Google+

Tour d’horizon des médias sociaux en 2014


Avec 2,5 milliards d’internautes à travers le monde, dont 1,9 milliard d’inscrits sur les réseaux sociaux, les médias sociaux sont omniprésents dans nos vies. Nous sommes de plus en plus de français connectés : 68% des habitants sont inscrits sur les réseaux sociaux. Les sites web sont reliés à une palette de réseaux sociaux, et on trouve sur ces réseaux sociaux tous les contenus des plus grands sites web.

 

Après la suprématie des tablettes sur les PC en 2013 sur le territoire français (6 millions de tablettes contre 5 millions d’ordinateurs), 2014 est l’année des terminaux mobiles. L’internet mobile a été introduit auprès du grand public au début des années 2000 avec un succès très mitigé, mais l’arrivée de l’iphone a complètement chamboulé le marché et nos habitudes de consommation de l’internet mobile. Contrairement aux tablettes, les smartphones ne remplaceront jamais les ordinateurs, ils prennent cependant une place de plus en plus importante dans nos vies. À noter que 48% des Français utilisent plus de 3 écrans au quotidien, les smartphones sont le premier.

Dans son panorama des médias sociaux 2014, Fred Cavazza scinde les médias sociaux en trois groupes.

Panorama des médias sociaux 2014 par Fred Cavazza

Panorama des médias sociaux 2014 par Fred Cavazza

Les réseaux-sociaux dominant :

  • Facebook : le réseaux le plus important, 1,23 milliard d’utilisateurs actifs mensuels (28 millions en France), mais aussi celui de référence. La domination de facebook sur les autres réseaux sociaux lui permettent d’imposer ses propres règles.
  • Twitter : quatre fois plus petit que facebook en terme d’audience mais qui se transforme et évolue vite : 320 000 nouveaux comptes créés chaque minute.Cette plateforme sociale est la préférée des personnalités (hommes et femmes politiques, journalistes, artistes, sportifs…), ce qui lui donne une très forte résonance. Justin Bieber est l’utilisateur le plus suivi avec plus de 38 millions de followers. Le tweet le plus retweeté était celui de Barack Obama avec plus de 800 000 RT, et favorisé plus de 300 000 fois.
  • Google+ : bénéficie de l’audience des comptes Google. Ceux qui le dédaignent, devraient prendre le temps de s’y intéresser dans les mois à venir pour éviter de prendre le train en marche. Ouvert en septembre 2011, la plateforme compte plus de 500 millions inscrits, donc 359 millions d’utilisateurs actifs.

Six applications mobiles dominantes qui concurrencent  désormais ces 3 géants, et ont réussi à convertir des centaines de millions d’utilisateurs (plus de 500 M pour WhatsApp, WeChat et Line) en quelques années : WhatsApp, SnapChat, Tango (les applications nord-américaines) WeChat, Line et KakaoTalk (applications asiatiques.)

Puis un vaste écosystème de services et applications mobiles que l’on peut classer en fonction de leur usage :

  • La publication avec les plateformes de blog (WordPress, Blogger…), les wikis (Wikipedia) et les services intermédiaires comme Tumblr ;
  • Les services de partage de photos, vidéos, musique… (Flickr, Pinterest, YouTube, Deezer, SoundCloud…), et les applications mobiles (Instagram, Vine…)
  • La discussion avec les plateformes conversationnelles (Quora, Reddit, Disqus, Skype…) et les applications mobiles de communication (Facebook Messenger, BlackBerry Messenger, Kik,  Pheed, Viber,  …)
  • Le réseautage avec les réseaux sociaux grand public (Tagged, Nextdoor…)
  • Les services de rencontre (Badoo, OKcupid…), les applications de rencontre (Tinder, Skout),
  • Les réseaux sociaux BtoB (LinkedIn, Viadeo).

Dans la partie immergée de l’iceberg (en gris clair sur le schéma) on retrouve les grands groupes très actifs qui investissent et rachètent.

Quelles plateformes utiliser ?

  • Rassurez-vous, vous n’utiliserez pas tous ces médias sociaux.
  • Il vous faudra tout d’abord clarifier votre démarche communicante, et déterminer quels seront les médias sociaux stratégiques pour votre activité.
  • Communiquer différemment sur chaque de ces réseaux, pas de copier/coller, les utilisateurs sont différents de réseaux en réseaux.
  • Ne partez pas à la course aux followers, privilégiez les conversations de qualité  et construisez votre audience grâce à des thèmes où vous êtes légitimes.
  • Etablissez un plan d’action et tenez vous-y, ne cherchez pas à suivre le rythme de l’innovation ou à rattraper votre retard.

La tendance s’inverserait-elle ?

Un léger désamour des français pour les réseaux sociaux pointait son nez en 2013 dans un rapport de l’Ifop : ils étaient 44% à partager moins d’informations sur leur vie personnelle (photos, vidéos, humeurs, commentaires, statut, etc.) contre 10% seulement confiant en partager plus. 60% étaient motivés par la crainte de l’exploitation des données personnelles.

En 2014, la tendance se confirme : 38% des interrogés envisagent de déserter certains réseaux sociaux et 6% comptent les abandonner complètement. Il est donc tout à fait possible que le nombre d’inscrits sur les réseaux sociaux n’augmente plus, du moins plus de manière aussi significative que la période faste 2008-2013.

 

Dans les prochaines années, c’est l’Internet des objets qui devrait s’imposer. D’ici 2020, on estime que 80 milliards d’objets connectés seront en circulation. En marge de ces évolutions, certains outils font de la résistance : 3 millions d’emails sont envoyés à travers le monde chaque seconde !



JeBosseDansLeWeb.com