Diffuser un social live pendant vos événements grâce à SocialWall.me

Vous êtes à la recherche d’un outil pour engager davantage votre communauté sur les réseaux sociaux ? Un social wall est l’outil idéal, il vous permet de chercher, modérer et afficher joliment les posts des réseaux sociaux sur de grands écrans durant un événement, et ainsi d’engager encore plus vos abonnés. Simple d’utilisation et design, découvrez le fonctionnement de l’outil de social wall nouvelle génération, SocialWall.me.

 

Pourquoi utiliser un outil de Social Wall ?

L’utilisation d’un social wall favorise les interactions sociales lors de vos événements (conférences, salons, festivals, expositions, compétitions …) Il permet de donner de l’écho aux messages publiés sur les réseaux sociaux durant un événement, et de créer une passerelle entre les personnes présentes à votre événement et celles présentes derrière leurs écrans.
Vous dynamisez ainsi votre événement grâce à Twitter, Instagram, et Facebook, favorisez l’interaction, partagez l’information et poussez à la discussion.

 

Comment fonctionne SocialWall.me ?

Vous devez tout d’abord configurer votre mur dans le back-office. Vous pouvez modifier tous les paramètres de votre wall : optimiser les hashtags, créer une url personnalisée, modifier les dates de récupérations des posts, ainsi que choisir les réseaux sociaux à intégrer (Twitter, Instagram, Facebook et Slack). SocialWall.me vous permet ensuite de designer entièrement votre mur : un motif ou une couleur de fond, une image éphémère, les couleurs du social live, un bandeau, le temps d’affichage par slide. Vous pourrez vraiment personnaliser votre live de A à Z.

general-socialwallme

Un menu Modération vous permet ensuite de choisir les posts qui seront affichés sur votre mur ou bien de les exclure, bannir certains utilisateurs ou les mettre en avant.

moderation-socialwallme

Enfin, administrez votre SocialWall en équipe grâce à l’option de modération facilitée en envoyant le lien privé de votre wall à vos collègues, et intégrez votre Timeline à votre site web, blog ou application grâce au générateur d’iframe exportable.

 

Les + de plateforme SocialWall.me

1.Le choix des affichages
SocialWall.me propose cinq types d’affichage de votre social live :
– Live : c’est le mode d’affichage parfait pour permettre au public présent lors de votre évènement d’interagir en temps réel. Les tweets et photos Instagram du public comportant un (ou plusieurs) hashtag prédéfini s’affichent aléatoirement sur les supports visuels de votre évènement.

social-live-wall-twitter-instagram-tweet
– Timeline : cet affichage référence tous les posts de réseaux sociaux (Twitter, Instagram, Facebook et Slack) comprenant un ou plusieurs hashtags pré-définis. Ces messages et photos sont rassemblés à un seul et même endroit et présentés sous la forme d’un fil chronologique.

social-timeline-wall-tweet-instagram-1
– Event : le message est unique, les posts défilent un à un sur votre écran de façon dynamique. Le focus est fait sur le message.
– TV : On accorde plus de places aux médias, notamment aux images, 4 photos sont diffusées à la fois.
– Muséum : Davantage de photos sont mises en avant sur le mur et défilent 8 par 8.

affichage-socialwall

 

2. La personnalisation
Le social wall est entièrement vôtre. Il est possible de le personnaliser entièrement. Ainsi, que ce soit la Social Timeline, le Social Live ou un autre template, vous pourrez améliorer le design à votre guise, des couleurs aux logos.

3.La mesure du ROI
Le service propose de suivre en temps réel toutes les conversations sur les réseaux sociaux mais également d’en mesurer l’impact immédiat via des analytics, un nuage de tags, un top utilisateurs et les sources de trafic.

 

Découvrez la vidéo de présenation de SocialWall.me

 

Retrouvez Quentin Lechemia, le fondateur de SocialWall.me au SalonLesJeudis.com le 6 octobre à 16h pour un talk-conférence sur « La vraie vie d’une startup ».

Comment créer des publications parfaites sur les réseaux sociaux ?

Commençons par une évidence, le « post parfait » n’existe pas ! Cependant nous allons vous donner quelques astuces pour optimiser vos publications sur les réseaux sociaux en les construisant correctement : image, tag, lien, etc. Ayez toujours à l’esprit que chaque public est différent sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram …) vous devrez donc adapter vos discours selon vos cibles.

