10 tendances UX & Web Design pour booster les conversions de votre site

Chaque année apporte son lot de changement et de nouvelles tendances. L’année 2016 est déjà bien entamée, mais c’est l’occasion de réviser ses classiques pour la rentrée et se mettre à jour sur les tendances web design de cette année. Découvrez 10 concepts UX & Web Design en infographie, afin d’accélérer les conversions de votre site, grâce à cette infographie réalisée par l’agence design de Chicago, The Deep End. Sortez vos cahiers !

 

1. Des grandes images

Certaines études ont démontré que de larges images attiraient davantage l’attention des internautes et qu’ils avaient plus tendance à s’arrêter devant. Cet arrêt contribue à augmenter les conversions sur votre site, notamment s’il s’agit de photos de personnes souriantes, de vidéos d’ambiance ou bien de cinémagraphes.

2. Le « split screen » (écran partagé)

Si votre site propose différents produits, services ou catégories, vous pouvez diviser l’écran en deux parties afin de proposer des landing pages plus adaptées aux différents clics de vos prospects. En utilisant le split screen, vous encouragez votre audience à choisir sa propre aventure et les diriger là où ils sont les plus susceptibles de cliquer.

3. Les couleurs monochromatiques avec un CTA contrasté

Si votre site web est en grande partie en noir et blanc, ou de couleurs tamisées, placez un bouton Call-To-Action lumineux de façon à ce qu’il ressorte et obtienne davantage de clics. Votre CTA sera simplement beaucoup plus visible et c’est ce que les internautes le verront plus facilement !

4. Prioriser la navigation

Si on laisse trop de choix aux internautes, ils sont susceptibles de ne rien choisir du tout. Pour résoudre cela, cachez dans un menu toutes les pages secondaires (qui ne sont pas dans votre top), puis stylisez votre principal CTA comme vu dans le point précédent. Vous établirez ainsi des priorités et dirigerez votre audience exactement là ou vous souhaitez qu’elle aille.

5. Réduire le champ de collecte d’une adresse e-mail

Si vous souhaitez créer une page dédiée à la collecte d’adresses e-mails, il est plus efficace d’avoir un petit champ de formulaire, avec de bons titre et sous-titre. De cette façon, les internautes savent ce qu’ils sont censés faire, et vous êtes plus susceptible de collecter des adresses e-mails.

6. Les vidéos

Le format vidéo a explosé ces deux dernières années. La plus grande difficulté est de gagner la confiance de votre prospect afin de créer une conversion. Une vidéo bien réalisée permet aux gens de mieux connaître la personnalité de votre entreprise. C’est le format idéal pour souhaiter la bienvenue, récolter des témoignages ou faire des démonstrations produits.

7. Les boutons call-to-actions « collants »

Une fois que vous avez déterminé votre CTA le plus important, il doit rester visible. En restant, par exemple, en haut à droite de votre écran, même si vous faites défiler une page. Vous pouvez également le mettre dans une barre latérale « collante » ou sur mobile.

8. Une mise en page en cartes

Inspiré de Pinterest, une mise en page façon « cartes » est très visuelle et permet aux internautes d’aller rapidement à tout ce qui les intéresse, le noter, le garder en favori, ou d’aller sur une page où ils sont susceptibles de convertir.

9. Un CTA de colonne

Si un site comporte plusieurs colonnes, des études ont montré que vous pouvez interrompre ce flux de colonne en plaçant u CTA au titre convaincant. Les internautes seront ainsi plus enclins à cliquer.

10. Une expérience utilisateur personnalisée

A chaque fois que vous allez à Amazon, le site vous montre ce que vous avez regardé la dernière fois. La plupart des gens n’achètent pas du premier coup, et Amazon le sait ! Voilà pourquoi il vous montre à plusieurs reprises les derniers articles que vous avez consultés. Cette expérience est très personnalisée, Amazon connaît vos habitudes de navigation, sait ce que vous avez consulté, et en vous le montre à nouveau afin de conclure une vente.

 

Infographic-2016-Web-design-trends

8 critères de mesure de l’expérience utilisateur

Vous vous demandez pourquoi votre site enregistre beaucoup de visites mais peu de transactions ? Des demandes de renseignements mais un taux de conversion très bas ? Afin de croître votre revenu en ligne et de ne plus seulement prendre en compte le trafic de votre site, nous nous sommes intéressés aux indicateurs marketing et aux indicateurs de l’expérience utilisateur qui vous permettront d’obtenir un meilleur taux de conversion.

 

L’auteur du livre “Don’t Make Me Think”, Steve Krug, fournit une définition simple de l’ergonomie : « Il faut s’assurer que la “chose” fonctionne bien : une personne avec de l’expérience et d’une capacité moyenne doit être capable d’utiliser cette “chose” sans être frustrée – que cela soit un site, un grille-pain ou une porte tournante. »

L’ergonomie n’est que la partie émergée de l’iceberg que représente l’UX design et une partie de l’expérience globale de l’utilisateur. Combinés à des outils de mesure marketing, les critères de mesure de l’expérience utilisateur peuvent être puissants pour évaluer la performance de pratiquement n’importe quel type de produit ou service.

