Google+

6 Tendances Réseaux Sociaux pour 2017


Les réseaux sociaux dépassent leur statut pour devenir de plus en plus des médias en 2017. L’arrivée des chatbots et du dark social ont bouleversé le travail des Community Managers … pour mieux se renouveler. Les contenus live, ponctués d’emojis, se partagent largement. Enfin on tend de plus en plus vers une uniformisation des plateformes. Découvrez les 6 tendances sur les réseaux sociaux en 2017.

 

1. La vidéo : live, 360° et VR

Tendance à ses balbutiements en 2016, avec la sortie de Facebook Live et l’explosion de Périscope, le live est désormais partout, pour tout le monde, et sur toutes les plateformes : Instagram a lui aussi lancé le live aux Etats-Unis il y a quelques jours. Mais au-delà du live, les vidéos immersives en 360° et la réalité virtuelle (VR) sont les grands paris que doivent réussir les marques dans les années à venir. La vidéo ajoute de la valeur tangible à une marque, elle ne fait pas que divertir une audience au hasard de ses consultations. Réfléchissez à comment utiliser la vidéo pour influencer le comportement de vos spectateurs.

2. Le Dark Social

On se demande parfois si les serveurs de Facebook ne vont pas arriver à saturation vu le nombre d’informations publiées sur le réseau social chaque seconde ! Parce que le propre des réseaux sociaux est de faire vivre l’instant présent et de ne quasiment jamais regarder dans le rétroviseur, les réseaux sociaux misant sur l’éphémère (le plus populaire d’entre eux, Snapchat) l’instantané, et les conversations fermées/secrètes, vont grandissant. Facebook propose désormais aux pages de programmer une date de publication mais également une date de suppression du post.
Près de 60 à 75% des partages sur le web sont réalisés dans le dark social : dans des applis de messageries, dans des groupes fermés, via des messages envoyés dans des conversations privées. Tous réseaux sociaux ont aujourd’hui leur part de dark social : Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat, mais aussi WhatsApp LinkedIn, Pinterest …. Derrière ce phénomène, se cachent donc de réelles opportunités pour les marques d’asseoir leur stratégie sociale et de collecter des données.

3. Les emojis

L’utilisation des emojis ne cesse de croître, cette tendance datant de l’internet des années 90, n’est pourtant pas prête de mourir. En 2016, Facebook a ajouté des réactions « love », « wahou » ou encore « grrr » a son fameux pouce bleu. Les bitmojis ne déclinent à profusion sur Snapchat, Twitter et Instagram ont ajouté la possibilité de rajouter ces emojis sur les photos pour l’un, sur les stories pour l’autre. Les emojis ont débarqué dans les newsletters, dans les tweets, et ils sont partout dans les SMS. Pour preuve, Apple vient d’intégrer plus de 100 nouveaux emojis au clavier virtuel de ses appareils. Mais la tendance ne s’arrête pas là, les emojis sont désormais personnalisables à l’effigie d’une célébrité : Après Justin Bieber et ses Justmoji, Kim Kardashian et ses Kimoji ou encore Charlie Sheen et ses Sheenoji, le rappeur français Booba se lance à son tour dans l’univers des émoticônes avec ses Emojizi.

4. L’automatisation

L’année 2016 et l’arrivée des chatbots a lancé l’automatisation de certaines tâches jusqu’ici réalisées par des Community Managers. N’y voyez pas le début de la fin pour ce métier, au contraire, certaines tâches automatisées viennent en aide au CM et lui permettent de gérer à sa place des tâches récurrentes, ce qui lui libère plus de temps pour améliorer la relation client. Les chatbots de Facebook répondent aujourd’hui à certaines demandes des clients, les outils de growthhacking permettent de faire grossir une communauté plus rapidement. En parallèle, le community manager peut ainsi se concentrer sur la relation client ainsi qu’à l’amélioration du produit ou service proposé grâce aux retours utilisateurs.

5. Médias sociaux

Alors que les fils d’actualité sont saturés, la seule option des marques pour émerger est d’acheter de la publicité sur les réseaux sociaux. La publicité payée est utilisée pour adresser une cible plus spécifique et répondre aux objectifs précis d’une marque. Promouvoir des contenus au bon moment, c’est s’assurer que les internautes voient le contenu de votre marque au moment le plus pertinent. Grâce aux publicités, vous pouvez amplifier le succès d’un contenu qui fonctionne déjà naturellement. Enfin, vous mesurez le succès en termes d’actions, de comportements et d’émotions, et non uniquement en termes de vues.

6. Uniformisation des plateformes

Enfin, les réseaux sociaux devenant des médias sociaux, on constate que les plateformes qui avaient auparavant chacune leur propre identité (Twitter pour partager des brèves, Instagram pour les photos, Snapchat pour l’éphémère) se copient de plus en plus allant jusqu’à toutes proposer quasiment les mêmes fonctionnalités. Les utilisateurs passant auparavant d’une plateforme à l’autre selon leurs publications, se retrouvent désormais à dupliquer les contenus : un post Twitter est publié aussi sur Facebook, une storie Snapchat se retrouve également sur Instagram, les photos Instagram sont publiées sur Twitter et Facebook, et les lives sont désormais partout : Twitter (Périscope), Facebook, Instagram et Snapchat (capturer l’instant présent via les stories.) On en vient donc à se demander si cette uniformisation ne va pas aller vers une diminution du nombre de plateformes, où seuls les plus innovants survivront.

 


Tagged:


JeBosseDansLeWeb.com