Comment préparer votre visite sur un salon de recrutement

Le 6 octobre prochain, le Salon de recrutement LesJeudis.com, spécialisé dans les domaines du Web et de l’IT, fait sa rentrée ! Pour l’occasion, JeBosseDansLeWeb vous donne quelques conseils pour préparer au mieux votre venue au salon et tirer partie de cette journée de recrutement. Suivez le guide pour optimiser votre visite au Salon !

 

1. Votre CV : outil clé de votre réussite

Le Salon LesJeudis.com est un salon de recrutement, il est donc indispensable de vous munir de votre CV, véritable carte d’identité de votre parcours professionnel. Soignez sa mise en page et n’oubliez pas de le mettre à jour. Pensez à en prendre en quantité suffisante pour ne pas tomber en panne !

Katherine Ragon-Moncet, consultante en accompagnement, bilan de compétences et projet professionnel, a donné de nombreux conseils aux candidats sur Techniques de Recherches d’Emploi lors du dernier salon :

“Il faut savoir être jugé par rapport à ses compétences et non par rapport à ses qualités personnelles. Un CV est lu par le recruteur en 40 secondes, il faut donc soigner l’entête de votre CV avec :
1. un titre accrocheur,
2. le nombre d’années d’expérience,
3. le secteur dans lequel vous travaillez,
4. votre spécialité si vous en avez une (un langage que vous maitrisez, si vous êtes bilingue…)
L’état civil n’est pas obligatoire (photo, nationalité, âge, situation … ) mais il faut éviter que le recruteur ne se pose des questions et vous en pose davantage. Enfin, analysez les besoins du marché, il faut que votre projet colle à ses besoins pour trouver un emploi.”

 

2. Votre discours : sachez vous adapter à votre interlocuteur

Vous allez être amené, tout au long de cette journée, à rencontrer des recruteurs d’entreprises diverses et variées. Nous vous conseillons de rassembler des informations clés sur ces entreprises afin de leur prouver votre motivation à intégrer leur structure et de vous adapter à chacune d’entre elles. Il est donc important pour vous de construire votre discours sur cette base et de l’agrémenter de vos expériences.
N’oubliez pas que votre personnalité a autant de valeur aux yeux d’un recruteur que vos compétences, n’hésitez pas à vous montrer souriant, décontracté, authentique et clair.

 

3. Votre allure : sachez vous distinguer

En participant au Salon Lesjeudis.com, vous prouvez aux recruteurs votre implication quant à votre recherche active d’emploi. Le premier contact visuel que vous allez établir se doit donc d’être positif et mémorable.
N’oubliez pas qu’au cours de cette journée, vous allez rencontrer votre potentiel futur employeur, elle doit donc être vécue comme une véritable opportunité d’embauche.

Rosemary Haefner, vice-présidente chez CareerBuilder en charge des ressources humaines, conseille aux candidats de faire place nette sur les profils sociaux AVANT de commencer toute recherche d’emploi, et ainsi de retirer toutes les photos, contenus et les liens qui pourraient les desservir.

 

4. Le catalogue officiel du salon : le pass de votre journée

Dès votre arrivée sur le salon, le catalogue officiel vous est remis. Cet outil vous sera indispensable pour optimiser votre journée. Il contient pour chaque exposant, une fiche de présentation et la liste des postes à pourvoir, vous pourrez ainsi vous orienter dans tout le salon en ne sélectionnant que les entreprises à la recherche de vos compétences.
Nous vous conseillons donc de le consulter avant de vous lancer dans le salon afin de cibler les entreprises en attente de votre profil.

 

Pour tout savoir sur le salon LesJeudis.com le 6 octobre 2016 à la Cité de la Mode et du Design à Paris.

Salon LesJeudis.com : plus de 2000 candidats présents à l’événement recrutement de l’année !

Jeudi 17 septembre avait lieu la quatrième édition parisienne de l’événement du recrutement des métiers du Web et de l’IT : le Salon LesJeudis.com. Pour l’occasion, nous vous avions donné rendez-vous dans un nouveau lieu : Les Docks – Cité de la Mode et du Design. Compte-rendu de cette journée riche en recrutements et animations !

 

RECRUTEMENTS

Plus de 35 entreprises étaient présentes ce jeudi 17 septembre à la recherche de nouveaux collaborateurs : développeurs, consultants, analystes fonctionnels, ingénieurs systèmes et réseaux, chefs de projets… Retrouvez la liste des entreprises qui recrutent ici et suivez-les sur Twitter.

Suivez l’actualité du recrutement et déposez votre CV sur LesJeudis.com

 

 

CANDIDATS

Vous avez été 2100 candidats, CV en main, à répondre à l’appel des 1000 postes qui vous ont été proposés ! Découvrez le profil des candidats présents jeudi 17 septembre en infographie (cliquez sur l’image pour agrandir) :

infographie-salonlesjeudis-2015

 

ANIMATIONS

CVmathon

Un photographe était présent toute la journée pour vous offrir une nouvelle photo à afficher sur votre CV ! Vous êtes plus de 200 candidats à avoir plébiscité cette animation et a avoir reçu votre nouvelle photo professionnelle.

 

It Tests Online

Tout au long de la journée, notre partenaire TestInformatique.fr vous a permis d’évaluer vos compétences techniques avant d’aller à la rencontre des recruteurs. En obtenant le meilleur score dans leur catégorie (.Net, PHP, Java,), les gagnants sont ainsi repartis avec 3 miniDrone Parrot et le livre “TheAlgorithm Design Manual“. Découvrez tous les résultats des épreuves ici.

