10 tendances réseaux sociaux qui vont faire évoluer le marketing

Le mobile et les réseaux sociaux sont aujourd’hui très répandus et tendent à se populariser dans le monde entier : plus des deux tiers de la population mondiale utilisent un mobile, et 36% des individus consultent régulièrement les réseaux sociaux. Et cette tendance ne va pas s’inverser de si tôt, l’évolution du nombre d’utilisateurs sur mobile et les réseaux sociaux montre que leur croissance est accrue : +28% d’utilisateurs actifs pour le mobile, et +21% d’utilisateurs actifs sur les réseaux sociaux entre 2015 et 2016. Cependant leurs utilisations et les comportements des utilisateurs sur les réseaux sociaux évoluent. Découvrez les 10 tendances réseaux sociaux qui vont faire évoluer le marketing d’après la présentation Future Social: 10 Key Trends in Social Media publiée par l’agence digitale We Are Social.

 

1. Les messageries instantanées

Aujourd’hui, on compte plus de messages envoyés par des applications de messageries instantanées (telles que Facebook Messenger et WhatsApp) que par email. D’ici 18 mois, les applications de messagerie instantanée dépasseront en nombre d’utilisateur les réseaux sociaux. Ces messageries privées ont changé la donne pour les marques, et il leur est impossible de s’y insérer pour faire de la publicité.

Comment tirer parti de cette évolution ?
Le rôle des marques change ainsi peu à peu, leur mission sera davantage de créer des conversations (en privé) que de produire du contenu.

2. L’évolution de notre manière de communiquer

Les utilisateurs trouvent constamment de nouvelles façons de communiquer via les messageries instantanées. Chaque jour, des milliers d’emojis sont envoyés à travers les plateformes sociales. D’où vient cette popularité soudaine ? La raison est simple : notre cerveau assimile les emojis à de vrais expressions de visage, ce qui crée de l’empathie. Il en va de même pour les « stickers ».
D’autre part, de nombreux utilisateurs d’apps de conversations instantanées sont passés des messages texte aux messages audio. Cette évolution rapide a laissé les marques complètement à la traîne.

Comment tirer parti de cette évolution ?
C’est aux marques d’exploiter ces nouveaux comportements pour construire de l’empathie au lieu de se concentrer uniquement sur la portée.

3. Les plateformes intégrées

Plus de 11 000 chat bots ont déjà été développés pour Facebook Messenger. WeChat est aujourd’hui tellement intégré qu’il regroupe presque tout Internet en une seule application. Cette application vous permet notamment d’envoyer de l’argent, commander un taxi, faire du shopping, prendre rendez-vous chez un médecin, jouer à des jeux, etc. Il en va de même pour Siri qui sera bientôt une « application plate-forme » offrant de nouvelles opportunités.

Comment tirer parti de cette évolution ?
Passez de la publicité à l’utilité, trouvez de nouvelles façons d’ajouter de la valeur à votre audience !

4. La vidéo

La vidéo est le contenu le plus vu sur les réseaux sociaux aujourd’hui. Et les façons de « faire » de la vidéo changent très rapidement : vidéo en live-stream, vidéo 360°, réalité virtuelle. Les publicitaires sont dépassés, ce ne sont pas des professionnels du cinéma.

Comment tirer parti de cette évolution ?
La vidéo ajoute de la valeur tangible à votre marque, elle ne fait pas que divertir votre audience au hasard de ses consultations. Réfléchissez à comment utiliser la vidéo pour influencer le comportement de vos spectateurs.

5. Contenu VS. Social

Notre obsession du contenu est arrivée au point de dégrader l’interaction sociale. Nous prévoyons des calendriers de contenus au lieu de se centrer sur les effets sociaux désirés. Le contenu n’est pas une fin en soi, les marques doivent saisir la vraie opportunité qui se cache derrière : créer de l’engagement avec les utilisateurs, converser, discuter !

Comment tirer parti de cette évolution ?
Utilisez les réseaux sociaux pour ce qu’ils ont de plus forts : créer des interactions en one-to-one. Arrêtez la publicité, et interagissez avec les gens !

6. Reconsidérer le rôle de la publicité payée

Alors que les fils d’actualités sont saturés, on dirait que la seule option des marques est d’acheter de la portée. Or, ce besoin permanent d’afficher un message publicitaire à la figure de tout le monde est devenu insoutenable. Faire la promotion de contenu médiocre vous fait perdre de l’argent et ennuie votre audience. Ce qui signifie également que les marques payent encore plus cher pour délivrer des messages insignifiants pour leur audience.