 

Facebook
  • Soyez positif : la positivité engendre l’engagement et le partage.
  • Épingler une publication : épingler votre post le plus récent / le plus pertinent en haut de la page pour encourager l’engagement quand les fans arrivent sur votre page.
  • Ajouter un lien : en ajoutant un lien Bit.ly dans votre post, vous augmentez vos chances que le post soit lu et cliqué.
  • Mobile friendly : utilisez des images qui seront facilement visibles sur les appareils mobiles de vos fans, soit 80/85% de votre audience.
  • Être disponible : postez quand votre public est à l’écoute, pas seulement lorsque votre entreprise est ouverte. Vous obtiendrez plus d’engagement avec vos utilisateurs.
  • Engager vos utilisateurs : établissez de vrai liens en engageant la conversation avec vos fans.
  • Ajouter des images : les publications avec image obtiennent un plus grand taux d’engagement sur Facebook. La taille parfaite est 800 × 600 pixels.
Twitter
  • Épingler des tweets : épingler votre tweet le plus récent ou le plus pertinent en haut de votre page pour encourager l’engagement.
  • Appel à l’action : Donner un CTA clair afin que vos lecteurs savent ce que vous voulez qu’ils fassent.
  • Ponctuation: ne sacrifiez pas la grammaire juste parce que vous avez 140 caractères. Évitez les abréviations et les lettres capitales.
  • Raccourcir les URL : les liens Bit.ly génèrent plus de retweets.
  • Format : utilisez des questions, des faits et des chiffres pour engager les twittos à retweeter, liker…
  • Mentions : utilisez une mention pour inciter les influenceurs à coopérer et vous répondre.
  • Retweet : retweetez du contenu pertinent pour votre public. N’oubliez pas de laisser 20 caractères disponibles afin que les utilisateurs ajoutent leur commentaire.
  • Ajouter une image : L’ajout d’une image ou une vidéo rendra votre post plus attrayant.
Instagram
  • Montage photo : utilisez d’autres applications telles que Instafit et InstaCollage, pour améliorer vos photos. Votre fil sera plus cohérent.
  • Légendes : rédigez des légendes pertinentes pour attirer l’attention de vos followers et posez des questions pour inciter aux commentaires.
  • Réponses : mentionnez des personnes qui ont commenté votre publication afin d’engager la conversation.
  • Règle des tiers : mettez le sujet de la photo dans les deux tiers de l’écran le rend plus attrayant.
  • Vidéo : elles doivent être courtes, alors assurez-vous que le message que vous transmettez est concis ! Choisissez une image de couverture convaincante pour encourager les vues.
  • Hashtags : Renseignez vous sur les hashtags les plus populaires et ajoutez les à vos photos pour créer de l’engagement.
LinkedIn
  • Mise à jour du statut : votre message doit être informatif, pertinent et attirer l’attention. Visez à ne pas utiliser plus de 50 caractères, et engager votre auditoire en posant des questions.
  • Ajouter un lien : l’ajout d’un lien vers votre mise à jour permettra de rediriger plus de gens vers votre article.
  • Modifier la description : modifiez votre texte de description, soyez concis pour attirer les clics.
  • Recherche et analyse : Adaptez votre post à votre cible. Étudiez l’audience de vos précédents messages, mesurez l’engagement grâce aux commentaires, partages, likes et clics.
  • Interagir avec les commentateurs : engagez la conversation et établissez de vraies relations avec votre auditoire. Posez des questions encourage à la discussion.

Découvrez également dans l’infographie ci-dessous comment réaliser une publication optimale pour Youtube, Blog Post, Pinterest, Google+, Vine et Tumblr, ainsi que les meilleurs horaires pour publier vos messages.

 

PerfectPost-V5-Infographic

 

Source

Social media : comment mesurer l’impact de votre page Facebook ?

86% des entreprises sont aujourd’hui présentes sur les réseaux sociaux (soit de fois plus qu’il y a trois ans). Être présent sur Facebook est déjà un bon début, mais mettre en place une stratégie et surtout pouvoir mesurer l’impact de la stratégie social media de votre entreprise c’est mieux ! Nous allons donc voir quels sont les indicateurs clés de performance (KPI, Key Performance Indicators) qu’il est important de connaître et prendre en compte pour mesurer l’impact de votre entreprise sur Facebook.

 

Les statistiques Facebook offrent de nombreuses clés pour analyser et comprendre l’impact de votre stratégie. Allez jeter un oeil dans la partie « statistiques » de votre page et promenez-vous dans les différentes sections : Mentions J’aime, Portée, Visites, Publications, Vidéos et Personnes.
Vous pouvez également exporter les données sur une période donnée pour pouvoir les analyser depuis un tableau Excel (beaucoup plus pratique pour faire vos calculs.)

