Étude : démographie des développeurs à travers le monde

A quoi ressemblerait le métier de développeurs s’ils n’étaient que 100 à travers le monde ? C’est la question que c’est posé Vision Mobile, une entreprise spécialisée en audit et stratégie d’entreprise, pour leur enquête annuelle Developer Economics (30 000 participants). Panorama de la communauté des développeurs.

 

En dépit des efforts fournis par l’industrie du développement de logiciels pour devenir paritaire, la programmation reste majoritairement un monde d’hommes, à hauteur de 94%, contre 6% de femmes seulement.

Avec 34% de développeurs en Asie, le continent est en train de devenir un foyer d’innovation et de développement, à la fois grâce à l’externalisation de l’Ouest et à l’évolution des marchés locaux. Pourtant quatre fois plus petit, l’Europe talonne de près l’Asie, avec 30% de développeurs. Les Etats-Unis ne sont qu’à la 3ème place, dû justement à l’externalisation des compétences vers l’Asie, avec 25% de développeurs.

Java a été conçu pour être le langage qui pourrait tout faire, et se retrouve maintenant être utilisé partout. 21% des développeurs utilisent Java, 16% codent sur C#, 12% en HTML, 11% en javascript, et 11% sur C/C++. Près d’un tiers des développeurs interrogés utilisent un autre langage de programmation.

La majorité des développeurs sont des professionnels, 77% d’entre eux, mais 23% créent des logiciels juste pour le plaisir.

Les outils et les langages fonctionnant désormais sur tous les environnements (mobile, Internet des objets, desktop, cloud), il est donc logique que les développeurs en connaissent plusieurs : 36% d’entre eux en connaissent deux, 23% trois environnements, et 7% sur tous les environnements précédemment cités.

Les développeurs ont en moyenne entre 1 et 6 ans d’expérience (43% d’entre eux), 40% ont plus de 6 ans d’expérience.

Enfin, les développeurs aiment avoir de nouvelles cordes à leur arc et améliorer leurs compétences, si un employeur n’est pas prêt à les payer pour cela, ils se formeront sur leur temps libre.

100-developers-infographic-visionmobile

 

Baromètre : salaires des développeurs en 2015

Pour la troisième année consécutive, Human Coders et l’AFUP présentent un baromètre des salaires des développeurs en France, pour l’année 2015. Dans cette étude, ils répondent aux questions que tout le monde se pose : Combien gagne un développeur débutant ? Comment les salaires évoluent-ils avec l’expérience ? Quelles sont les technos qui rapportent le plus ? Dans quelles villes peut-on avoir les meilleurs salaires ? Découvrez les réponses dans l’infographie ci-dessous.

 

Le centre de formation et de conseil Human Coders et l’association française des utilisateurs de PHP (AFUP) présentent pour la troisième année consécutive le baromètre AFUP – Human Coders 2015 : les salaires des développeurs en France.

Profils

Parmi les chiffres marquants de cette étude, on constate que les hommes gagnent en moyenne 14% de plus que les femmes. D’ailleurs seulement 18% des femmes de ce baromètre sont satisfaites de leur salaire, contre 34% chez les hommes développeurs.

Sans surprise, l’emploi salarié en CDI reste la norme. L’AFUP constate une légère diminution du nombre de freelances ayant répondu à l’enquête (2%).

On retrouve majoritairement les développeurs dans des SSII à hauteur de 31%, contre 18% dans une start-up, et 16% chez l’éditeur. En 2015, les start-ups semblent encore plus attractives, avec un score presque équivalent aux SSII (sûrement dû à un élargissement du sens du mot start-up, que beaucoup d’entreprises utilisent aujourd’hui.)

Rémunération

Les écarts de salaires entre Paris et les autres régions sont massifs et ont tendance à s’accentuer. Les profils les plus expérimentés à Paris bénéficient plus facilement d’un avancement de leur rémunération avec 56 700 € en moyenne, contre 41 300 € en moyenne en province.

La part variable de la rémunération reste faible dans ces métiers : de 4 à 6% selon l’expérience.

Spécialités

Parmi les spécialités choisies par les jeunes développeurs, Symfony et WordPress dominent largement les réponses. Pour les personnes plus expérimentées, Zend Framework détrône WordPress à la seconde place. En 2015, Symfony creuse encore son avance.

Symfony a le vent en poupe avec un passage d’une rémunération de 27 500 € en 2014 à 29 400 € en 2015 pour les jeunes développeurs. Toutefois, pour eux, il reste préférable de démarrer sur un CMS populaire comme WordPress ou Drupal, qui proposent une meilleure rémunération initiale (plus de 30 000 €).

Les salaires augmentent régulièrement avec l’expérience. Malgré tout, dans la catégorie des plus de 10 ans, on constate une explosion de la rémunération pour ceux pratiquant Zend Framework ou des CMS ou frameworks moins connus.

La part de PHP 5.6 à beaucoup progressé depuis 2014 au détriment de 5.4 et 5.3. Toutefois, on peut constater qu’en entreprise, 45% des répondants ont déclaré travailler sur des versions obsolètes de PHP.

 

Découvrez l’intégralité des résultats ici.

 

Infographie-human-coders-salaires

Microsoft Connect() : Une conférence consacrée aux développeurs

Lors de la prochaine Microsoft Connect() moniker, qui se déroulera à New York les 12 et 13 novembre, Microsoft accordera une attention toute particulière aux développeurs. L’annonce de nouvelles fonctionnalités sera au cœur de cette conférence spéciale.