Comment tirer parti de cette évolution ?
Tout d’abord, demandez vous si payer de la portée sur chaque publication vous aidera vraiment à régler les problèmes de votre marque. Ensuite, utilisez la publicité payée pour adresser une cible plus spécifique et répondre à des objectifs précis de votre marque.
Promouvez vos contenus au bon moment (assurez vous que les gens voient votre contenu au moment où c’est le plus pertinent), amplifiez le succès d’un contenu qui fonctionne déjà naturellement, et achetez de la publicité quand avez absolument besoin de délivrer un message à votre public qu’elle que soit la capacité du message à engager. Enfin, mesurez le succès en termes d’actions, de comportements et d’émotions, et non en termes de vues.

7. Amplifier d’autres voix que celle de votre marque

Votre succès sur les réseaux sociaux n’est pas seulement dû à ce que VOUS dites, mais aussi grâce à ce que les gens disent de vous. Leurs messages sont souvent plus convaincants. Trois types de personnalités sont particulièrement importantes : les célébrités, les leaders d’opinion et vos défenseurs. Ces influenceurs, auxquels on peut faire confiance comme à un ami, sont souvent meilleurs que vous pour engager un public en votre nom. De plus, vos partisans peuvent également délivrer des messages puissants et éloquents.

Comment tirer parti de cette évolution ?
Leur crédibilité est construite sur l’authenticité, votre rôle est d’amplifier leurs messages. Faites ami ami avec certains influenceurs ainsi qu’avec vos adeptes pour atteindre des objectifs communs.

8. Réseaux sociaux professionnels

Les réseaux sociaux professionnels enregistrent la croissance la plus rapide du moment. Facebook at Work et Slack changent les façons de communiquer, et ce n’est pas pour rien si Microsoft a racheté Linkedin pour 26 milliards de dollars. Ces réseaux sociaux pros créent de nouvelles opportunités : recrutement, networking, collaboration, et influence. Améliorer et accroître le profil social des cadres supérieurs est essentiel. N’oubliez pas également que vos employés sont vos meilleurs avocats.

Comment tirer parti de cette évolution ?
Investir dans les réseaux sociaux professionnels est une source de valeur importante.

9. Commerce & réseaux sociaux

Les boutons d’appel à l’action commerciaux sont de plus en pus présents sur les réseaux sociaux. Ces outils de conversions directs offrent aux marques un potentiel énorme, mais qui doit cependant être utilisé prudemment pour éviter d’irriter les consommateurs. Il est également crucial d’intégrer un service consommateur dans son plan e-commerce sur les réseaux sociaux.

Comment tirer parti de cette évolution ?
Trouvez comment construire une vraie relation commerçante et sociale, pas seulement en ajoutant des boutons.

10. Une mesure plus significative du ROI

Le vrai engagement ne peut être mesuré en termes de portée, likes, vues et clics. Nous avons besoin d’outils de mesure plus significatifs pour mesurer les contributions sur les réseaux sociaux.

Comment tirer parti de cette évolution ?
Mesurez ce qui compte, et non seulement ce que vous pouvez compter !
Il ne faut plus penser en fonction de ce que l’audience pense, ressent et fait, mais penser à ce que nous aimerions que la cible pense, ressente et fasse. Utilisez des groupes témoins : un groupe engagé sur les réseaux sociaux, et un autre qui ne l’est pas. Cela vous permettra d’identifier les contributions de chaque des groupes.

 

Consultez l’intégralité de la présentation

Tendances et chiffres clés internet et réseaux sociaux 2016

Comme chaque année, l’agence de communication digitale Novius présente les principaux chiffres et les tendances internet et médias sociaux de l’année. 2016 sera l’année de la transformation numérique, des nouveaux acteurs internet redéfinissent le terrain de jeu pour les entreprises établies, elles doivent opérer une transformation digitale pour s’adapter. Les professionnels de l’immobilier se rebellent contre Airbnb, les taxis s’unissent pour contrer Uber, le secteur de la santé est revisité avec de nouveaux objets connectés qui envahissent le marché. Découvrez les tendances et chiffres clés à retenir pour 2016.

 

INTERNET

– 3,2 milliards d’individus sont connectés à internet dans le monde, dont 2,2 milliards sont connectés aux réseaux sociaux, soit 69%, alors qu’en 2011 il n’était que 1 milliard.
– 4 millions de recherches Google sont effectuées chaque minute sur Internet.
– L’email est le service le plus utilisé sur internet après la consultation de sites web : 205 milliards de mails échangés chaque jour dans le monde pour 2,6 milliards utilisateurs dans le monde.

