Étude : démographie des développeurs à travers le monde

A quoi ressemblerait le métier de développeurs s’ils n’étaient que 100 à travers le monde ? C’est la question que c’est posé Vision Mobile, une entreprise spécialisée en audit et stratégie d’entreprise, pour leur enquête annuelle Developer Economics (30 000 participants). Panorama de la communauté des développeurs.

 

En dépit des efforts fournis par l’industrie du développement de logiciels pour devenir paritaire, la programmation reste majoritairement un monde d’hommes, à hauteur de 94%, contre 6% de femmes seulement.

Avec 34% de développeurs en Asie, le continent est en train de devenir un foyer d’innovation et de développement, à la fois grâce à l’externalisation de l’Ouest et à l’évolution des marchés locaux. Pourtant quatre fois plus petit, l’Europe talonne de près l’Asie, avec 30% de développeurs. Les Etats-Unis ne sont qu’à la 3ème place, dû justement à l’externalisation des compétences vers l’Asie, avec 25% de développeurs.

Java a été conçu pour être le langage qui pourrait tout faire, et se retrouve maintenant être utilisé partout. 21% des développeurs utilisent Java, 16% codent sur C#, 12% en HTML, 11% en javascript, et 11% sur C/C++. Près d’un tiers des développeurs interrogés utilisent un autre langage de programmation.

La majorité des développeurs sont des professionnels, 77% d’entre eux, mais 23% créent des logiciels juste pour le plaisir.

Les outils et les langages fonctionnant désormais sur tous les environnements (mobile, Internet des objets, desktop, cloud), il est donc logique que les développeurs en connaissent plusieurs : 36% d’entre eux en connaissent deux, 23% trois environnements, et 7% sur tous les environnements précédemment cités.

Les développeurs ont en moyenne entre 1 et 6 ans d’expérience (43% d’entre eux), 40% ont plus de 6 ans d’expérience.

Enfin, les développeurs aiment avoir de nouvelles cordes à leur arc et améliorer leurs compétences, si un employeur n’est pas prêt à les payer pour cela, ils se formeront sur leur temps libre.

100-developers-infographic-visionmobile

 

Interview de Frédéric Delalé, Directeur des systèmes d’information chez showroomprive.com

Suite aux changements récents des comportements consommateurs, le secteur e-commerce est en pleine mutation, et les entreprises doivent s’adapter rapidement. En entreprise,la tâche incombe aux Directeurs des Systèmes d’Informations, ils ont pour mission d’initier la transformation numérique de leur entreprise pour la réinventer. Spécialiste du recrutement dans le web et l’IT, LesJeudis.com est ainsi allé à la rencontre de Frédéric Delalé, Directeur des systèmes d’informations chez Showroomprive.com, afin d’en savoir plus sur la mutation au sein du secteur du e-commerce et des opportunités métiers qui s’y présente. Compte-rendu.

 

Showroomprivé.com est l’un des leaders européens du e-commerce et l’une des sociétés les plus dynamiques de son secteur. L’entreprise connait une forte croissance et figure comme un acteur innovant du e-commerce sur la scène nationale et internationale.

Afin de répondre à la croissance constante de l’entreprise et aux attentes de plus de 25 millions de membres, ses besoins en experts informatiques sont de plus en plus importants chaque année. Au cœur de la stratégie de l’entreprise, l’innovation stimule les équipes DSI à se dépasser pour développer des services toujours plus exclusifs sur la plateforme.

En effet, en pleine transformation numérique, les entreprises telles que Showroomprivé.com font appel aux DSI pour les réinventer tout en optimisant leurs processus internes, leurs business models, ainsi qu’en renouvelant l’expérience utilisateur. L’impact du numérique est tel que l’importance de la direction des systèmes d’informations dans les comités de direction ne cesse de croître et est indispensable dans la démarche stratégique globale de l’entreprise.

De la conception de l’application mobile aux outils internes à destination des collaborateurs, la direction des SI est une entité stratégique à part entière chez Showroomprivé. Son rôle passe essentiellement par sa capacité à concevoir des solutions dans des laps de temps très courts, en capitalisant sur une veille attentive sur chaque métier.

Pour répondre aux forts enjeux de croissance de l’entreprise, de nombreux postes informatiques sont à pourvoir avant fin 2016, au sein de l’équipe DSI. De formation bac +2 à bac +5, Showroomprivé recrute des développeurs front et back office, développeurs application mobile, administrateurs réseau, administrateurs de base de données, ainsi que des postes de DataOps.