 

École Gobelins

Enfin, vous avez pu prendre les commandes d’un vaisseau spatial grâce aux étudiants de l’Ecole les Gobelins ! Acteur de référence dans la communication numérique, le design interactif et l’animation, GOBELINS l’école de l’image vous a permis de jouer à The Space We Live In, une expérience transmédia, collaborative, immersive et interactive, qui vous place aux commandes d’un vaisseau spatial dans un univers d’anticipation, en plein cœur du système solaire.

Retrouvez l’interview de Laure Poulain, Responsable du Département Design Interactif, pour en savoir plus les formations dispensées, les profils recherchés et l’avenir de ces futurs professionnels de l’image.

 

Salonlesjeudis.com | LesJeudis.com
Facebook | Twitter

L’événement recrutement des métiers Web et IT : Salon LesJeudis.com, 17 septembre, Paris

Faites une rentrée du bon pied avec le Salon du recrutement des métiers du Web et de l’IT le 17 septembre à Paris. Le Salon LesJeudis.com se déroulera aux Docks – Cité de la Mode et du Design dans un nouveau format comprenant des animations et bien sûr des sessions de recrutements !

 

Le Salon LesJeudis.com aura lieu le jeudi 17 septembre à la Cité de la Mode et du Design à Paris pour une édition spéciale ! Une trentaine d’entreprises (Crédit Agricole, RATP, Orange Business Services Alten, Misys …) seront présentes, à la recherche de divers profils : développeurs, consultants, analystes fonctionnels, ingénieurs systèmes et réseaux, chefs de projets… Plus de 1000 postes sont à pourvoir !

Plusieurs animations et ateliers seront proposés tout au long de la journée, vous permettant ainsi de faire une pause agréable entre deux entretiens :

ITTestsOnline permettra aux candidats de s’évaluer sur différents langages (.Net, PHP, Java) En obtenant le meilleur score dans une catégorie, ils pourront remporter de nombreux prix.

Un photographe sera également présent toute la journée pour tirer votre portrait. Nous offrons aux candidats une photo professionnelle pour mettre sur leur CV ou sur les réseaux sociaux.

Et si vous preniez les commandes d’un vaisseau spatial ? Acteur de référence dans la communication numérique, le design interactif et l’animation, GOBELINS l’école de l’image vous proposera de jouer ! The Space We Live In est une expérience transmédia, collaborative, immersive et interactive, vous placera aux commandes d’un vaisseau spatial dans un univers d’anticipation, en plein cœur du système solaire.

Toute la journée, faites vous remarquer auprès des acteurs du web et de l’IT, un mur de tweets vous permettra d’être visible auprès des recruteurs.
Pour diffuser votre annonce en direct sur le social wall et permettre de vous faire des contacts potentiels, tweetez:

#salonlesjeudis + votre métier + ville + nombre d’année d’expérience 

 

infographie-salonLJ

 

L’entrée est gratuite, les inscriptions se font sur SalonLesjeudis.com et directement à l’accueil entre 15h et 21h le jour du salon.
Lieu : Les Docks – Cité de la Mode et du Design, 34 quai d’Austerlitz, 75013 Paris

 

Comment bien préparer votre visite au Salon les Jeudis ? Suivez le guide !

 

Salonlesjeudis.com | LesJeudis.com
Facebook | Twitter

Les offres d’emploi du 3 septembre pour bosser dans le web

En partenariat avec LesJeudis.com, le site de recrutement spécialisé dans les métiers de l’IT et du web en France, Je bosse dans le web vous donne désormais rendez-vous deux fois par mois ! Que vous soyez développeurs web ou mobile, graphistes, UX/UI designers, rédacteurs, community managers, magiciens du SEO et du marketing, vous dégoterez ici avec les meilleures offres d’emploi proposées par LesJeudis.com

 

Déposez votre CV sur lesjeudis.com et postulez plus facilement aux offres d’emploi !

 

Ingénieur Systèmes
WINAMAX

CDI – Paris
Expérience : 2 à 5 ans
Salaire : 40 000 à 50 000 € / an

Vos missions :
– Assurer la disponibilité et accompagner la montée en charge de la plateforme de jeu,
– Résoudre les incidents de type matériels, applicatifs et réseaux depuis notre site d’exploitation ou dans nos centres de données,
– Participer à l’évolution des processus d’automatisation liés à l’administration et au monitoring,
– Travailler avec les équipes de développement afin de faire évoluer et maintenir les systèmes,
– Participer aux astreintes 24/7 en rotation avec les autres membres de l’équipe.

Je postule !

 

Architecte technique infrastructures datacenter
GEFCO

CDI – Courbevoie (92)
Expérience : 5 ans minimum
Salaire : NC

Vos missions :
– Contribuer à la réduction de la dette technologie
– Formaliser la feuille de route d’évolutions des infrastructures
– Piloter les projets d’évolutions des infrastructures
– Contribuer aux résolutions des incidents & problèmes majeurs
– Valider des éléments de facturation
– Animer la relation avec la production, l’architecture, industrialisation de produits…
– Piloter les POC techniques
– Contribuer à l’évolution des standards IT

Je postule !

 

Consultant Sécurité
AXA

CDI – Ile de France
Expérience : 6 mois à 2 ans
Salaire : NC

Vos missions :
– Piloter les tests d’intrusions sur l’ensemble des sites WEB d’AXA France :
– Définir les actions des fournisseurs et piloter leur réalisation
– Vérifier la validité et la complétude de leurs conclusions
– Assister les différentes directions dans leurs actions
– Prendre en charge le pilotage de tests d’infrastructure (Réseaux – données et téléphonie, postes de travail, etc…)
– Fournir un service de qualité à la Direction de la Sûreté
– Assurer un suivi sécurité des fournisseurs, internes et externes, en France et à l’étranger
– Mener des missions de contrôle et de conseil dans des entités d’AXA France, chez des partenaires et des fournisseurs
– Instruire les incidents et mener à bien les enquêtes nécessaires

Je postule !

