9 villes françaises reçoivent le label FrenchTech

La secrétaire d’État au numérique, Axelle Lemaire, a accordé le label FrenchTech à neuf villes parmi les plus dynamiques et investies dans le numérique et le high-tech en France.

 

Pour la première fois aujourd’hui, neuf métropoles ont été labellisées FrenchTech par la secrétaire d’État au numérique, Axelle Lemaire, afin de récompenser leur développement et l’aide apportée à leur écosystème de start-ups.

Les neufs villes récompensées sont Aix-Marseille, Bordeaux, Grenoble, Lille, Lyon, Nantes, Montpellier, Rennes et Toulouse.
Dans la course à la labellisation, les villes de Brest, Nancy-Metz, Nice-Sophia Antipolis, Rouen, Saint-Etienne et Toulon s’étaient également portées candidates.
La sélection de ces métropoles s’est faite selon différents critères : le dynamisme de leur écosystème, leur projet de développement, et une politique d’achat publique innovante et l’existence d’infrastructures en place.

« Les métropoles sont appelées à former un réseau national, ouvert à de nouveaux entrants, prêtes à partager en France l’impératif d’innovation (…), à partir à la conquête des marchés internationaux, à attirer des investisseurs et des talents étrangers”, a souligné la secrétaire d’Etat au numérique, Axelle Lemaire.

La labellisation FrenchTech encourage les écosystèmes dynamiques en France et les accompagne dans leur expansion internationale, en effet certaines start-ups pourront plus facilement accéder au financement de la part de Bpifrance et d’Ubifrance, et les jeunes pousses les plus emblématiques seront mises en valeur lors d’opérations de promotion de la French Tech à l’international.

 

infog-frenchtech-02

Vous voulez bosser le dans le web ? Retrouvez toutes nos offres d’emploi sur LesJeudis.com

Agenda : Blend Web Mix à Lyon

Les 29 et 30 octobre prochains auront lieu le Blend Web Mix à Lyon. Entre conférences, contests, ateliers pratiques, networking et bien d’autres choses encore, Blend Web Mix est la plus importante conférence web francophone.

 

La région Rhône-Alpes étant la secondes région IT de France, il était donc tout naturel que Lyon accueille la plus importante conférence web francophone. Après le PHP Tour en juin dernier, la ville recevra le Blend Web Mix les 29 et 30 octobre 2014, pour apprendre, comprendre, et se rencontrer entre “webmakers”. Le salon sera articulé autour de cinq thématiques : Business, Design, Recherche, Tech et Marketing.

Au programme de ces deux journées : conférences, ateliers pratiques, networking, startups, speed démos, et party-night ! Un programme chargé et prometteur !

Co-organisé par le Cluster-Edit, l’Université de Lyon et La Cuisine Du Web, le Blend Web Mix met la barre haute pour que chaque participant comprenne, apprenne mais surtout progresse grâce aux partages. Les membres auront ainsi la chance de rencontrer les chercheurs et découvrir ce qui fera le web dans quelques années.

Les premiers speakers annoncés pour cette seconde édition sont Céline Lazorthes de Leetchi, Nicolas Cohen de A Little Market, François Le Pichon de Steaw – Lonsdale, Philippe Méda de Merkapt, Maxime Prades de Zendesk ou encore Oussama Ammar de The Family.

Pour la seconde année consécutive, les organisateurs ont également mis en place le Blend Startup Contest : 15 startups s’affronteront en défendant leurs projets (avec un produit en ligne ou fonctionnel au moment de Blend ) devant des jurys d’investisseurs.(vous avez jusqu’au 19 septembre 2014 pour remplir vos dossiers)

Enfin, grâce au Blend 180 secondes Recherche, diffusez vos travaux de recherche (Master, Thèse, Projet…) devant plusieurs centaines d’acteurs du Web,

 

Inscriptions

Rhône-Alpes, 2ème région IT de France

Avec plus de 82 000 salariés répartis dans 4 200 entreprises et organismes publics, la région Rhône-Alpes, deuxième région la plus économique de France, possède de réels atouts pour développer sa filière IT. Grâce à un dossier paru sur lemondenumerique.fr nous verrons que la région ne ménage pas ses efforts pour la rendre plus attractive et faire en sorte que les entreprises et start-ups s’y développent.

 

D’après le dernier baromètre publié par CareerBuilder, l’informatique occupe la 7ème place des professions ayant connu le plus de créations de postes en région Rhône-Alpes. 21 600 postes d’ingénieurs et cadres d’études en recherche et développement et en informatique ont été créés entre 2009 et 2013.

Nombreux dans la région, les clubs, les associations, les écoles, les clusters et les pôles de compétitivité, travaillent main dans la main pour booster la région et la rendre plus compétitive.

Les club utilisateurs tels que l’Adira et le Clusir Rhône-Alpes font partie des principaux acteurs fédérant les professionnels de l’IT. Ils jouent un rôle clé pour booster le business des entreprises régionales.