 

VOS FANS

 

1. Les personnes qui aiment votre page

Tout d’abord, il est important d’avoir un aperçu global du profil de votre communauté. Mettez en évidence le pourcentage d’hommes et de femmes, la tranche d’âge majoritaire dans votre communauté, ainsi que le pays / le langage, et si cela est utile dans votre rapport, le top 3 ou top 5 des villes où vos fans sont les plus présents.

Chemin d’accès : Votre page > Statistiques > Personnes > Vos fans

 

2. Le nombre total de « j’aime »

Relevez également chaque fin de mois, par exemple, le total des mentions J’aime une Page pour comparer votre performance moyenne sur l’année.

Chemin d’accès sur Facebook : Votre page > Statistiques > Mentions J’aime > Total des mentions J’aime une Page aujourd’hui
Exporter des données sur Facebook : Données de la page > Onglet 1 > Colonne B « Lifetime Total Likes »

 

3. Les nouveaux « j’aime »

Additionnez le total des nouveaux « j’aime » sur une période donnée et rapprochez les jours où il y a eu le plus de likes du calendrier de vos publications pour vérifier si certaines publications ont mieux fonctionné que d’autres et si elles ont pu vous apporter davantage de mentions j’aime organiques.
Vous pouvez également obtenir le nombre de nouvelles mentions j’aime payées à la suite d’une campagne.

Chemin d’accès : Votre page > Statistiques > Mentions J’aime > Mentions J’aime nettes
Exporter des données sur Facebook : Données de la page > Onglet 1 > Colonne C « Daily New Likes » > Faire la somme

 

4. Le total de « je n’aime plus »

Comme pour les mentions j’aime, additionnez le total des « je n’aime plus » sur une période donnée et mettez en exergue les jours où il y a eu le moins d’interactions sur vos publications pour vérifier si certaines publications n’ont pas sous-performées.

Chemin d’accès : Votre page > Statistiques > Mentions J’aime > Mentions J’aime nettes
Exporter des données sur Facebook : Données de la page > Onglet 1 > Colonne D « Daily Unlikes » > Faire la somme

 

5. Le taux de désabonnement

Prenez la somme des « likes » et la somme des « unlikes » sur une même période puis diviserz la somme des « unlikes » par la somme des « likes » pour obtenir un taux de désabonnement indicatif.

 

L’ENGAGEMENT

 

1. La portée / Reach

La portée, en anglais « reach », est le premier indicateur clé qu’il faut vérifier et surveiller. La portée est le nombre de personnes à qui votre publication a été diffusée. Il faut savoir que Facebook bride naturellement votre portée, et n’affiche pas le contenu de vos publications à tous vos abonnés. Pour que vos contenus soient diffusés à vos abonnés et plus, il vous faudra payer et acheter de la publicité.
Chaque mois, vérifier la moyenne de votre portée et calculez si elle est supérieure ou inférieure pour chacun de vos posts afin de vous donner un indicateur de performance.

Chemin d’accès : Votre page > Portée > Portées des publications
Exporter des données sur Facebook : Données de publication > Onglet 1 > Colonne H « Lifetime Post Total Reach »  > Faire la moyenne

 

2. Les impressions

Facebook définit l’impression comme la valeur brute du nombre de fois où votre actualité a été vue sur votre mur et dans les actualités de vos fans et aussi non fans. Cela signifie que si un fan voit apparaître à plusieurs reprises votre publication dans son fil d’actualité, toutes ces fois seront comptabilisées dans les impressions.
Faites la somme de toutes les impressions chaque mois et comparez les de mois en mois (ou bien publication par publication) pour savoir quelle publication a été la plus vue, ou pour connaître le mois le plus performant en terme d’impressions.

Exporter des données sur Facebook : Données de publication > Onglet 1 > Colonne K « Lifetime Post Total Impressions »  > Faire la somme

 

3. Les feedbacks

Les feedbacks sont tout simplement la somme des mentions j’aime (like), commentaires (comment) et partages (share) sur une publication. Ne vous arrêtez-pas aux chiffres donnés par Facebook, et lisez les commentaires pour savoir s’ils sont positifs ou négatifs. Cela vous aidera à connaître la tonalité de votre post.

Chemin d’accès : Votre page > Portée > Mentions J’aime, commentaires et partages
Exporter des données sur Facebook : Données de publication > Onglet 3 > Colonne I, J et K : comment, like et share > Faire la somme

 

4. Les utilisateurs engagés

Les utilisateurs engagés (engager users) sont la somme des personnes qui ont cliqué n’importe où dans votre publication, que ce soit un commentaire, like, partage, ou bien un clic sur la publication, dans sur un lien… il s’agit d’un utilisateur qui a créée une interaction.
Ce chiffre est plus élevé que les feedbacks et permet de voir combien de personnes ont vraiment interagit avec la publication.