 

Développeur d’Applications Télécoms
ITALENT

CDI – Lille
Expérience : 1 an minimum
Salaire : NC

Vos missions :
– Réalisation des interconnexions avec les outils métiers (webservices…)
– Programmation des outils de centre d’appel KIAMO et NIXXIS, en relation avec l’équipe projet
– Support des outils de centre d’appel KIAMO et NIXXIS
– Tests et recettes

Je postule !

 

Webmarketer/Webmaster
SYNAPSYS

CDI – Paris
Expérience : 1 an minimum
Salaire : NC

Vos missions :
Gestion du site internet :
– Définir l’architecture du site et son arborescence,
– Gérer les contenus via le CMS,
– Effectuer le développement et la maintenance du site ainsi que résoudre des modifications mineures,
– Ajouter les bases et les bateaux,
– Gérer des interfaces graphiques,
– Valider l’intégrité transactionnelle et de la gestion,
Gestion du trafic :
– Référencer le site dans les annuaires via le SEO,
– Suivre le référencement par les moteurs de recherche,
– Développer et déployer des campagnes de communication sur le site et les réseaux sociaux,
– Communiquer sur les évènements,
– Analyser le développement du trafic avec un reporting.

Je postule !

 

Expert en Conduite de Projet
BANQUE DE FRANCE

CDI – Paris
Expérience : 7 ans minimum
Salaire : NC

Vos missions :
– Conseiller et aider les chefs de projet et les directeurs de projet pour définir la trajectoire du projet et aboutir à une mise en œuvre opérationnelle par les équipes des engagements formalisés du projet partagée par l’ensemble des parties prenantes ;
– Assurer une veille régulière sur l’avancement, par rapport à la trajectoire initialement posée et des engagements, des projets de votre portefeuille afin de garantir leur réussite. Cette activité se fera en lien étroit avec l’équipe projet ;
– Identifier les causes des écarts potentiels, proposer à l’équipe des actions pour y remédier et l’aider, si nécessaire à leur mise en œuvre.
– Accompagner et guider les équipes projets sur les conditions de l’engagement contractuel du projet et notamment sur l’établissement de son volet financier.

Je postule !

 

Responsable d’application Web
ID GROUP

CDI – Nanterre (92)
Expérience : 6 mois à 2 ans
Salaire : 30 000 à 35 000 € / an

Vos missions :
– Une fondation d’entreprise, IDKIDS FONDATION, qui agit concrètement avec 25 ONG et 80 collaborateurs chaque année, pour le respect des droits de l’enfant et la protection de son environnement dans le monde,
– Un réseau de crèches et de centres de loisirs, RIGOLO COMME LA VIE, accueillant plus de 900 enfants chaque semaine,
– Une marque de prestige, JACADI PARIS, attentive à la tendresse et la fraicheur de l’enfance.

Je postule !

 

Développeur Symfony2
CDI – Paris

Expérience : 2 à 5 ans
Salaire : NC

Vos missions :
– Participer à la refonte et à l’évolution de notre moteur de salaires OpenSalaries.org
– Participer à la conception et au développement de nos widget d’export (pour les sites carrières de nos clients)
– Participer à l’évolution de notre système d’automatisation d’enquêtes
– Participer à la refonte et à l’évolution de notre application mobile HappyTrainees

Je postule !

 

Développeur Cobol
E-QUADRA PARIS

CDI – Versailles (78)
Expérience : 2 à 5 ans
Salaire : 35 000 à 45 000 € / an

Vos missions :
– Le maintien en conditions opérationnelles des applications COBOL dans le cadre du projet de migration de l’ensemble des applications du COBOL vers le .Net.
– Vous devrez aussi participer au développement et à  l’implantation d’application développées en COBOL.
– Vous aurez également à gérer la sauvegarde des scénarios de tests de données pour de nouveaux besoins.
– Le back office sous COBOL vous demandera la maitrise d’outils comme CICS et TSO ainsi que la base de données DB2.

Je postule !

 

Déposez votre CV sur lesjeudis.com et postulez plus facilement aux offres d’emploi ! 

Salon LesJeudis.com le 17 septembre 2015 : l’événement recrutement des métiers web et IT

Le 17 septembre prochain, le Salon LesJeudis.com fait sa rentrée ! Pour son édition parisienne annuelle, le salon fait appel aux entreprises les plus renommées des domaines du Web et de l’IT. Toutes vous donnent rendez-vous aux Docks – Cité de la Mode et du Design de Paris pour des sessions de recrutements, des présentations liées aux dernières tendances et aux pratiques du marché ainsi que des animations autour de votre métier.

 

Le Salon LesJeudis.com aura lieu le jeudi 17 septembre à la Cité de la Mode et du Design à Paris pour une édition spéciale ! Vous retrouverez plusieurs entreprises (Alten, Altran, Axa, Infolor, Linkbynet, Neurones …) à la recherche de plus de 1000 nouveaux collaborateurs (développeurs, consultants, intégrateurs, analystes fonctionnels, chefs de projets…) ainsi que plusieurs animations qui vous permettront de faire une pause sympa entre 2 entretiens !
Des professionnels du Web et de l’IT seront également présents pour vous faire découvrir les dernières tendances et pratiques du marché.