 

Les développeurs feront l’objet d’une attention toute particulière les 12 et 13 novembre prochains lors de la Microsoft Connect() moniker à New York. Contrairement aux événements habituels, il ne s’agira pas d’un point presse sur les nouveaux produits. Le but de cette conférence est d’engager la discussion avec les développeurs sur les nouvelles fonctionnalités, et d’aborder les projets en cours. L’avenir de Visual Studio, l’environnement de développement de Microsoft, ainsi que d’autres outils, comme Azure et NET., seront abordés lors de la Connect().

S. Somasegar, vice-président la division Developer de Microsoft, a rapporté au magazine TechCrunch que plus de 7 millions de développeurs avaient déjà téléchargé Visual Studio 2013, et plus de 1,7 millions se sont déjà inscrits sur les comptes en ligne de Visual Studio. Microsoft s’est d’ailleurs engagé à sortir plus rapidement la nouvelle version de Visual Studio. Somasegar souhaite “donner de la valeur plus fréquemment à nos clients que nous avons fait dans le passé.” Avec Visual Studio Online, Microsoft propose désormais aux développeurs un service complet pour la collaboration d’équipe, la planification, la gestion des versions et la surveillance de l’application, mais les développeurs ont également la possibilité d’intégrer d’autres outils par les API de Microsoft.

En ce qui concerne les services de cloud computing de Microsoft, Somasegar a souligné que “Dans le monde du cloud, les API sont la nouvelle valeur. Nous voulons aider les développeurs à comprendre comment créer facilement des API pour leurs services.”

Enfin, les clients de Microsoft demandent davantage d’outils pour naviguer dans le nouveau monde multiplateforme, il se peut donc que Microsoft annonce de l’arrivée de ces nouveaux outils pour faciliter la vie des développeurs pendant la prochaine Connect(c).

 

L’événement est seulement sur invitation (300 ou 400 personnes seront présentes) mais promet d’être intéractif avec des keynotes retransmises en direct depuis le campus de Redmond.

La semaine Digitale à Bordeaux #SDBX4

Du 13 au 19 octobre 2014 se déroulera la quatrième édition de la Semaine Digitale à Bordeaux #SDBX4. Grand rendez-vous bordelais pour l’innovation et le numérique, cette semaine réunira plus de 70 événements, une vingtaine de lieux investis et des intervenants de 7 pays différents.

 

Ce rendez-vous de l’innovation est l’occasion de mobiliser tous les acteurs du digital à Bordeaux et de les mettre en valeur. Cette semaine sera composée de manifestations ouvertes au public (spectacles, expositions, ateliers), des installations interactives (installées à la Base sous-Marine de Bordeaux, quartier des Bassins à Flots), mais aussi une série de conférences professionnelles données dans le « Village de l’innovation » (Hotel de Ville – Place Pey-Berland).

Ce qu’il ne faudra pas manquer cette semaine :

Culture

Le CAPC (Musée d’art contemporain) accueillera une conférence mardi 14 octobre sur les nouvelles façons d’augmenter la visite des musées à travers les nouveaux compagnons de visite numériques adaptés et augmentés.

E-éducation

Bordeaux a souhaité organiser une conférence nationale mercredi 15 octobre réunissant professeurs, élus, collectivités, parents pour échanger sur les enjeux de cette évolution, notamment l’apprentissage des langues au moyen du numérique en premier degré.

Grande Jonction

Le 17 octobre, les entreprises de l’économie numérique et de l’économie classique se rencontreront lors de la nouvelle édition de la Grande Jonction pour découvrir des exemples concrets de création de valeur via les nouveaux marketings liés à l’exploitation des données et la création de valeur par l’analyse des informations.

La Nuit du Web

Dans la foulée de la Grande Jonction, la Nuit du Web propose, de 21h30 au bout de la nuit, une expérience organisée par les professionnels du numérique pour échanger leur vision, inviter le public à découvrir, créer de nouvelles perspectives sur le digital et le monde qu’il nous invite à créer.

Hackathon

Organisé par la société Stantum, le hackathon réunira des équipes de 5 à 8 personnes le 13 et 15 octobre. Elles seront chargées de porter des projets autour des services innovants au profit des écoles primaires. L’objectif est de produire un prototype d’application sur des tablettes en 48h.

Ateliers objets connectés

Cet atelier ludique fera ressortir le geek qui sommeil en chacun de nous ! L’occasion de découvrir et tester les technologies (software et hardware) liées aux objets connectés, et comment rendre des objets intelligents.

Journée des développeurs

BDX.IO (Bordeaux Developer eXperience) organise une journée de conférences sur les technologies de demain le 17 octobre. Une trentaine de conférences sera proposée à la communauté très active des développeurs de Bordeaux, couvrant une large panoplie de thématiques comme les objets connectés, les jeux, la mobilité, différents outils et frameworks.

Code of war

Ce Game Jam réunit sur une journée des équipes qui s’affrontent à travers la programmation d’une intelligence artificielle (IA). Cette année « Code of War » met à l’honneur Open Data et VCub (vélo en libre service), qui lance un appel d’offre pour choisir la société qui gèrera la camionnette de ramassage des VCub. Les équipes sont déjà organisées depuis plusieurs mois, et ont commencé à préparer leur IA. Le jour de l’évènement, elles se mesureront aux autres et auront toute la matinée pour améliorer leur robot. Enfin, les équipes s’affronteront lors d’un tournoi pour désigner le vainqueur.

Les femmes numériques

Enfin sujet qui nous est cher, puisque nous vous en parlions à deux reprises (Les Femmes ont leur place dans l’informatique et 10 organisations pour les Femmes dans la tech). Le 14 octobre, une journée de networking sera consacrée aux femmes dans le numérique avec au programme une conférence plénière sur « Osez au féminin grâce au web », « Des emplois au féminin pour demain », ainsi qu’un programme de 15 minutes “flashs pour tout savoir! » sur les réseaux sociaux, le networking et l’é-reputation.

 

Citedigitale.bordeaux.fr