RÉSEAUX SOCIAUX

Facebook
– En France, 16 millions d’utilisateurs se connectent tous les jours à Facebook (au total ils sont deux fois d’inscrits au réseau social.)
– 2,46 millions de contenus sont partagés sur Facebook chaque minute.

Twitter
– Twitter compte 320 millions d’utilisateurs actifs en 2015, alors qu’il n’était que 100 millions en 2011.
– 277 000 tweets envoyés chaque minute.

LinkedIn
– Le réseau social professionnel LinkedIn compte lui +400 millions d’utilisateurs.

Instagram
400 millions d’utilisateurs en 2015.
– Chaque jour, 80 millions de photos sont partagées.

WhatsApp
– 347 22 photos sont partagées sur WhatsApp chaque minute.

Youtube
– 72h de vidéos sont téléchargées sur Youtube chaque minute.

De nouveau réseaux sociaux explosent :
– Happn : une appli de rencontre qui vous permet de retrouver qui vous croisez (8 millions de membres)
– Periscope : une appli de live streaming reliée à Twitter (10 millions de comptes et 2 millions d’utilisateurs actifs)

 

MULTI-ÉCRANS

3,7 milliards d’utilisateurs mobile en 2015
– 84% des mobinautes naviguent sur internet tous les jours
– En France, 58% pour la population est équipée d’un smartphone
– La phablette (55,5+ pouces) s’impose avec 1,5 millions d’unités vendues en 2015
– le temps passé en moyenne sur mobile est 2,5h alors que sur ordinateur il est aujourd’hui de 2h
– Android toujours en tête sur le marché des smartphones : 81%, vs. 16% sur iOS.

 

OBJETS CONNECTÉS

– 18,2 millions d’objets connectés se sont vendus l’an passé, soit +21% en un an.
– Les prévisions pour 2020 sont de 50 millions d’objets connectés

 

chiffres-cles-mediassociaux-internet

6 tendances du marketing digital en 2016

Smart AdServer, une plate-forme de gestion de campagnes digitales, présente les 6 tendances qui marqueront le marketing digital en 2016. Les comportements des internautes ne cessent d’évoluer et nécessitent que les agences adaptent leurs pratiques notamment en termes de mobile, programmatique, publicité vidéo et digitale. Découvrez les tendances de 2016 en infographie.

 

1. Mobile Only

En 2015, pour la première fois aux États-Unis, le nombre de mobinautes surfant exclusivement sur leur smartphone a dépassé le nombre d’internautes sur ordinateur. Les investissements publicitaires dédiés au mobile devrait passer de 54,4% en 2015 contre 62,6% en 2016.
Sur les réseaux sociaux, la tendance mobile-only se confirme avec 727 millions d’utilisateurs de Facebook se connectant uniquement sur mobile, contre 160 millions surfant exclusivement sur PC.

2. Les plateformes full stack

L’intégration des ad servers traditionnels avec les SSPs permet de fournir de meilleurs services aux éditeurs multi-plateformes et multi-formats, en contrôlant, non seulement opérations de ventes directes et programmatiques, mais aussi toute l’optimisation des revenus.

3. Le programmatique direct

Le Programmatique Direct, correspond au fait de réaliser son achat d’espaces non pas aux enchères mais en disposant d’un inventaire garanti à l’avance, sur des places de marché fermées (contrairement au RTB qui est réalisé sur des places de marché ouvertes).

Les investissements programmatiques augmentent de 20% chaque année aux Etats-Unis et 42% des investissements display passeront par du programmatique direct en 2016.
En Europe, l’IDC prédit que d’ici 2018 le marché du programmatique direct représentera 28 millards de dollars.

4. Le Rich Media programmatique

En début d’année, la demande pour les formats rich media mobile a atteint 27%. Les prix des inventaires invendus baissent tandis que les prix des emplacements premium et garantis augmentent.

5. La combinaison In-stream out-stream native

Une étude de Teads indique que 77% des agences dans le monde affirment sur les formats vidéo out-stream seront de plus en plus importants pour les portefeuilles publicitaires de leurs clients dans le futur.
D’ici 2019, les annonceurs US sont prêts à dépenser plus de 5 milliards de dollars en publicité vidéo mobile, et ces dépenses ont déjà augmenté de 70% en 2015.

6. La publicité consensuelle (native ad)

Le blocage des publicités (adblock) a augmenté de 41% avec 77 millions d’utilisateurs en Europe et 45 millions aux États-Unis. Certaines estimations annoncent que les dépenses en publicités natives atteindront 8,8 milliards de dollars en 2018 contre 2,2 milliards de dollars en 2013.

 

2016-digital-marketing-trends-FR