Comment bien préparer votre visite au Salon les Jeudis ? Suivez le guide !
  • Votre CV : outil clé de votre réussite
  • Votre discours : sachez vous adapter à votre interlocuteur
  • Votre allure : sachez vous distinguer
  • Le catalogue officiel du salon : le pass de votre journée

L’entrée est gratuite, il vous suffit de vous inscrire ou de vous présenter directement à l’accueil muni de votre CV entre 15h et 21h. Préinscription gratuite

salonlesjeudis.com
#SalonLesJeudis

fb twitter

 

 

Vous êtes recruteur et souhaitez obtenir des informations ou réserver un stand sur le salon ? Contactez-nous !

Meetup Paris.RB : rencontre des passionnés de Ruby à Paris

Passionnés de Ruby, vous avez la parole ! Thibaut Assus, développeur Ruby On Rails, a crée en 2011 un groupe de discussion sur meet-up.com pour échanger sur ce langage, ses bonnes pratiques, mais parler aussi de nouvelles technos en général. Nous sommes donc allés à la rencontre du créateur des meet-ups Ruby pour en savoir plus !

 

Crée il y a 3 ans et demi par Thibaut Assus, le meet-up Ruby est un groupe de discussion pour les passionnés de ruby, de rails ainsi que de nouvelles technologies en général. Le groupe, composé de plus de 1500 rubyistes, se réuni tous les mois pour échanger autour des nouvelles technos (rails, web, gems, frameworks “concurrents”…), des meilleurs pratiques (méthodes agiles, tests…), et de l’aspect business et de l’emploi notamment.

Nous avons rencontré le fondateur de ces meet-ups Ruby à Paris, Thibaut Assus, qui nous a raconté comment l’aventure est née, s’est développée et pourrait être amenée à s’exporter aujourd’hui.

 

Comment est né le projet Meet-up Ruby ?

Quand je suis rentré des Etats-Unis il y 3 ans et demi, j’ai eu envie de reprendre les Cafés Ruby et d’amplifier le mouvement. J’en ai changé la formule, j’ai référencé un nouveau meet-up sur meet-up.com, puis j’ai crée des conférences.
Grâce à ces conférences, organisées tous les mois, les développeurs viennent partager leurs connaissances et ce qu’ils font dans leur quotidien. Mais le but était surtout de créer un espace de partage où les développeurs viendraient parler des problèmes qu’ils rencontrent dans leurs boulots, et comment ils les résolvent.

Combien de développeurs ont rejoint le meet-up Ruby ?

Au début ils étaient une vingtaine… Puis au dernier événement organisé, il y avait près de 140 personnes ! Le meet-up s’est beaucoup développé, et aujourd’hui de nombreux participants veulent présenter, ce qui nous permet d’avoir un line-up assez extraordinaire !
Le meet-up est complètement ouvert, ça part du principe du partage. Les gens peuvent proposer n’importe quel thème, du moment que ce n’est pas pour vendre un produit, on laisse vraiment carte blanche aux participants pour s’exprimer.
Vous pouvez retrouver les derniers talks sur : rubyparis.org/talks

Quelle est la motivation des personnes qui s’inscrivent sur Meetup ?

Leurs motivations sont simples : la première est de partager, de donner à la communauté. C’est une communauté basée sur l’open-source. Les participants donnent sans forcement attendre en retour.
Ensuite, ils viennent également pour être visibles au sein de la communauté, et plus ils partagent, plus ils sont visibles. Comme ils deviennent « connus », ils ont parfois des propositions d’emploi, les recruteurs veulent les rencontrer. Une crédibilité s’installe par rapport à leurs pairs.

Il y a un melting-pot de personnes : des experts, confirmés, débutants, étudiants … Tout cela attire des recruteurs, des investisseurs potentiels, et de nombreux passionnés de Ruby. Ca crée une sorte d’écosystème où tout le monde s’y retrouve.

De mon coté, je gère le meet-up, je fais venir des sponsors qui offrent la nourriture et les boissons aux participants. On ne fait pas d’événement payant car on souhaite accueillir tout le monde, notamment des étudiants, qui peuvent eux aussi présenter.

Quel est le format des meetups ?

Nous avons 1547 membres. Les meetups se tiennent 19h à 00h dans différentes salles à Paris (Ecole 42, Google France, EPITA, Simplon – école qui forme les développeurs Ruby).

Qui sont les intervenants ?

On a parfois des pointures qui participent aux meetups : Laurent Sansonetti de Ruby Motion (Belgique). Des personnes viennent aussi du Canada, Belgique, Etats-Unis, Hollande. Il faut savoir que le meetup Ruby à Paris est l’un des plus gros meetups après les Etats-Unis et Londres.

Y a t-il des échanges avec les meetups des autres pays ?

Cela n’a pas encore été fait, mais c’est vrai qu’on pourrait proposer à Londres de faire un « mega meetup » de part notre rapprochement géographique.
Cette année on va commencer à créer des événements inter meetups avec les communautés Node.js, AngularJS, Ember.js, Elasticsearch …

 

 

Prochain Meetup le 6 mai à l’Ecole 42, 96 Boulevard Bessières, Paris.
Plus d’infos : meetup.com/parisrb
Vous pouvez proposer des talks sur rubyparis.org

« C’est avant tout votre meetup, annoncez ce que vous voudriez y trouver, et il y aura sûrement de bonnes volontés pour le lancer. »

Chaîne Vimeo : vimeo.com/parisrb

En partenariat avec lesjeudis.com

The Paris Startup Job Fair le 28 mars 2015 à Paris

Le prochain Paris Startup Job Fair aura lieu le 28 mars 2015 au Centquatre à Paris. Organisé par Rude Baguette, ce salon de l’emploi des start-ups accueillera plus de 1000 demandeurs d’emploi.