UX-iceberg

Ces deux types de mesures sont tout-à-fait compatibles pour mesurer le succès de votre entreprise. Certains critères peuvent se chevaucher, d’autres sont très différents mais comportent des significations distinctes. Découvrez ainsi les 8 critères de mesure de l’expérience utilisateur.

 

1. La performance du service client

Ce critère est assez facile à mesurer, mais exige une bonne communication entre les différents départements. Après un changement radical sur votre site, service ou produit, il est naturel d’éprouver un pic d’assistance téléphonique au cours des 2 premières semaines. Mais une fois cette période passée, vous devriez commencer à voir une diminution des appels et des e-mails.
Vérifiez régulièrement auprès de vos équipes si la charge de travail a diminué et identifiez les principales questions restantes.

2. Visites en ligne vs. visites physiques

Le but de votre site en ligne étant de réduire la charge de travail dans votre boutique physique, si vos vendeurs en boutique doivent traiter les demandes et plaintes de vos e-clients cela peut être frustrants pour eux.
Votre site doit être conçu de manière à ce que vos e-clients trouvent les réponses à leurs questions aussi rapidement que possible.

3. Formulaires d’informations

Les formulaires de demandes d’informations sont le premier indicateur d’une bonne architecture d’information. Ils doivent être simples, faciles à comprendre et aller à l’essentiel.
Grâce à ces formulaires, vous pourrez facilement mesurer le temps que vos visiteurs passent à les remplir, ou s’ils le quittent. Plus court est la forme, meilleure est la conversion ! Pour faire gagner du temps à vos internautes, utilisez les paramètres d’auto-remplissages. Vous pouvez également mesurer le taux de réussite en fonction du nombre de fois où vos clients ont obtenu des messages d’erreur et appuyé sur le bouton “Envoyer”.

4. L’utilisation du bouton « précédent » est-elle rare ou fréquente ?

L’utilisation du bouton retour est tout à fait normal dans la plupart des cas, mais si l’analyse montre que son utilisation est intensive, sans aucune transaction effectuée, alors il faut regarder de plus près les causes (l’architecture de votre site est peut-être cassée, les visiteurs ne sont pas encouragés à aller de l’avant ou ne peuvent pas, l’architecture de votre site les bloque …)
Si l’utilisation du bouton retour est très élevée, vérifiez cela avec certains tests utilisateurs pour voir si vous êtes confronté à un véritable problème ou s’il s’agit d’un comportement ordinaire.

5. Comment la pagination est-elle utilisée ?

Des textes longs, dispatchés sur plusieurs pages, un contenu mal découpé … vos visiteurs n’apprécient guère cette mise en page et délaissent bien souvent votre site web dès la première ou seconde page. L’infinite scroll design a lui fait ses preuves. Faites un tour dans vos analytics pour voir à quels endroits vos visiteurs quittent votre site.

6. Navigation VS. recherche

Comment vos clients naviguent-ils sur le site : utilisent-ils des liens ou optent-ils pour la recherche d’un site ? Le rapport de recherche vous aidera à déterminer les pages bien perçues par vos visiteurs.

7. Clients ayant effectués un achat VS. visiteurs qui abandonnent le processus

L’un des indicateurs clés pour savoir si les changements apportés à votre site ont payé est le nombre d’achats réalisés par rapport aux personnes qui ont choisi de laisser leurs cartes de crédit dans leurs portefeuilles.

8. Visiteurs au hasard VS. clients ayant effectuées un achat

Vous pouvez utiliser ces chiffres clés de “random” visiteurs VS. clients ayant effectués un achat pour mesurer directement la performance globale de votre entreprise. Sauf si votre stratégie est basée sur du brand content, prêtez attention au nombre de ventes générées, parce qu’à la fin, il n’y a que ce critère qui compte !

 

Source

Infographie : UX Designer vs. Web Designer

Quelles sont les différences fondamentales entre UX Designer et Web Designer ? Cette infographie de l’agence Scorchagency.com décrit les différentes personnalités, missions et approches entre un UX Designer et un Web Designer par rapport à l’expérience utilisateur.

 

L’un est dans la réflexion tandis que l’autre est dans l’action. L’UX Designer et le Web Designer ont deux personnalités bien distinctes : le premier se montre philosophe et concepteur, alors que le second fait davantage preuve de créativité et curiosité.

Cela s’explique facilement par leurs tâches quotidiennes qui sont diamétralement opposées : l’UX designer doit avoir une vision globale : une connaissance du système que l’utilisateur va utiliser, du contexte d’utilisation, et de l’utilisateur final.
Le Web Designer doit lui faire en sorte que l’interface soit en accord avec la charte graphique de la marque. Après avoir déterminé sa cible principale, il déterminera la tendance de conception qui correspond à l’interface, puis il disposera le contenu dans l’interface de manière visuelle afin que l’utilisateur trouve facilement les informations recherchées.

Bien que complètement différents, les UX et Web designers sont complémentaires et leur union permet de créer une interface optimale pour l’expérience utilisateur.

 

ux-designers-vs-web-designers_5213d3afbecc3_w1500

 

Vous êtes UX ou web designer ? Retrouvez nos offres d’emploi sur LesJeudis.com