 

« Nous recherchons des candidats très motivés qui sauront adhérer à notre culture d’entreprise et la véhiculer. Les profils disposant d’une double compétence nous intéressent également, la polyvalence et la créativité sont grandement appréciées chez Showroomprivé ! » conclut Frédéric Delalé.

Découvrez l’intégralité de l’interview de Frédéric Delalé, Directeur des systèmes d’informations chez showroomprive.com, sur LesJeudis.com

 

Vous êtes passionné(e) par le e-commerce ? Vous voulez travailler dans un environnement dynamique et stimulant ? Showroomprivé vous offre de nombreuses opportunités et challenges quotidiens !

 

Les langages les plus appréciés des développeurs dans le monde en 2016

Dans son baromètre 2016 sur l’emploi des développeurs, Stack OverFlow fait le point sur les langages de programmation les plus populaires, mais aussi les langages les plus utilisés, appréciés, redoutés ou bien souhaités par la profession. Découvrez les résultats de cette étude complète réalisée auprès de 56 000 développeurs à travers le monde.

 

Toutes les 8 secondes, un développeur pose une question sur Stack Overflow. Cette année, 56 033 codeurs dans 173 pays ont répondu à leur appel. En France, ils sont 1 626 à s’être manifesté. La plate-forme a demandés aux professionnels la programmation informatique de donner leur avis sur les langages les plus appréciés, redoutés ou bien convoités.

Les langages les plus appréciés

C’est donc le langage Rust, développé par la fondation Mozilla, qui se hisse en tête des langages les plus appréciés des développeurs en 2016, devant Swift d’Apple, et le nouveau langage fonctionnel F# de Microsoft.

langages-apprecies-2016-stackoverflow

Les langages les plus redoutés

Parmi les langages qui « effraient » les développeurs, on trouve en première position Visual Basic, le langage de Microsoft, puis WordPress et Matlab.

langages-redoutes-2016-stackoverflow

Les langages les plus convoités

Les développeurs qui n’utilisent pas actuellement Android, Node et Angular rêveraient de pouvoir le faire.

langages-convoites-2016-stackoverflow

Les langages les plus utilisés

Enfin, Stack OverFlow a également sondé la communauté sur les langages et frameworks qu’ils utilisent le plus. Comparé à l’année dernière, le top 10 évolue peu.
Sans surprise, JavaScript arrive toujours en tête, suivi de SQL et Java. Seul mouvement à noter, le langage C est rétrogradé à la 10e position (au lieu de 8e l’année dernière). Et ce, au profit d’AngularJS qui progresse de deux positions.

langages-populaires-2016-stackoverflow

Voir le baromètre complet

Ritchie : un nouveau langage de programmation entre C et Python

Une équipe de développeurs a mis au point un nouveau langage de programmation appelé “Ritchie”. Open-source, ce langage se veut aussi efficace que C et concis que Python. Découvrez les principes et caractéristiques de ce nouveau langage de programmation.

 

Depuis un an, des développeurs travaillent sur un nouveau langage de développement basé sur l’open-source et dérivé du langage de programmation C. Baptisé Ritchie, le nom a été choisi en hommage à Dennis Ritchie, l’un des créateurs du langage C, aux côtés de Ken Thompson, puis de Brian Kernighan.

Avec Ritchie, l’équipe de développeurs a souhaité « offrir un langage capable de combiner la concision de Python et l’efficacité du langage C, mais aussi d’autres caractéristiques propres aux langages de haut niveau. » rapporte nos confrères de Développez, d’après un article paru sur Github.

D’après ce dernier article, « Ritchie est un langage expressif et efficace pour l’écosystème C. Il utilise des bibliothèques C nativement et génère un code C facile à comprendre ». Le tout avec la facilité du langage et le principe des indentations de Python.

Ritchie a été crée pour répondre à 5 principes :

  • faciliter la programmation, en s’inspirant de Python
  • offrir une rapidité similaire à celle de C
  • offrir un langage de type sécurisé comme Scala
  • offrir la possibilité d’écrire du code C
  • Ritchie n’a pas de mots réservés, tout peut être redéfini.

En effet, selon le comparatif ci-dessous (benchmark Prime Counting), Ritchie est plus concis que Python, et presque aussi rapide que C, même si la question de la performance est toujours sujette à caution.