 

Rude Baguette organise le 28 mars prochain The Paris Startup Job Fair, édition Printemps ! Au programme de cet événement qui se déroulera au CentQuatre à Paris, plus 1000 demandeurs d’emploi iront à la rencontre d’une cinquantaine de start-ups parisiennes les plus prometteuses de l’high-tech.

Rude Baguette est le premier site d’actualité en anglais parlant du marché français de la technologie et de l’innovation, que ce soit des start-ups françaises, des annonces faites par le gouvernement français, ou bien des grandes entreprises comme Google, Apple, Orange, ou Amazon.

DSC_1853-PS-ok-e1389559304753

Si vous cherchez à soutenir des fondateurs passionnés et les aider à développer un produit innovant, The Paris Startup Job Fair est “the place to be” ! Découvrez des projets novateurs, posez des questions, faites connaissance avec les entrepreneurs et leurs équipes, et découvrez leur vision des choses avant même de passer un entretien. (and keep in mind it’s an english spoken fair !)

Vous avez besoin d’un visa pour travailler? Certaines start-ups sont également prêtes à vous le financer.

Que vous soyez codeurs ninjas, UX gurus, hackers de génie et autres communicants avisés à la recherche d’un emploi, saisissez votre CV et passez au The Rude Baguette Startup Job Fair, le salon qui connecte start-ups parisiennes et les talents à la recherche de nouveaux défis.

 

jobfair.rudebaguette.com
Event Facebook

Interview de Thibaut Assus, intervenant au Salon LesJeudis.com

Thibaut Assus, organisateur des Meet-ups Ruby à Paris, développeur Ruby On Rails, et fondateur de freelancebooking.pro et mipise.com, nous parle de ces différents projets, sa formation, sa vision du web, mais également de la conférence qu’il donnera le 18 septembre 2014 au Salon LesJeudis.com à Paris (Cité de la Mode et du Design) : « Ingénieurs : Comment bien se vendre de façon efficace en entreprise ? »

 

Comment est né le Meet-up Ruby à Paris ?

Quand je suis rentré des Etats-Unis il y 3 ans et demi, j’ai eu envie de reprendre les Cafés Ruby et d’amplifier le mouvement. J’en ai changé la formule, j’ai référencé un nouveau meet-up sur meetup.com, puis j’ai crée des conférences.

Grâce à ces conférence, organisées tous les mois, les développeurs viennent partager leurs connaissances et ce qu’ils font dans leur quotidien. Mais le but était surtout de créer un espace de partage où les développeurs viendraient parler des problèmes qu’ils rencontrent dans leurs boulots, et comment ils les résolvent. Au début ils étaient une vingtaine… Puis au dernier événement organisé, il y avait près de 140 personnes ! Le meet-up s’est beaucoup développé, et aujourd’hui de nombreux participants veulent présenter, ce qui nous permet d’avoir un line-up assez extraordinaire ! Vous pouvez retrouver les derniers talks sur : rubyparis.org/talks

 

A coté des meet-ups, quelles sont vos autres activités ?

Je m’occupe des meetups pour le plaisir, mais c’est grâce à eux que j’ai développé mon réseau. Je suis en freelance, je fais du développement pour des clients d’applications sur le web.
Mon plus gros client est Mipise.com : une solution de crowdfunding en marque blanche. Grâce à Mipise, vous pouvez créer votre plateforme de crowdfunding en trois clics. Ce projet assez innovant : il s’agit d’un mix entre une plateforme de blog, et une plateforme de crowdfunding car on permet de personnaliser sa propre plateforme de crowdfunding.

A coté de ces deux activités, j’ai développé un produit, pour moi à la base, puis j’ai commencé à l’ouvrir à d’autres personnes : freelancebooking.pro. Ce service permet aux indépendants d’exposer leurs disponibilités à leurs clients. Le projet est complètement bootstrappé (auto-financé) et compte aujourd’hui 300 inscrits.

 

Quelle est votre semaine type ?

J’essaie d’être focus sur ce que je fais. Quand je suis booké par un client, c’est une journée réservée au client. Je ne suis pas booké tous les jours, les autres jours je travaille sur mes projets, je fais d’autres choses à côté, comme de la musique par exemple, et je me dégage du temps pour ma famille.

Une de mes recherches fondamentales de la vie est la recherche du temps ! Si on veut avoir le temps de faire des projets intéressants dans la vie, il faut savoir s’extraire de toutes les choses dont on se rend compte qu’elles n’ont pas d’intérêt pour soi. Une perte de temps, c’est une perte de valeur ajoutée. L’amélioration du workflow de travail est essentielle.

 

Votre parcours : avez-vous suivi une formation, ou bien vous définiriez-vous plutôt comme un autodidacte ?

J’ai fait EPITA, une école d’ingénieurs en 5 ans au Kremlin-Bicêtre, avec une spécialité en intelligence artificielle. Quand j’en suis sorti il y a 7 ans, j’ai commencé à bosser dans le web. Pour moi, l’apprentissage a réellement commencé quand je suis sorti de l’école, j’ai commencé à lire plein de livres sur le business, le self-help, la technique, le code, comment faire pour travailler en équipe, pour collaborer sur un projet, etc.
En ce moment, j’apprends l’investissement, comment fait-on pour gérer son argent, le cash flow. Cela m’aide dans la construction de tous mes projets.

J’avance un peu par lubie : ma technique est d’acheter les 2, 3 livres les mieux notés sur Amazon. Je les lis, je les annote, et ensuite j’en sais autant qu’une personne qui aurait suivi des cours.

 

Quelles sont vos lectures du moment ?

