Agenda : PyCon-FR, le rassemblement de la communauté Python à Rennes, 13-16 octobre 2016

Organisé depuis 10 ans par l’AFPy, PyCon-FR, le rassemblement annuel de la communauté Python francophone se tiendra cette année à Rennes. Du 13 au 16 octobre développeurs, chercheurs, étudiants et amateurs se réuniront autour d’une même passion pour le langage de programmation Python.

 

La capitale de la Bretagne accueillera du 13 au 16 octobre la communauté Python francophone. Depuis 10 ans, l’Association Francophone Pyton organise des conférences gratuites afin de regrouper tous les passionnés du langage en un même lieu.

L’événement se déroulera en deux temps : deux jours de sprints les 13 et 14 octobre, et deux jours de conférences les 15 et 16 octobre.

Les « sprints »

Les deux premiers jours sont réservés à des ateliers où développeurs et développeuses de différents projets open-source se rejoignent pour coder ensemble. Toute personne est la bienvenue pour contribuer au développement de son projet favori !

Les conférences

Les deux derniers jours, les participants assisteront à des présentations sur des sujets variés, autour du langage Python, : ses usages, bonnes pratiques, retours d’expériences et partages d’idées.
Vous souhaitez proposer un sujet ? L’appel à orateurs est ouvert jusqu’au dimanche 31 juillet.

 

PyCon-fr 2016 aura lieu à Rennes du 13 au 16 octobre dans les locaux de Télécom Bretagne.
2016.pycon.fr
@pyconfr

Ritchie : un nouveau langage de programmation entre C et Python

Une équipe de développeurs a mis au point un nouveau langage de programmation appelé “Ritchie”. Open-source, ce langage se veut aussi efficace que C et concis que Python. Découvrez les principes et caractéristiques de ce nouveau langage de programmation.

 

Depuis un an, des développeurs travaillent sur un nouveau langage de développement basé sur l’open-source et dérivé du langage de programmation C. Baptisé Ritchie, le nom a été choisi en hommage à Dennis Ritchie, l’un des créateurs du langage C, aux côtés de Ken Thompson, puis de Brian Kernighan.

Avec Ritchie, l’équipe de développeurs a souhaité « offrir un langage capable de combiner la concision de Python et l’efficacité du langage C, mais aussi d’autres caractéristiques propres aux langages de haut niveau. » rapporte nos confrères de Développez, d’après un article paru sur Github.

D’après ce dernier article, « Ritchie est un langage expressif et efficace pour l’écosystème C. Il utilise des bibliothèques C nativement et génère un code C facile à comprendre ». Le tout avec la facilité du langage et le principe des indentations de Python.

Ritchie a été crée pour répondre à 5 principes :

  • faciliter la programmation, en s’inspirant de Python
  • offrir une rapidité similaire à celle de C
  • offrir un langage de type sécurisé comme Scala
  • offrir la possibilité d’écrire du code C
  • Ritchie n’a pas de mots réservés, tout peut être redéfini.

En effet, selon le comparatif ci-dessous (benchmark Prime Counting), Ritchie est plus concis que Python, et presque aussi rapide que C, même si la question de la performance est toujours sujette à caution.

Ritchie

Une des originalités de ce langage est qu’il n’a pas de mots réservés, ou mots-clés. Ritchie adopte une construction linguistique anglaise : sujet – verbe – complément. Des mots clés tels que if, while ou for sont en fait des verbes, qui pourraient tous être redéfinis.

Les caractéristiques
  • Utilisation de l’inférence de type,
  • Sensibilité aux espaces,
  • Utilisation de l’inférence de type :
    si l’on considère l’identificateur point et le type Point, la déclaration Java passe-partout  Point point = new Point (x, y) devient en langage Ritchie point = Point x, y.
  • Pas de mots réservés, ou mots clés :
    Ritchie utilise par contre des symboles avec des significations prédéfinies, mais tous ces symboles pourraient être redéfinis. Par exemple, pour définir une classe dans Ritchie, vous pourrez taper SomeClass :: SomeBaseClass. Le :: est tout simplement un verbe qui veut dire « devenir une sous-classe de ».
  • Construction linguistique anglaise sujet – verbe – complément.
    Des mots clés tels que if, while ou for sont en fait des verbes, qui pourraient tous être redéfinis. Par exemple, pour l’expression hello = “Hello”, l’analyse donne hello comme sujet, = comme verbe et “Hello” comme objet.
  • Les verbes en Ritchie sont les constructions appelées fonctions, méthodes ou sous-routines avec les autres langage.