Exporter des données sur Facebook : Données de publication > Onglet 1 > Colonne N « Lifetime Engaged Users »  > Faire la moyenne

 

5. Le taux d’engagement

Pour connaître plus précisément le taux d’engagement d’une publication ou bien de votre page en général (sur tous vos posts) il faut diviser le nombre d’utilisateurs engagés par la portée moyenne sur un temps donné.
Vous pouvez également mesurer le taux d’engagement pour chaque post, ou bien sur un mois et les comparer ainsi mois après mois.

 

Pourquoi les utilisateurs se désabonnent-ils des marques sur les réseaux sociaux ?

Au cœur des stratégies digitales, les réseaux sociaux ont été pris d’assaut (parfois tout azimut) par les marques. Les occasions de prendre la parole ne manquent pas : besoin de se faire connaître, d’améliorer son image, de renouer le dialogue avec ses clients, ou bien d’informer… Mais toutes ces démarches sont-elles payantes ? Fractal & Buzzstream ont interrogé 900 utilisateurs des réseaux sociaux afin de déterminer pourquoi ils se désabonnaient des marques, et quels sont les comportements à risque pour les entreprises. Les résultats en infographie.

 

21% des participants au sondage déclarent se désabonner des marques sur les réseaux sociaux car celles-ci publient du contenu trop répétitif ou ennuyeux. Pour 19% d’entre eux, si une marque publie trop de contenus sur Facebook, soit plus de six fois par jour, ils se désabonnent également. Les autres causes qui poussent les utilisateurs à ne plus suivre une marque sont un contenu sans rapport avec la marque, ou bien une manière trop agressive de s’exprimer.

Un fil d’actualités bondé peut également amener l’internaute à se désengager par « social hygiene », pour son bien-être et sa survie sur les réseaux sociaux en quelque sorte ! Quand les marques ne répondent pas aux besoins des consommateurs, ce sont souvent les premières pages desquelles ils se désabonnent.

En ce qui concerne les désinscriptions des campagnes d’emailings, les raisons sont similaires :
– 24% des désabonnements sont dus à des messages répétitifs ou ennuyeux,
– 28% souhaitent désencombrer leurs boîtes de réception,
– 33% résilient leurs abonnements aux newsletters car ils estiment en recevoir trop souvent.

Mise à part une légère diminution du nombre de fans, la plupart de ces « unfollows » passent malheureusement inaperçus pour les marques :
– Près de 60% des utilisateurs de Twitter et Facebook disent se désabonner des marques « en toute discrétion »,
– moins de 20% d’entre eux cachent les messages,
– 10% conseillent à leurs amis de se désabonner également,
– et 10% publieront un statut pour notifier ce désengagement.

Enfin, l’infographie révèle ce que les consommateurs aimeraient voir dans leurs fils d’actualités, ainsi que leurs types de contenus favoris.
La plupart utilisateurs souhaitent que les marques publient des contenus nouveaux, s’intéressent à eux en créant de l’engagement, et soient plus constants dans les publications.
En tête des contenus favoris on trouve les images (22%), les vidéos et les avis de consommateurs (15%), puis de l’actualité de la marque (14%) et de l’information exclusive (13%).

 

t6OSh0Q

6 leviers pour augmenter votre audience sur Instagram

Si vous n’avez pas encore adopté Instagram, il est peut-être temps de revoir vos priorités pour 2015 ! Avec plus de 300 millions d’abonnés, le réseaux social de photos a dépassé le nombre d’utilisateurs de Twitter à mi-2014. Sachez également que 46% des utilisateurs d’Instagram suivent des marques et que ce ne sont pas moins de 70 millions de photos publiées chaque jour ! (Source). Voyons, en seulement 5 minutes par jour (allez, 15 minutes maximum !) comment doubler votre audience sur Instagram grâce à cette infographie de WhoIsHostingThis.

 

Voici 6 leviers pour engager vos followers sur Instagram et augmenter votre audience :

 

1. Organiser un jeu concours

Demandez à vos abonnés de participer à un jeu concours (avec bien évidemment un cadeau ou une gratification à la clé) en uploadant des photos sur un thème précis + #hashtag + @votrenom, ou bien en repostant votre photo à leurs abonnés grâce à une application de « regram ». Votre marque sera ainsi visible depuis les comptes de vos abonnés et vous augmentez considérablement vos chances que de nouvelles personnes vous suivent.