Ritchie

Une des originalités de ce langage est qu’il n’a pas de mots réservés, ou mots-clés. Ritchie adopte une construction linguistique anglaise : sujet – verbe – complément. Des mots clés tels que if, while ou for sont en fait des verbes, qui pourraient tous être redéfinis.

Les caractéristiques
  • Utilisation de l’inférence de type,
  • Sensibilité aux espaces,
  • Utilisation de l’inférence de type :
    si l’on considère l’identificateur point et le type Point, la déclaration Java passe-partout  Point point = new Point (x, y) devient en langage Ritchie point = Point x, y.
  • Pas de mots réservés, ou mots clés :
    Ritchie utilise par contre des symboles avec des significations prédéfinies, mais tous ces symboles pourraient être redéfinis. Par exemple, pour définir une classe dans Ritchie, vous pourrez taper SomeClass :: SomeBaseClass. Le :: est tout simplement un verbe qui veut dire « devenir une sous-classe de ».
  • Construction linguistique anglaise sujet – verbe – complément.
    Des mots clés tels que if, while ou for sont en fait des verbes, qui pourraient tous être redéfinis. Par exemple, pour l’expression hello = “Hello”, l’analyse donne hello comme sujet, = comme verbe et “Hello” comme objet.
  • Les verbes en Ritchie sont les constructions appelées fonctions, méthodes ou sous-routines avec les autres langage.

À noter que le langage est toujours en phase de développement et de nombreuses fonctionnalités n’ont pas encore été pleinement implémentées.

 

Source

Agenda : Forum PHP 2015 les 23 et 24 novembre

Joyeux anniversaire PHP ! 2015 est une année d’exception pour PHP : 20 ans d’existence, l’AFUP fête ses 15 ans, et la sortie de PHP7 est programmé pour la fin de l’année. Pour parfaire le tout, le Forum PHP 2015 se réunira les 23 et 24 novembre 2015 à Montrouge. Le plus grand rendez-vous francophone annuel de toutes les communautés PHP, professionnelles et open-source, dédié au langage et à son écosystème fera son grand retour aux portes de Paris !

 

Année exceptionnelle pour le Forum PHP 2015 avec 3 événements d’exception à fêter : les 20 ans de PHP, les 15 ans d’AFUP et la sortie de PHP7 !

Au programme de ces deux journées bien remplies : 3 tracks en parallèle vous seront proposées, dont l’une sera entièrement consacrée à PHP7.
En effet, une nouvelle version majeure du langage sort à la fin de l’année 2015. Timing parfait pour le Forum PHP 2015, qui en profite pour ouvrir une troisième track. Ainsi, le lundi 23 novembre, toute la journée, une track entière aura pour sujet PHP7, ses innovations, les progrès, les nouvelles possibilités qu’il offre.

Et évidemment, pour animer ces conférences, ils vous réservent la crème de la crème, la core-team des développeurs de cette nouvelle version : le créateur du langage Rasmus Lerdorf, Zeev Suraski, Ferenc Kovacs, Nikita Popov, Derick Rethans, Remi Collet, Anatol Belski, Kalle Sommer Nielsen, Julien Pauli, Bob Weinand et Pierre Joye.

Au total, ce sont plus de 40 conférences sur 48h, aux formats variés, qui s’enchaineront : 20 minutes pour les thématiques ciblées, 40 minutes pour les sujets les plus complets, et des workshops de 3h menés en petit groupe par un expert du langage :
– Lundi 23 novembre (9H30-12H30 ): « Puli: PHP’s Next Package Revolution » avec Bernhard Schussek
– Lundi 23 novembre (14H-17H) : « Boostez vos développements PHP avec Postgres et Pomm » avec Grégoire Hubert
– Mardi 24 novembre (9H30-12H30) : « Introduction à l’agilité par le jeu » avec Yann Gensollen

Des plénières pour les sujets-phares, un focus sur les communautés évoluant autour de PHP, des démonstrations de nos sponsors lors des pauses… PHP, 48h durant !

Les plus importants spécialistes de PHP internationaux ont répondu présent à l’appel de l’AFUP :
– Maxime Teneur, Président de l’Afup,
– Tomas Ulin, Vice President de MySQL Engineering, Oracle
– Zeev Suraski,,un des principaux auteurs du langage PHP
– Sarah Khalil est responsable de la SensioLabs University.
– Pierre Joye, PHP Core Developer, OSS contributeur, et responsible du PHP Support hcez Microsoft.
– Ferenc Kovács, Infrastructure Engineer chez Ustream

Enfin, Le Forum PHP est lieu propice aux échanges, cette année, un lieu dédié et adapté est mis à disposition des visiteurs pour échanger.