« I will teach you how to be rich » de Ramit Seti, et « Rich dad poor dad » de Robert Kiyosaki.

 

Quels sont les livres qui vous ont fait changer votre manière de penser ?

« 4HWW » m’a changé la vie ! Ensuite « Purple cow », « Secrets of power negotiating », (en France les gens ne savent pas négocier car c’est mal considéré. Le but n’est pas d’arnaquer la personne en face de soi mais de comprendre comment s’apporter des choses mutuellement), « Rework », « Remote », « Power of less », et « Pragmatic thinking and learning (refactor your wetware) » sur ’apprentissage. Ce livre remet en cause les aprioris, comme le fait de ne pas pouvoir apprendre des choses quand on a un certain âge.

 

Cela vous intéressait-il d’enseigner ?

J’ai pour projet d’enseigner du code. C’est essentiel d’apprendre le code, le code est en train de devenir l’écriture d’il y a quelques centaines d’années.
Aujourd’hui, les gens qui codent arrivent plus facilement à faire passer leurs idées et les process. Quand on ne sait pas coder on devient complètement dépendant des développeurs, on est vite limité pour créer des projets.
Comment peut-on être chef dans une cuisine si on ne sait pas cuisiner ? C’est pareil dans la programmation, les personnes qui veulent être chef de projet mais qui ne savent pas coder ne peuvent pas donner de bons conseils aux développeurs et n’auront pas forcement les bons réflexes.

Il va y avoir une révolution dans l’éducation ces prochaines années, je pense que c’est essentiel d’apprendre à coder aux enfants. Les cours en ligne vont également beaucoup se développer, ce qui va faciliter l’apprentissage.

 

Quel serait le candidat idéal selon vous pour « bosser dans le web », quelles qualités faut-il avoir ?

La qualité idéale est de ne pas avoir d’apriori sur sa capacité à faire de nouvelles choses. Par exemple, si un jour on doit dessiner une icône, il faut le faire, même si on ne sait pas dessiner, on apprend à le faire !
La plus grande qualité pour bosser dans le web est de ne pas s’arrêter à ce qu’on a appris à l’école. Le web évolue tellement vite qu’on ne peut pas se permettre de s’arrêter à ce qu’on a appris. Quand je suis sorti de l’école en 2007, je n’avais jamais fait de web. J’en ai fait parce que ça m’intéressait !

 

Quelques mots sur votre conférence le 18 septembre au Salon Les Jeudis ?

Nous verrons comment faire pour se vendre face à employeur ou à un client. Comment fait-on pour passer le premier entretien et devenir indispensable au recruteur ? Comment apporter assez de valeur à un écosystème donné pour que ces personnes soient prêtes à me rétribuer pour cela ? Ce sont des techniques simples pour apprendre à se placer auprès de son employeur, ou son client, comme personne pouvant lui simplifier la vie et l’aider. C’est important de comprendre les clés du recrutement et apprendre à se vendre de façon efficace quand on est freelance, dans le salariat, ou au chômage.

 

Retrouvez le live-tweet de la conférence de Thibaut Assus sur @lesjeudis :

 

 

 

Twitter : @tibastral

 www.salonslesjeudis.com

 

Interview de Maelig Gesbert, chargée des relations entreprises au CESI Nanterre

Lors du dernier Salon LesJeudis.com, nous sommes allés à la rencontre de Maelig Gesbert, Chargée du recrutement candidats et relations entreprises au CESI de Nanterre. Né du besoin réel de l’entreprise, le CESI forme des jeunes en alternance à des niveaux de Bac+2 à Bac+5, ainsi que des salariés qui souhaitent monter en compétences.

 

Quelles sont vos missions au sein du CESI ?

Je suis chargée du recrutement des candidats et des relations entreprises au sein du pôle systèmes d’information et numérique du CESI de Nanterre.
Mon rôle est de faire connaître nos formations auprès des candidats sur les salons, dans les lycées, ou en faisant de la prospection. De faire connaître nos formations, à la fois auprès des entreprises pour leurs salariés, mais aussi dans le cadre de recrutement en alternance, de leur présenter les différents profils recherchés au sein de l’école pour pouvoir placer les jeunes en alternance.

Je me déplace sur plus d’une dizaine de salons par an, mais aussi dans les écoles, les lycées et forums pour présenter nos formations, et je rends régulièrement visite aux entreprises pour leur parler de nos formations.

 

LOGO_CESIALTERNANCE_QUADRI

 

Comment fonctionne l’école ? Comment elle-est structurée ?

A la base le CESI est une association qui a été crée en 1958 par cinq grandes entreprises : Renault, Snecma, Telemecanique, Chausson et CEM. Ces entreprises ont crée le CESI à l’époque des 30 glorieuses car leurs besoins avaient évolué et elles désiraient faire monter en compétences des techniciens à fort potentiel sur des métiers d’ingénieurs. De là est né la pédagogie par l’alternance par le CESI. Les futurs ingénieurs alternaient entre des périodes de formation et des périodes dans le milieu du travail.

Le CESI est donc né du besoin réel de l’entreprise. L’école a continué à se développer et à garder cette pédagogie de l’alternance, à la fois pour les salariés qui souhaitaient monter en compétences, mais aussi dans le cadre de ce que nous connaissons aujourd’hui : l’apprentissage et le contrat de professionnalisation pour les personnes qui reprennent un cursus via l’alternance.

Le CESI Centre de Paris-Nanterre est présent dans 4 domaines stratégiques : le BTP, l’industrie, l’informatique et les sciences humaines (management et développement des compétences) Nous avons 23 sites en France. On diplôme 4 000 personnes par an sur ces secteurs dont près de 1 000 en informatique. Nous avons 5 diplômes d’ingénieurs, 23 titres RNCP et 12 masters spécialisés.