2. Interagissez avec vos abonnés

Un élément clé de votre stratégie sur ce réseau social est la construction de mécanique d’engagement avec votre communauté. Par exemple, vous pouvez liker tous les contenus ayant été postés avec votre hashtag, laisser un commentaire, ou encore remercier cette personne pour son engagement. La tâche peut, certes, paraître fastidieuse mais porte ses fruits ! Pour liker et retrouver plus facilement les mots-clés connexes au vôtre, utilisez le site Iconosquare.

3. Utilisez les bons hashtags, la clé du succès

Trouvez les bons mots clés se rapportant à votre photo, n’en n’abusez pas, mais vous pouvez ajouter entre 5 et 10 hashtags en rapport avec le thème de votre photo ou en relation avec votre marque.

4. Ne spammez pas vos abonnés

Soyez régulier dans vos publications mais n’ennuyez pas vos abonnés en postant trop de photos à la suite. Si vous souhaitez publier plusieurs photos, combinez-les grâce à des applications comme Instapicframe.

5. Surveillez les sujets populaires et les tendances sur Instagram

Vous pouvez également attirer de nouveaux abonnés en cherchant un thème, une tendance ou un hashtag populaire et vous joindre à la conversation en publiant quelques photos. De plus, événementialisez et animez votre compte en promouvant un hashtag spécial pour un événement.

6. Faites la promotion de votre compte Instagram

Liez votre compte avec votre compte Facebook : faisant partie du même groupe, Facebook a tendance à privilégier les photos provenant d’Instagram. Sur Twitter, il est préférable de publier directement la photo que de passer par Instagram, Twitter n’offrant pas prévisualisation.

 

Instagram Followers1

 

Fréquence de publication sur les réseaux sociaux

Faut-il publier rarement ou fréquemment sur les réseaux sociaux ? Faut-il privilégier la qualité à la quantité ? Si vous ne publiez pas assez, les fans ne vous voient plus, et à l’inverse si vous postez trop souvent, vous êtes trop visibles aux yeux de vos fans et risquez de les lasser. Une infographie de Constant Contact, une entreprise spécialisée dans le marketing online, vous aidera à résoudre ce dilemme.

 

Dans le community management, vous pouvez être confronté à deux types de stratégies : d’un côté les partisans du « poster en masse pour être sûr d’atteindre le maximum de personnes, quitte à perdre quelques clients au passage » et l’autre les adeptes de la stratégie « poster moins , mais mieux pour atteindre une ciblé déterminée au préalable. » Comme dans le community management, rien n’est jamais tout noir ou tout blanc, l’infographie ci-dessous vous permettra de mieux ajuster votre stratégie social media selon le canal choisi.

FACEBOOK
Facebook est une plateforme à forte valeur pour un faible volume. Ne postez pas trop souvent – les fans sont importunés par trop de messages. Faites en sorte que chaque publication offrant un contenu intéressant à vos fans.
Fréquence : 3 à 10 fois par semaine
Privilégiez la qualité à la quantité

TWITTER
Twitter est une plateforme à faible valeur pour un volume élevé. Vous pouvez partager davantage sur Twitter à cause da sa rapidité et son côté éphémère. Partager le contenu crée par vous-même ou retweetez du contenu d’autres sources, assurez-vous que le contenu soit pertinent et intéressant pour vos followers.
Fréquence : 5 fois par jour minimum
Privilégiez la quantité à la qualité

LINKEDIN
Linkedin est un réseau à forte valeur pour un faible volume. Assurez-vous que vous êtes à l’initiative du contenu pertinent de votre entreprise.
Fréquence : 2 à 5 fois par semaine
Privilégiez le contenu de qualité

GOOGLE+
Google+ est un réseau à forte valeur pour un faible volume. Publier fréquemment sur Google+ offre davantage de contenus, mots-clés et expertise à Google pour les indexer dans ses pages de résultats.
Fréquence : 3 à 10 fois par semaine
Utilisez des mots-clés pertinents pour améliorer votre référencement dans Google

PINTEREST
Pinterest est un réseau à forte valeur pour un volume élevé. Si vous voulez que vos Pins se trouvent dans la masse de contenus partagés sur Pinterest, vous devrez poster fréquemment vos contenus. Choisissez de belles images, les bons mots clés pour référencer plus facilement votre contenu et utiliser des liens vers votre site Web.
Fréquence : 5 à 10 fois par jour
Privilégiez des images de qualité et taille conséquente pour être apparaitre dans le fil d’actualité

 

Social-Media-Posting-Frequency-Infographic

4 leviers pour développer votre audience sur Google+

D’après divers conseils recueillis sur WebRankInfo, nous avons dégagé les 4 leviers principaux pour développer votre audience sur Google+ : le contenu, l’engagement, vos différentes présences, et les hangouts.