 

HaPHPy Birthday !

Une vidéo collaborative commémorant les 20 ans du langage PHP ainsi que l’investissement de ses utilisateurs sera diffusée en avant-première lors de la keynote d’ouverture du Forum PHP 2015. Vous aussi, montrez combien vous aimez PHP, participez.

 

Info & Inscriptions :
event.afup.org

Les métiers du numérique : répartition inégale entre l’offre et la demande

Cap Digital s’est associé à Multiposting pour lancer un baromètre des métiers du numérique afin de dresser chaque trimestre l’état des lieux du marché de l’emploi, avec un focus sur un métier particulier ou des compétences recherchées, quelles soient techniques, créatives ou spécifiques.

 

Multiposting a diffusé plus de 1 million d’offres uniques, correspondants à 9,5 millions d’annonces diffusées sur des sites d’emploi, réseaux sociaux et intranet d’écoles (période : Q4 2014 vs. Q4 2013). Elle a ensuite établi un indice d’attractivité basé sur le nombre de candidatures pour un poste du métier étudié. L’indice d’attractivité est compris entre 0 et 10, un métier avec un indice de 0 ne recevra pas de candidatures tandis qu’un métier avec un indice de 10 recevra un très grand nombre de candidatures. L’indice pour l’ensemble des annonces est de 5 sur 10, ce qui correspond à environ 29,9 candidatures sur une offre d’emploi.

Les métiers du numérique ont été répartis dans 6 grandes familles : Administrateur, Chef de projet, Développeur, Marketing communication et vente, et Spécialiste.

La montée du numérique dans les entreprises est bien présente et de manière continue, ce premier baromètre confirme l’augmentation de la demande pour les métiers du numérique.

offres-demandes-metiers

 

Le fait marquant de ce baromètre réside dans le décalage entre l’offre et la demande : alors que les entreprises recherchent de plus en plus de personnes compétentes dans le numérique, en particulier des Développeurs (3216 offres sur le dernier trimestre, soit +19% par rapport au Q4 2013), le volume de candidats n’augmente pas sufisamment vite (L’indice d’attractivité est de 3,6/10, avec -0,5 pts par rapport au Q4 2013) ce qui accroît les tensions sur le marché du recrutement des métiers du numérique.

Idem pour les Spécialistes (Juriste internet, expert en sécurité informatique) alors qu’il y avait 2120 offres au dernier trimestre, soit une augmentation de +18% par rapport au Q4 2013, l’indice d’attractivité pour ce métier est faible (3,8/10) et en recul (-0,4 points par rapport au Q4 2013).

 

graph4

A l’inverse, le nombre d’offres publiées dans le secteur du Marketing communication et vente est faible, 92 offres et en recul également (-24% par rapport au Q4 2013) alors que ce secteur bénéficie d’un bel indice d’attractivité : 4,6/10, même si il est en léger recul par rapport au Q4 2013 (-0,7 pts).

Il y a un basculement des compétences classiques demandées en marketing/communication vers des compétences plus “digital” que Multiposting prend en compte dans la catégorie “traitement de l’information”. Par exemple un responsable marketing se traduit de plus en plus dans le numérique par un responsable webmarketing, SEO ou référencement…

Enfin, la demande de spécialistes semble relativement importante. Elle accompagne l’augmentation de la présence du numérique dans tous les secteurs qui rencontrent des problèmes de plus en plus spécifiques comme par exemple les questions relatives aux données personnelles dans l’assurance ou encore la sécurité des serveurs d’une entreprise dans l’énergie.

 

Focus sur les développeurs

Le graphique suivant présente les 10 langages les plus demandées dans les offres d’emploi. Le langage Java arrive en tête, notamment grâce au fameux “développeur J2E” très prisé des SSII. On retrouve dans le top compétence le PHP, C et .net qui sont des technologies plutôt anciennes.
Les langages plus récents ont du mal à percer ou sont encore minoritaires. L’évolution dans le temps de ces nouvelles technologies serait un indicateur pertinent pour détecter les prochaines compétences. Ainsi Python, qui est déjà un langage de référence aux Etats-Unis est également en pleine expansion en France et devrait être visible dans le classement des 10 compétences les plus recherchées d’ici quelques mois.

langages-developpeurs

 

Le deuxième focus concerne les métiers de la “data », ces annonces pour ces métiers (data scientist, ingénieur big data..) sont en augmentation de 25,5% en un an. Ils représentent 14,6% des ores en développement informatique contre 11,6% en 2013. La demande en “data scientists” et “ingénieurs big data” est également en très forte augmentation, +25% en 1 an, reste à savoir si cette tendance se confirme sur le long terme.