 

Quels sont les profils de candidats recherchés dans le secteur du système d’information et numérique ?

On forme des jeunes à des niveaux de Bac+2 à Bac+5, et on les recrute à partir de Bac, et avec tous types de Bac.

La procédure de recrutement est basée sur 3 critères : un dossier de candidature, des tests de positionnement pour évaluer le niveau des candidats, et un entretien de motivation appelé « entretien de sélection ». On n’a pas pour vocation à éliminer un candidat parce que ses tests sont ratés, on lui donne toujours la chance de passer l’entretien de motivation car on estime que le candidat a le droit de se rater aux tests, mais pas à un entretien.
Ensuite au regard de ces trois éléments, il y a une commission de validation qui statue sur l’admissibilité du candidat en formation.
Pour l’alternance, il faut également trouver une entreprise pour pouvoir intégrer l’école.

 

Combien de temps dure l’alternance ?

Cela varie en fonction des parcours, on a des parcours de 2 ans et d’autres 3 ans. Les étudiants font minimum Bac+2 et peuvent aller jusqu’à Bac+5.
L’alternant doit trouver une entreprise pour les 2 ou 3 ans : soit en signant un contrat d’apprentissage, soit un contrat de professionnalisation selon la formation et sa durée.

CESI-nanterre-127

 

Comment les alternants trouvent-ils une entreprise ?

Le CESI s’appuie sur 4 000 entreprises partenaires. Celles qui recrutent le plus sont la SCNF, Renault, La Poste…
Au sein de notre conseil d’administration qui régit le CESI, nous avons par exemple le directeur général de Cisco France, Robert Vassoyan. Nous avons donc la chance d’être au plus près des entreprises, de pouvoir affiner notre connaissance du marché du travail, de cibler les métiers qui vont être porteurs et développer des cursus.
Quand les étudiants viennent en formation chez nous, ils sont sur des métiers qui répondent aux besoins du marché. Nous les aidons à trouver une entreprise et mettons en place des actions dans ce but : nous travaillons avec nos entreprises partenaires, nous mettons en place des ateliers pour les aider sur la rédaction du CV, de la lettre de motivation, la préparation à l’entretien de motivation, les techniques de recherche d’emploi etc.

 

Existe t-il de nouveaux cursus qui se créent en partenariat avec les entreprises ?

Les parcours de formation viennent souvent des demandes des entreprises. Elles ont parfois un besoin particulier, en fonction d’une technologie ou d’un environnement particulier, et nous demandent donc des parcours de formation adaptés pour leurs salariés. Nous accueillons des responsables informatiques, salariés d’entreprises expérimentés, qui souhaitent évoluer sur un bac+5 Manager des Systèmes d’Information.

 

Quels âges ont vos clients ?

Tous types d’âges ! Nous avons deux types de clients : l’entreprise, avec ses besoins, et l’individu. Ce sont les deux entités que nous mettons au coeur de nos cursus de formation. Nous avons des cursus qui peuvent répondre à de nombreux besoins, que les personnes soient étudiantes, demandeurs d’emploi ou salariés.

 

Combien de candidatures et personnes retenues ?

Pour le pôle systèmes d’information et numérique à Nanterre, nous avons prospecté 1200 personnes sur la rentrée 2014. Environ 300 personnes ont passé les tests et entretiens, et environ 200 personnes sont retenues.
Nous ne sommes pas dans la logique de concours, c’est à dire que nous n’avons pas un nombre de places limitées en terme de candidatures. Nous sommes plutôt dans une logique : « Le candidat répond t-il au pré-requis, et a t-il vraiment envie de suivre ce parcours de formation, en alternance, et venir au CESI ? »

 

Pour le pôle Systèmes d’Information et Numérique, le nombre de candidats augmente t-il ces dernières années ?

Malgré le contexte économique difficile en ce moment, nous avons la chance d’être sur un secteur porteur qui emploie 35 000 personnes par an. De plus en plus de jeunes sont attirés, des filles aussi ! Nous sommes à la recherche des candidates féminines.
Même si le secteur est porteur, le marché reste délicat car les entreprises sont exigeantes dans leurs recrutements. En effet, le contexte est fragile et elles ne peuvent pas se permettre des écarts. Même dans le cadre de l’alternance, les entreprises sont exigeantes vis-à-vis du niveau des candidats, pas forcement le niveau technique, mais dans le savoir-être, dans la motivation et l’envie.

Les candidats trouvent-ils facilement un emploi suite à l’alternance ?

L’alternance est une vraie voie d’insertion professionnelle. Il y a plus de 10 ans l’alternance n’avait pas une très bonne image, aujourd’hui l’alternance a une image positive pour 86% des jeunes et de leurs parents ; et pour 95% des entreprises. L’alternance est une vraie voie de formation et d’insertion professionnelle.
85% des jeunes diplômés dans l’informatique et le numérique sont en poste 6 mois après avoir quitté le CESI.
Certains alternants restent dans leurs entreprises, Orange, par exemple, a lancé une campagne cette année : « l’alternance passe au très haut débit chez Orange ». Ici, l’alternance est une vraie voie de recrutement, ils forment des jeunes à des niveaux Bac+5 ou diplômes d’ingénieurs pour pouvoir les embaucher ensuite.

 

Selon vous, quelles qualités faut-il avoir pour bosser dans le web ?

On demande de plus en plus à ce que les informaticiens soient communicants. J’encourage vraiment les jeunes à s’ouvrir, et même si on a la tête dans le code, dans les réseaux, il faut savoir s’ouvrir aux autres.
L’informatique a souvent été dans les entreprises un service au bout du couloir, aujourd’hui l’informatique et le numérique sont facteurs de performances de l’entreprise. La communication et la passion sont deux points très importants.