 

OPTIMISER VOTRE CONTENU
  • Maintenez la conversation, et postez toutes les 48 heures maximum.
  • Optimisez le contenu de vos publications pour ressortir lors des recherches, pensez à l’impact du social sur le référencement.
  • Partagez du contenu engageant : posez des questions, créez des sondages, tagguez des personnes (dernière mise à jour), demandez aux internautes de partager vos posts (les « plusser »)
  • Considérez votre page Google+ comme un blog et publiez du contenu à haute valeur ajoutée : ne vous limitez pas à commenter ou donner des +1 sur les posts des autres, chaque post génère une page web qui se fait indexer par Google et peut contribuer à votre visibilité.
  • Surveillez les sujets « Populaires sur Google+ » pour savoir de quoi parlent les internautes et quels types de posts pourraient avoir du succès auprès de votre cible.
  • Identifiez le meilleur moment pour publier sur Google+ en fonction de votre audience : étudiez son emplacement géographique, son âge, ses activités, puis programmez à l’avance vos publications pour être sûr de les toucher au bon moment.
  • Utilisez les hastags pour regrouper de manière logique vos posts. Les mots-clés peuvent favoriser la visibilité de vos posts dans Google+ (et même dans Google qui permet la recherche par hashtags).

 

CRÉER DE L’ENGAGEMENT
  • Créez une communauté ou rejoignez d’autres communautés existantes en accord avec l’activité de votre page. Soyez actifs dans des communautés de rapportant à votre thématique.
  • Ajoutez des personnes et des pages dans vos cercles : une partie de ceux que vous suivez vous suivront sans doute à leur tour, et vous permettra de générer de l’engagement avec ces personnes.
  • Humanisez votre présence, engagez-vous dans des relations en one to one. Vous pouvez également utiliser votre profil pour intervenir en tant que personne dans les commentaires, les communautés ou même les hangouts.
  • Entrez en contact avec d’autres utilisateurs : le moteur de recherche interne de Google + peut vous aider à trouver les personnes qui vous seront utiles pour atteindre votre cible et entrer en contact avec elles.
  • Utilisez la fonction Google+ Echo pour trouver les influenceurs dans votre thématique (ceux qui relaient le mieux vos publications ou celles d’autres pages.)
  • Demandez à vos contacts personnels et professionnels non-inscrits de s’abonner à votre page.

 

FUSIONNER VOS PRÉSENCES
  • Connectez votre page Google+ à votre chaîne YouTube : YouTube est le 2ème moteur de recherche le plus utilisé dans le monde.
  • Reliez votre site et votre page Google+ avec grâce à balise rel=publisher
    Ajoutez un badge Google+ sur votre site pour inciter vos visiteurs à vous suivre sur Google+, et des widjets de partage sur votre site.
  • Permettez aux internautes de s’identifier à travers Google+ Sign-In sur votre site ou votre application mobile.
  • Faites connaître votre page Google+ sur vos autres réseaux sociaux.

 

UTILISER LES HANGOUTS
  • Organisez des Hangouts on Air pour dynamiser votre marque et conviez vos fans à échanger.
  • Accentuez la dimension sociale des expériences utilisateur en créant votre application Hangouts sur mesure.
  • Remerciez les fans fidèles avec du contenu exclusif ou l’utilisation des Hangouts.
  • Créez un événement et invitez vos abonnés à l’occasion des Hangouts.

 

 

Vous êtes Community Manager ? Retrouvez toutes nos offres d’emploi sur LesJeudis.com

6 outils Instagram pour les Community Managers

Instagram a fêté ses 4 ans ce mois-ci ! Petit mais déjà costaud avec plus de 200 millions d’utilisateurs mensuel à travers le monde et près de 60 millions de photos publiées chaque jour, Instagram est l’un des réseaux sociaux qui grandit le plus vite ! Pourtant l’outil offre peu de liberté aux Community Managers qui sont souvent obligés de faire appel à des applications ou outils annexes. Nous vous en avons sélectionné 6 qui devraient vous rendre la tâche plus facile !