 

Étude complète à télécharger ici

Salaires IT en 2015 : les profils spécialisés toujours très prisés

Hays a mis à disposition une nouvelle enquête sur la rémunération nationale en 2014 par secteur. Le cabinet de recrutement révèle que le marché de l’informatique et des telecoms est toujours aussi prometteur. La pénurie de candidats spécialisés peut laisser espérer de belles opportunités en termes de rémunération.

 

SYSTÈMES ET RÉSEAUX

Même si le marché de l’Informatique n’a pas subi de plein fouet les effets de la crise, Hays observe un ralentissement des embauches en CDI au profit de l’externalisation ou à la sous-traitance.

Les pratiques de recrutement évoluent : la pénurie de certains profils allonge le processus de recrutement dans les PME, alors que les grands Groupes ont tendance à embaucher des jeunes diplômés (pour la plupart issus des écoles telles que l’Efrei, Supinfo, l’Epita, l’Epsi, l’Epitech) pour les faire monter en compétences.

Les rémunérations ont légèrement augmenté pour les profils spécialisés dans les Télécoms, sur certaines technologies recherchées comme l’Open Source, ou Linux (notamment dans l’e-commerce).

La rareté de certains profils spécialisés a entraîné un accroissement des salaires des profils cadres tels que les Architectes réseaux, Ingénieurs télécoms, Ingénieur Linux, Experts stockage et virtualisation, et une forte progression des recrutements de profils Réseaux Sécurité Télécoms ou DBA.

 

ÉTUDES & DÉVELOPPEMENT

La Chine et l’Europe de l’est n’étant plus les destinations préférées des Directeurs R&D, le développement « made in France » revient à la mode. Ainsi, les entreprises remettent à nouveau les métiers de la R&D au coeur de leurs activités et internalisent le savoir-faire.

Le profil de Développeur est toujours aussi prisé, et le marché connaît la même pénurie que les années précédentes. Les candidats doivent sans cesse être en veille et se former. Les langages de développement les plus recherchés par ordre décroissant sont : Java J2EE, Java C++, PHP, Java Script, Java Swing, .Net, C++, C#. Les technologies liées aux mobiles Android & IOS et la maîtrise des Framework associées restent très demandées.

Les salaires n’ont pas subi d’inflation particulière, les jeunes diplômés restent toujours très bien rémunérés. Seul changement à noter, les entreprises proposent désormais aux Développeurs plus de primes liées aux objectifs pour qu’ils s’impliquent et échangent davantage avec leurs collaborateurs.

 

CONSEIL & MOA / ERP & BI

Une forte baisse des recrutements sur le premier trimestre 2013 a été constatée. Certains projets ont été repoussés, et les offres d’emploi dans le domaine du Conseil en informatique ont chuté. Les entreprises doivent respecter des budgets en interne et ne peuvent s’offrir des profils trop experts faute de rémunérations plus élevées.

Malgré tout, la dynamique est repartie à la hausse à partir de septembre 2013, les entreprises ont étoffé leurs équipes informatiques afin d’optimiser les systèmes d’information. Les SSII recrutent de nouveau mais les process se sont rallongés allant jusqu’à 5 entretiens aujourd’hui. Les entreprises ne peuvent pas se permettre de se tromper dans leurs recrutements.

Malgré une baisse des offres d’emploi, les salaires restent sensiblement les mêmes, exceptés pour des spécialisations de niches, très recherchées, sur des ERP tels que SAP. Les profils d’Ingénieurs sont toujours très demandés et l’anglais devient de plus en plus un pré-requis en MOA ou pour les postes fonctionnels en général.

 

Vous recherchez un job dans le web ou l’IT ? Consultez nos offres d’emploi sur LesJeudis.com

hays_876784-4

Télécharger l’étude complète

 

10 langages de programmation que vous devriez apprendre

PhP, R, Python, Java, C++, Ruby … Difficile de s’y retrouver parmi tous ces langages, surtout lorsque l’on débute et que l’on cherche à maîtriser une technologie. L’excellent Whoishostingthis vous aide à faire votre choix en décryptant les caractéristiques de chaque langage ainsi que les salaires envisagés dans une infographie.