À noter que le langage est toujours en phase de développement et de nombreuses fonctionnalités n’ont pas encore été pleinement implémentées.

 

Source

Le langage R fortement plébiscité par les chercheurs américains

Le langage de programmation et de statistiques R aurait considérablement augmenté sa côte de popularité, et ainsi son usage auprès des scientifiques américains cet été.

 

Selon un article de Robert A. Muenchen (gérant support pour la recherche informatique à l’Université du Tennessee,) sur r4stats.com, le langage R a connu une forte hausse de sa popularité à l’été 2014 et est devenu le langage le plus cité dans les articles scientifiques. En effet, l’utilisation de ce langage statistique progresse davantage que SAS, SPSS ou Matlab. Aussi loin que Google Scholar puisse rechercher, on constate que ces 3 derniers langages restent bien en tête du nombre d’articles avec près de 78 000 articles pour SPSS, environ 38 000 pour SAS, et à quasi égalité 22 000 et 21 000 pour Matlab et R. (graphique ci-dessous)

fig_2a_scholarlyimpactall

Sur le second graphique (ci-dessous), SPSS converse toujours une longueur d’avance, mais décline très fortement depuis 2007. Idem pour SAS, alors que sa courbe de popularité est clairement en baisse depuis 2008, R ne cesse de croitre. A la quatrième place, la popularité du langage Statistica augmente plus lentement, mais semble tout de même gagner du terrain.

fig_2b_scholarlyimpactbig6

Selon le chercheur, ces articles sont une preuve tangible de la progression des langages. Cependant, cette nette évolution ne sera vérifiable qu’en 2015 à cause du délai induit par le processus de publications de ces articles. Al Hilwa, analyste du cabinet d’études IDC, ajoute que le langage R peut être téléchargé gratuitement par les chercheurs, et bénéficie alors d’une communauté active qui contribue à améliorer le logiciel avec le temps.

 

Même si les recherches de Robert Muenchen sont un bon indicateur, soulignons le fait que ce dernier n’est peut-être pas tout à fait impartiale dans la recherche. En effet, cet expert est reconnu dans le domaine analytique, a contribué au code de SAS, SPSS et de plusieurs produits basés sur R, et donne des cours pour la société Revolution Analytics qui commercialise des logiciels basés sur R.
De plus, cette étude peut également être mise en relief avec celle de Philip Guo, lui-même auteur d’un site d’apprentissage du langage Pythontutor.com, qui donne Python comme premier programme d’apprentissage dans les meilleures universités américaines.

Python : langage le plus enseigné dans les universités américaines

Python est devenu le langage le plus enseigné pour l’apprentissage de la programmation dans les meilleures universités américaines d’après une étude réalisée par l’auteur du site pythontutor.com

 

Le MIT ou Berkeley, universités des plus prestigieuses du domaine scientifique aux Etats-Unis, ont récemment opté pour le langage Phyton dans les cours de premiers apprentissages. Mais ce ne sont pas les seuls, en effet, huit des dix premiers départements de Computer Science, et 27 du Top 39 des plus grandes universités américaines (telles que listées par US News en 2014) enseignent le langage Python dans les enseignements de niveau 0 et niveau 1. C’est ce que révèle l’étude réalisée par Philip Guo, lui-même auteur d’un site d’apprentissage du langage Pythontutor.com, qui a cherché à savoir pourquoi son site enregistrait une hausse importante du trafic.
On y apprend également que les principaux fournisseurs de cours en ligne (MOOCs) proposent Python comme premier langage de programmation en apprentissage.

Python a désormais détrôné Java dans le choix premier de l’apprentissage. On constate même que Python et Java sont largement en tête des langages enseignés. Quant aux langages du développement web (JavaScript, Ruby, PHP) et les langages liés à des plates-formes (C#, Objective C, Visual Basic), ils ne sont pratiquement jamais enseignés dans ces universités.

Top39-700.3

Qu’en est-il en France ?

Pas de chiffre précis sur la notoriété de ce programme, mais selon la dernière étude réalisée par JobProd dont nous vous parlions ici, apprendre le langage Python paie ! En effet, on s’aperçoit que la demande des entreprises est forte pour la technologie Python (+11,6% par rapport à la moyenne des techs), mais peu de développeurs la maîtrise car l’apprentissage à l’école est faible. Beaucoup de passionnés ou d’autodidactes se distinguent dans ces catégories, alors n’hésitez plus !

 

Source : linformaticien.com