 

Iconosquare

A part suivre le nombre de vos followers, likes et commentaires, Instagram ne vous permet pas d’accéder, de base, à de nombreuses statistiques. Iconosquare.com (anciennement Statigram) vous dévoile quasiment tous les chiffres que vous recherchiez : la progression de vos abonnés, l’engagement de la communauté (ceux qui sont les plus actifs par exemple), le profil de vos followers, l’impact des hashtags et des filtres utilisés … Bref de quoi optimiser clairement votre compte Instagram !
Vous avez également la possibilité de liker, commenter, suivre de nouveaux abonnés, faire des recherches par mots clés similaires, cependant il est impossible d’uploader de nouvelles photos depuis Iconosquare.

Capture d’écran 2014-11-04 à 17.04.21

 

Latergramme

Nouvelle plateforme révolutionnaire et gratuite pour les community managers (oui, oui!), Latergram.me vous permet de programmer des posts Instagram depuis votre desktop ou votre mobile (iOS). Depuis le site vous pouvez uploader une ou plusieurs images, la redimensionner, y ajouter du texte, et bien sûr la programmer. Une fois l’image programmée, et après avoir téléchargé au préalable l’application Latergramme sur votre Iphone, une notification vous rappelle que vous aviez programmé votre jolie photo pour la poster à 16h, le texte et l’image sont déjà prêts, il n’y plus qu’à envoyer pour que le tout soit en ligne sur Instagram.

Capture d’écran 2014-11-04 à 17.04.57

 

 

GramblR

Le petit logiciel Gramblr vous permet d’uploader vos photos (pas encore de vidéo) depuis un desktop. Si le souhaitez vous pourrez ainsi les rendre encore plus belles sous Photoshop et les mettre en ligne sur le réseau social directement depuis ce logiciel ! Seules contraintes, l’image doit être en .JPG,  650×650 pixels et doit peser moins de 500kb.

Capture d’écran 2014-11-04 à 17.06.37

 

Repost

Un de vos followers vous a mentionné dans une photo, et vous aimeriez bien également partager cette photo à vos abonnés ? Finis les screenshots, utilisez l’application Repost pour poster cette photo à vos abonnés en mentionnant la personne qui l’a prise (nom sur la photo et en légende). Et soyez fair-play, ajoutez-y un hashtag #repost ou #regram !

panel-repost

 

Instapicframe

Application sur smartphone, Instapicframe permet de faire des montages photos assez simples : ajouter un cadre, choisir parmi plusieurs filtres, customiser une photo … Idéal pour poster plusieurs photos en même temps sans polluer le fil Instagram par exemple, vous pourrez trouver facilement dans vos stores tout un tas d’applications de ce type.

screen520x924

screen520x924 (1)

 

Hyperlapse

La nouvelle appli d’Instagram pour Instagram, Hyperlapse, vous permet de faire des vidéos en time-lapse comme son nom l’indique ! Pour l’instant réservée aux utilisateurs iOS, Hyperlapse devrait bientôt faire son entrée sur Android. La maîtrise de l’application est assez simple, pour un rendu efficace : une impression d’accélération assez vertigineuse ou l’évolution d’un endroit au fil du temps par exemple.

Hyperlapse1

Creating with #hyperlapse is going to be a lot of fun. Well played @instagram #ants

A post shared by Jake Hiller (@jmayerhiller) on

 

Vous êtes Community Manager ? Retrouvez toutes nos offres d’emploi sur LesJeudis.com

Dites “Ello” au nouveau réseau social

Déjà acclamé par la presse tech aux Etats-Unis, Ello est un nouveau réseau social crée par sept amis cherchant à imposer leur projet comme nouvelle alternative à Facebook.

 

Ils sont nombreux à s’être lancé dans une bataille acharnée contre Facebook, cherchant à tirer son épingle du jeu coûte que coûte, mais peu sont ceux qui ont réussi à émerger. C’est pourtant ce qui anime les 7 amis et fondateurs du nouveau réseau social Ello. Crée en mars 2014, la start-up souhaite détrôner Facebook en proposant un nouveau réseau social sans publicité et financé par des dons.

« Nous ne collecterons pas, ni ne vendrons, vos données personnelles sur Ello.
Nous ne ferons jamais d’argent avec de la publicité. Point final. »
Paul Budnitz, créateur d’Ello.