 

Apprendre un langage n’est pas seulement nécessaire si vous cherchez à démarrer une carrière lucrative dans l’IT, il s’agit surtout d’une qualification extrêmement utile qui vous aidera à développer vos connaissances en informatique et vos compétences de manière générale, notamment si vous êtes à la recherche d’un emploi.
Les employeurs sont à la recherche de candidats qui maîtrisent parfaitement les logiciels, ont des connaissances techniques, mais aussi une capacité à traiter l’information et analyser les données.

Comprendre comment fonctionne la programmation vous permettra de mieux appréhender la pensée informatique, sa logique et la résolution des problèmes. Même si vous ne vous destinez pas à une carrière de développeur, cette compétence pourra être appliquée dans tous les domaines.

Il est assez facile aujourd’hui de se former à la programmation grâce à toutes les ressources en ligne disponibles, mais la mise en route peut s’avérer difficile si vous ne savez pas par quel bout commencer.

Et effectivement, le choix est loin d’être facile : il existe des milliers de langages de programmation informatique, et des dizaines se créent chaque année.
Même si vous affinez votre sélection en choisissant les langages les plus populaires, il vous en restera encore un sacré paquet dans votre liste !

Compliqué donc de choisir un langage alors que vous n’êtes qu’à l’aube d’une carrière de développeur ! L’infographie ci-dessous vous permettra de connaître les rudiments de chaque langage : ses caractéristiques, avantages et inconvénients, salaires envisagés, les villes où vous pourriez faire carrière, et les grosses entreprises qui recrutent.

Enfin si vous avez une idée claire sur les raisons qui vous poussent à apprendre la programmation et que vous avez un projet précis, vous serez alors en mesure de faire le bon choix en comparant les options ci-dessous.

 

What-Code-Should-You-Learn

Programmation : 10 langages qui paient aux Etats-Unis

Le site Quartz a mené une étude à partir de milliers d’offres d’emplois aux États-Unis afin d’aider les développeurs à se retrouver parmi tous les langages proposés. Voici de quoi vous faire une idée plus précise sur les besoins actuels du marché !

 

La concurrence est rude entre les différents langages, les études se suivent et ne se ressemblent pas ! Après avoir vu que le langage R est fortement plébiscité par les chercheurs américains, que Python est devenu le langage le plus enseigné pour l’apprentissage de la programmation dans les meilleures universités américaines, mais aussi que les langages informatiques les plus utilisés dans le monde en 2014 sont Java, C et C+++ … Difficile de s’y retrouver !

Une chose est sûre, l’écart se creuse entre les salaires des métiers high-tech de la Silicon Valley et ceux des Etats-Unis. En effet, le salaire moyen annuel des petits génies de San Francisco atteindrait plus de 150 000 dollars en 2013 !

Pour tenter de se retrouver parmi tous ces langages, une étude réalisée à partir de milliers d’offres d’emplois aux États-Unis nous donne une idée plus précise des besoins actuels du marché. Le site Quartz a analysé les données précédemment compilées par Burning Glass et l’économiste Jonathan Rothwell de la Brookings Institution.

Le site tente de répondre à la sempiternelle question des développeurs : quel langage apprendre ? L’auteur précise que l’étude n’est pas “parfaite”, car il manque notamment de nouveaux langages populaires comme Erlang et Haskell, et de nombreuses annonces ne précisent pas les prétentions salariales exigées, mais elle permet néanmoins aux développeurs de se faire une idée sur la demande des langages et les salaires proposés.

 

the-most-valuable-programming-skills-to-have-on-a-resume-average-salary-value-of-skill_chartbuilder-1

Qu’en est-il en France ?

En France, il n’y a pas de chiffre précis sur la notoriété des différents programme dans les universités ou auprès des chercheurs, mais selon la dernière étude réalisée par JobProd, apprendre les langages Ruby et Python paierait également en France ! En effet, on s’aperçoit que la demande des entreprises est forte pour ces deux technologies (+11,6% par rapport à la moyenne des autres langages), mais que peu de développeurs la maîtrisent car l’apprentissage à l’école est faible.

Beaucoup de passionnés et d’autodidactes se distinguent dans ces catégories, alors n’hésitez plus et regoignez par exemple le meet-up Ruby à Paris, orchestré par Thibaut Assus.