 

Suivez-les sur Twitter :

@CESI_idFCentre
@MaeligGesbert

 

CESI-nanterre-153

Salon LesJeudis.com : des centaines de candidats au rendez-vous !

Jeudi 18 septembre avait lieu la troisième édition du Salon LesJeudis.com à Paris. Pour l’occasion, nous vous avions donné rendez-vous dans un nouveau lieu : Les Docks – Cité de la Mode et du Design. Compte-rendu de cette journée riche en recrutements, animations et conférences !

 

RECRUTEMENTS

Une vingtaine d’entreprises (Crédit Agricole, Alten, Aubay, SQLi, CESI …) était présente à la recherche de nouveaux collaborateurs : développeurs, consultants, analystes fonctionnels, ingénieurs systèmes et réseaux, chefs de projets… Vous avez été plus de 2000 candidats, CV en main, à répondre à l’appel des 1000 jobs qui vous étaient proposés !

Bx1L2xBCMAAfjSW

 

ANIMATIONS

Tout au long de la journée, notre partenaire TestInformatique.fr vous a permis d’évaluer vos compétences techniques avant d’aller à la rencontre des recruteurs.
En obtenant le meilleur score dans leur catégorie (.Net, PHP, Java, Django, Sencha, Bootsrap), les gagnants sont ainsi repartis avec des tablettes Galaxy Tab3, des montres Pebble, et des capteurs intelligents Parrot Flower Power. Bravo à eux !

dev.jpg

 

CONFÉRENCES

Katherine Ragon-Moncet, consultante en accompagnement, bilan de compétences et projet professionnel, a inauguré le Salon LesJeudis.com avec son intervention sur les Techniques de Recherches d’Emploi et a donné de nombreux conseils aux candidats. Parmi ceux à retenir :

Il faut savoir être jugé par rapport à ses compétences et non par rapport à ses qualités personnelles.

Un CV est lu par le recruteur en 40 secondes, il faut donc soigner l’entête de votre CV avec : 1. un titre accrocheur, 2. le nombre d’années d’expérience, 3. le secteur dans lequel vous travaillez, 4. votre spécialité si vous en avez une (un langage que vous maitrisez, si vous êtes bilingue…) L’état civil n’est pas obligatoire (photo, nationalité, âge, situation … ) mais il faut éviter que le recruteur ne se pose des questions et vous en pose davantage.

 Analysez les besoins du marché, il faut que votre projet colle à ses besoins pour trouver un emploi.

 

Le rédacteur en chef du magazine Programmez!, Francois Tonic nous a abordé en long et en large le métier de développeur. Son intervention fera l’objet d’un article dédié les jours à venir, mais vous pouvez retrouver un extrait de sa conférence ci-dessous :

Aujourd’hui un développeur doit savoir être polyglotte. Ce n’est pas parce qu’on a un diplôme qu’on sait coder tout de suite, à vous de monter en compétence et vous former. Pour vous former vous-même c’est simple : téléchargez le nouveau langage, installez-le et commencez à coder! Lisez quelques tutoriels lorsque vous êtes en difficulté.

Maîtriser une technologie signifie être capable d’aborder cet outil par tous les bouts, on sait comment il se comporte, on connaît les extensions, son cycle de mise à jour, les documents officiels et officieux, on sait repérer un problème même si ce problème n’est pas répertorié, etc.

 

Co-fondateur de l’agence de communication Kalaapa, Arnaud Pottier Rossi, nous a exposé les bienfaits des réseaux sociaux, et comment les candidats peuvent en tirer profit dans leurs recherches d’emploi.

Les réseaux sociaux sont un vrai canal de communication en rupture par rapport aux méthodes traditionnelles. Sur Facebook par exemple, on est en « réception » d’un contenu, mais on est également et surtout producteur de contenu. Cette rupture modifie la relation que vous allez avoir avec les recruteurs : avant un recruteur diffusait l’offre et attendait des réponses, il n’y avait pas d’échange.

A partir du moment où un recruteur décide d’être présent sur les réseaux sociaux, il s’engage à entrer en conversation avec des candidats.
70% des recruteurs utilisent les réseaux sociaux mais ils ne sont que 10% à les utiliser pour recruter. En effet, de leurs côtés, l’outil n’est pas encore totalement maitrisé.

 

Jean-Christophe Anna, directeur associé de Link Humans, nous a démontré que le schéma classique de l’entretien de recrutement est inefficace et inutile, et que l’avenir est au recrutement par mise en situation.

L’entretien cherche à valider votre adéquation professionnelle entre votre profil et le poste, mais aussi votre compatibilité relationnelle avec l’équipe. En partant de ce postulat, peut-on recruter un candidat autrement que par un entretien physique ? En quoi la rencontre humaine est elle utile pour recruter ?

Exemple avec le recrutement d’un stagiaire en community management et ressources humaines chez Link Humans : nous avons demandé aux candidats d’écrire un article blog et de le faire buzzer pour prouver leurs aptitudes et adéquations avec les missions proposées.

Résultat : nous n’avons reçu que 2 candidatures ! Mais nous étions sûr de la motivation de ces deux candidats et de leurs capacités à faire du CM RH.

 

Enfin retrouvez plus de détails sur les interventions de Mounira Hamdi sur l’e-reputation, et de Thibaut Assus concernant les techniques pour se vendre efficacement ci-dessous :

Mounira Hamdi : E-Réputation

Thibaut Assus : Ingénieurs : comment se vendre efficacement ?