La mission de l’Adira consiste à promouvoir et développer dans la région les applications propres aux technologies nouvelles de l’information. Puissant réseau indépendant de plus de 500 entreprises du monde de l’IT, l’Adira compte environ 500 entreprises membres dans la région dont 63% de grandes et moyennes entreprises et 37% de PME (principalement spécialisées dans les services).
Mary-José Silvain, déléguée générale de l’Adira, indique dans une interview accordée au lemondeinformatique.fr que « La région Rhône-Alpes présente une économie très diversifiée dont une place importante pour la filière IT, le tissu économique de la région reste solide malgré des investissements qui diminuent et une perte confiance des entreprises pour l’avenir. Malgré cette crise ambiante, les secteurs de la santé, de la chimie ou encore de la plasturgie ne se portent pas si mal même si quelques restructurations sont intervenues, le secteur public bouge également. »

Le Clusir Rhône-Alpes est aussi un réseau important de compétences pour les projets régionaux dans le domaine de la SSI et de l’IE.Elle a pour vocation de rassembler les différents acteurs de la sécurité des systèmes d’information tels que utilisateurs, offreurs de produits ou de services, collectivités publiques. Elle favorise également les relations avec les universités délivrant des diplômes de troisième cycle en sécurité des systèmes d’information, et se positionne comme relais régional des actions du CLUSIF (réseau français).
Yannick Bouchet, président du Clusir Rhône-Alpes, explique que l’association gère 3 Clubs à Lyon ce qui représente environ 5 réunions de 3 heures par bimestre « Les thèmes abordés sont très divers et tournent autour de la sécurité des systèmes d’information, de la mobilité, du cloud ou encore du big data. Nous abordons aussi tous les aspects légaux (normes françaises et européennes) à venir et leurs impacts sur l’activité. »

Au-delà de la France, l’objectif est aussi d’hisser la région et l’activité du numérique au niveau européen en s’appuyant sur position géographique stratégique.

En développement de 5 % depuis 2009, la filière IT est l’une de celle qui se porte le mieux et qui serait même stratégique pour la région rhônalpine. Selon Jean-Paul Mauduy, président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de la région Rhône-Alpes « Les derniers chiffres [2013] indiquent la présence de 4 200 établissements employeurs (production de nouvelles technologies, éditeurs, télécoms, services audiovisuels et commerces IT) pour un effectif global de 82 300 personnes, ce qui classe notre région deuxième avec environ 10 % du total national. »

Mais la région subit aussi la crise et peine à recruter.

Cela se traduit souvent par la réduction des investissements pour les entreprises et une activité qui a tendance à stagner.
« Dans la région Rhône-Alpes, le constat est clair aujourd’hui, il y a une baisse des embauches de la part des SSII qui recrutent surtout pour des missions et moins sur des profils. En revanche, nous constatons pour les entreprises utilisatrices, un regain sur l’emploi avec plus de demandes de chefs de projet, d’administrateurs systèmes et réseau ou de gestionnaires de parc, cela s’explique essentiellement par une adoption plus importante des nouvelles technologies comme le cloud », résume Patrick Magnaval, directeur d’agence France Sud Est de Manpower (source : lemondeinformatique.fr)

Faute de candidats aux écoles et au manque de communication entre les recruteurs et les formateurs., la région rhône-alpine éprouve également certaines difficultés à recruter des compétences IT.

Cependant, avec 2 332 postes supplémentaires, le secteur IT a enregistré une progression de 12% sur la période ce qui devrait générer 1 600 emplois supplémentaires en Rhône-Alpes d’ici 2020.

 

Lyon PHP Tour

Lyon accueillera la prochaine édition du PHP Tour. Après Lille et Nantes, la troisième édition de cet événement annuel itinérant aura lieu les 23 et 24 juin à la Manufacture des Tabacs, Lyon 8ème.

Organisé par l’AFUP, Association Française des Utilisateurs de PHP, le PHP Tour est un cycle de conférences itinérant. Il a pour particularité d’aborder des problématiques et enjeux économiques proches de ceux rencontrées par les entreprises de la région d’accueil, et de s’attarder sur les dernières avancées du langage. Le programme s’adresse essentiellement aux développeurs, utilisateurs, prestataires et passionnés de PHP. Il est devenu un rendez-vous annuel incontournable depuis 3 ans pour ces professionnels.

La thématique de prédilection de cette édition lyonnaise sera “Méthodologie de travail et Industrialisation”, et sur les moyens de supprimer ce “bruit” qui freine la création de valeur.

Cette édition débutera donc lundi 23 juin par un tour d’horizon de PHP en 2014, présenté par Rasmus Lerdorf (Etsy). Julien Pauli, en charge de la gestion des sorties des versions 5.5 et 5.6 du langage, sera présent mardi 24 juin pour une présentation sur “YooopeeCache” ou comment installer, configurer et profiter de OPCache, le cache d’OPCode par défaut depuis PHP5.5. Pascal Martin (TEA, The Ebook Alternative) présentera une conférence technique pour appréhender les changements de versions de PHP 5 : “PHP 5.3 ? PHP 5.6 : no pain but gain !”,

Des thématiques novatrices seront également abordées : “Comprendre Git et la théorie des graphes pour de bon” par Geoffrey Bachelet (Développeur depuis 10 ans, puis entrepreneur) et “Indexation et recherche “like a boss” avec Elastica” par Damien Alexandre (JoliCode). Puis, Ivan Enderlin (Doctorant en Informatique (spécialisé dans la sûreté et sécurité du logiciel) nous parlera de “Praspel, un langage de spécification par contrats” et Gabriel Pillet (KNPLabs) de “P.D.D. Pragmatism Driven Development”.
Enfin, le cycle de conférences se terminera par une série de lightning talks, menés par Joël Wurtz (JoliCode), Eric Daspet (TEA, the ebook alternative), Clément Herreman (PRofilsoft) et Benjamin Clay (Jolicode).

Marquez d’ores et déjà la prochaine édition dans vos agendas : le PHP Tour 2015 aura lieu en juin 2015 à Toulouse.

Inscription obligatoire pour le PhP tour de Lyon