La page d’accueil et Manifesto du réseau social donnent le ton « Votre réseau social est tenu par des publicitaires. » Effectivement, nous avons tous conscience qu’en allant sur Facebook nos données sont analysées puis proposées aux marques pour que ces dernières nous proposent de la publicité ciblée sur la base de ces informations collectées. Mais en aucun cas, Facebook ne vend directement ces bases de données aux publicitaires.
D’ailleurs Ello ne cache pas non plus que les créateurs du site ont également accès à ses informations, « mais uniquement dans le but d’améliorer le site. »

Ello ne veut donc rien à voir avec Faceboook ! Dans une interview accordée à Betabeat.com, Paul Budnitz, artiste et designer américain, créateur d’Ello, déclare :

« En gros, nous avons construit Ello pour des gens comme nous. Donc Ello doit être beau, fonctionner en accord avec ce qu’on est, et, bien sûr, éviter les conneries habituelles. »

En complément de cette polémique anti-Facebook, Ello a savamment orchestré son arrivée en conviant toute la presse tech US à tester la version bêta le réseau social uniquement sur invitations.

Capture d’écran 2014-09-30 à 19.24.09

 

Et dans la pratique alors ?

Grâce à une invitation reçue au préalable, vous pourrez tester cette fameuse version bêta d’Ello. Ensuite, rien de plus simple, vous créez votre compte. Le point d’orgue du site sera le tableau de bord. Les fonctionnalités sont moindres mais ne diffèrent peu des réseaux sociaux sur lesquels vous avez l’habitude de naviguer : vous allez pouvoir mettre en ligne textes et photos (grands formats), suivre les activités des personnes de votre choix, commenter et partager des contenus.

Contrairement à Facebook, mais tout comme Twitter, les messages que vous publiez apparaissent automatiquement dans les timelines de tous vos abonnés.
De base, vous pourrez également ajouter vos nouveaux contacts dans la liste « friend » ou « noise » (connaissances).

Le design est basique, ou bien épuré, voyez-le comme vous le voudrez ! Ce qui peut être un point différenciant pour ceux qui n’affectionneraient pas l’interface trop chargée de Facebook. Paul Budnitz a voulu « créer un site à son image : hipster et chic. »

Comme sur les autres réseaux sociaux, la personnalisation de son profil est possible : vous pourrez ainsi changer photo de couverture, avatar, bio …

Même si le site se veut « minimaliste », certaines fonctionnalités manquent donc à l’appel : moins de place pour l’interaction, la fonctionnalité « commentaire » n’est pas tout à fait développée. La modération est inexistante, on ne peut signaler aucun contenu. L’importation de ses contacts est impossible, ce qui nous empêchent de retrouver vos copains sur le réseau depuis notre carnet d’adresse (vous pouvez tout de même lancer une recherche de personnes), pas de messagerie privée, pas d’appli mobile …

Mais étant donné qu’il ne s’agit que de la version beta du site, on imagine que ces lacunes seront corrigées au fur et à mesure de l’expérience utilisateur.

Screenshot Ello

Utopie ou réalité ?

Le manifeste publié sur le site d’Ello comporte d’ores et déjà des contre-vérités. Au delà du discours attaquant Facebook sur la « vente des données », on constate tout d’abord que le site n’est pas en open-source et que ses 7 évangélistes ont déjà réalisé une levée de fond de 435 000 dollars en mars 2014.
Il faudra donc d’une manière ou d’une autre que la société en sorte avec une plus-value, tout laisse donc à supposer que cette plus-value passera par un service payant, si la publicité est laissée de côté.

 

Allez-vous tester de nouveau réseau social ? Répondez-nous sur Twitter @bossedansleweb + #ello

 

Profil du Community Manager type

Over Graph, une solution de social media management, a établi le profil moyen du Community Manager en 2014 en analysant son activité sur Twitter et Facebook, le tout présenté sous la forme d’une infographie.

 

909c, éditeur de la solution Over-Graph, a mis en infographie les résultats de leur enquête sur l’analyse de l’activité des Community Managers sur Twitter et Facebook. Effectuée en septembre 2014, cette analyse a été faite à l’aide de 3500 comptes Twitter et 7300 pages Facebook.

L’infographie comptabilise les différentes prises de paroles, le nombre de tweets ou publications par semaine, et l’administration des différents comptes.

Pour Facebook, on apprend donc que le taux d’engagement moyen est de 0,08 % (like + commentaires + partage / nombre de fans), un community manager programme en moyenne 30,90 publications Facebook par semaine (lien, image, video ou texte), contre 35 tweets par semaine sur Twitter. 72% des conversations avec les fans sont publiques, alors que sur Twitter, seul 1,49 DM est traité par semaine.
Enfin les hashtags les plus répandues en France sont #socialmedia #infos et #actus, tandis qu’à l’international #RT #news et #FF sont les plus courant.

 

140918-infographie-cm-FR-2

 

Source