Programmation : Quel est le meilleur langage pour débuter ?

Developpez.com a tenté de répondre à la sempiternelle question des apprentis développeurs : Quel est le meilleur langage pour débuter la programmation ? Le site a organisé un petit sondage pour se forger sa propre opinion. Accompagnés du top 20 des langages plébiscités par les développeurs ainsi que des conseils de développeurs, étudions les résultats !

 

L’équipe de Developpez.com a récemment posé la question sur son site sous forme de sondage : « Quel est le meilleur langage pour débuter la programmation ? »
Le problème de cette question est que les résultats peuvent être orientés par les développeurs les plus expérimentés qui prônent leur langage de programmation préféré, et pour lesquels ils sont souvent très actifs dans leurs communautés.

Le sondage s’est donc porté sur les langages les plus utilisés parmi les 1500 existants répertoriés par Wikipedia. Parmi la communauté Développez.com, les premiers langages se sont majoritairement portés sur : C (35%), Python et C++ en seconde position à égalité (16%), puis vient Java (13%) et Ruby (6%). C#, Ocaml, HTML/CSS, PHP, et Matlab représentent moins de 12% de la totalité des résultats.

Capture d’écran 2014-11-27 à 17.43.50

Des résultats à nuancer tout de même, puisque lors de la rédaction de leur article, le nombre de participants au sondage n’était que 257 personnes.

 

Les  20 langages informatiques les plus utilisés dans le monde en 2014

L’IEEE Spectrum, une organisation de la standardisation, publie chaque année une étude détaillée pour classer les langages de programmation. Cette étude utilise dix sources pour classer la popularité de ces langages :

  • résultats de recherche dans Google
  • données de Google Trends
  • tweets envoyés sur Twitter
  • dépôts GitHub
  • des questions sur StackOverflow
  • messages Reddit
  • Hacker News messages
  • demande d’emploi sur le site de l’emploi Career Builder
  • demande d’emploi sur le site de l’emploi Dice
  • IEEE Xplore articles de revues

En tête de classement on retrouve quasiment les mêmes langages que l’étude de Développez.com :

IEEERankingSpectrum

 

Est ce qu’un langage populaire en fait forcément le langage le  plus facile à apprendre ?

Developpez.com tente de vous apporter quelques points d’éclaircissement : “Certains des développeurs questionnés nous répondent que le meilleur langage pour l’apprentissage de la programmation est le C ; il est basique, simple et bas niveau, ce qui permettra à l’apprenant de comprendre réellement comment la machine fonctionne en interne.”

D’autres développeurs ont une préférence pour Python et Ruby car ils sont facile d’utilisation,  possèdent une syntaxe intuitive et sont orientés objet, ce qui permet de maîtriser ce concept assez tôt en phase d’apprentissage.

D’autres encore préconisent OCaml et SML : «  même s’ils ne pas beaucoup utilisés dans le développement professionnel, ils permettent tout de même d’apprendre l’importance des types de données et comment la machine les gère. »

Nombreux développeurs vous conseilleront PHP, qui reprend grandement la syntaxe du C++, mais en moins stricte.

 

Étudiez l’offre et la demande

Dernier conseil pour aider les apprentis à choisir leur premier langage de programmation et pouvoir être opérationnel en arrivant sur le marché : regardez les langages où il y a de la demande, et ceux qui payent le plus.

JobProd a réalisé une étude concernant les salaires des profils techniques (développeur, lead-développeur, architecte, expert technique, directeur technique) en France au premier semestre 2014, auprès de plus de 500 développeurs.
Dans la première partie de cette étude consacrée aux salaires par technologies de prédilection, on s’aperçoit que la demande des entreprises est forte pour les technos Ruby ou Python (+11,6% par rapport à la moyenne des techs), mais peu de développeurs les maîtrisent (faible apprentissage à l’école, beaucoup de passionnés ou d’autodidactes dans ces catégories).

Enfin, sachez que les enseignants dans les écoles et universités préfèrent généralement commencer par : C/C++, Python, Matlab, OCaml ou encore Ruby. Mais malgré tout ça, le choix final revient à l’apprenti qui devra basé son choix par rapport à son objectif final, selon s’il souhaite entrer dans le domaine du développement web ou mobile par exemple.

 

Vous êtes Développeur ? Découvrez toutes les offres d’emploi sur LesJeudis.com