Top 20 : Tu sais que tu bosses dans le web quand …

Avant le départ en vacances du blog, Je bosse dans le Web a voulu vous détendre un peu et mettre une pointe d’humour dans ce monde de geek ! Développeurs, community managers, web designers et autres ninjas du marketing, voici 20 preuves que vous bossez bel et bien dans le web !

 

Tu sais que tu bosses dans le web quand …

1. Tu donnes au recruteur une URL à la place de ton CV.

01-url-cv

2. Tu n’as jamais moins de 10 onglets ouverts sur ton navigateur.

02-onglets

3. Tu es capable de coder, tout en lisant tes mails, tweetant, et en postant un sujet sur GitHub.

03-multitache

4. Tes amis sont persuadés que ton métier consiste à « être payé pour trainer sur Facebook ».

04-facebook

5. Pour toi le ciel c’est du #0000ff.

05-ciel

6. Tu ne supportes plus qu’on te dise « Je t’ai envoyé le logo dans un fichier Word ».

06-hateyou

7. Un string n’est rien de plus pour toi qu’une chaine de caractères.

07-ofcourse

8. Tu as désactivé les cookies.

08-cookies

9. Tu peux bosser de n’importe où !

09-bosser

10. Pour toi Panda, Python et Penguin ne sont pas que des animaux …

10-animaux2

11. Tu rêves d’avoir un nuancier Pantone.

11-pantone

12. Tu préfères coder la nuit parce que la bande passante est meilleure.

12-coder-nuit2

13. PageRank est devenu ta religion.

13-pagerank

14. Tu apprends que le projet sur lequel tu travailles depuis un mois ne sera pas utilisé.

14-projet

15. Quand tu peux écrire () {} [] et <> sans regarder ton clavier.

15-clavier

16. Tu pleures devant ton écran … parce que ton code source ne veut pas compiler.

16-pleure

17. Tu connais tous les codes Wifi de tous les fournisseurs d’accès et tu cherches à tout prix des wifi ouverts partout où tu vas.

17-wifi

18. Tu sais prononcer “layout” et “rough”.

19-layout

19. On te demande tes bonnes résolutions de l’année et que tu réponds « 1024 x 768 »

18-resolutions

20. Tu utilises Ajax, mais pas pour faire le ménage …

20-ajax

 

Bonnes vacances à tous !

21-vacances

Interview de Frédéric Delalé, Directeur des systèmes d’information chez showroomprive.com

Suite aux changements récents des comportements consommateurs, le secteur e-commerce est en pleine mutation, et les entreprises doivent s’adapter rapidement. En entreprise,la tâche incombe aux Directeurs des Systèmes d’Informations, ils ont pour mission d’initier la transformation numérique de leur entreprise pour la réinventer. Spécialiste du recrutement dans le web et l’IT, LesJeudis.com est ainsi allé à la rencontre de Frédéric Delalé, Directeur des systèmes d’informations chez Showroomprive.com, afin d’en savoir plus sur la mutation au sein du secteur du e-commerce et des opportunités métiers qui s’y présente. Compte-rendu.

 

Showroomprivé.com est l’un des leaders européens du e-commerce et l’une des sociétés les plus dynamiques de son secteur. L’entreprise connait une forte croissance et figure comme un acteur innovant du e-commerce sur la scène nationale et internationale.

Afin de répondre à la croissance constante de l’entreprise et aux attentes de plus de 25 millions de membres, ses besoins en experts informatiques sont de plus en plus importants chaque année. Au cœur de la stratégie de l’entreprise, l’innovation stimule les équipes DSI à se dépasser pour développer des services toujours plus exclusifs sur la plateforme.

En effet, en pleine transformation numérique, les entreprises telles que Showroomprivé.com font appel aux DSI pour les réinventer tout en optimisant leurs processus internes, leurs business models, ainsi qu’en renouvelant l’expérience utilisateur. L’impact du numérique est tel que l’importance de la direction des systèmes d’informations dans les comités de direction ne cesse de croître et est indispensable dans la démarche stratégique globale de l’entreprise.

De la conception de l’application mobile aux outils internes à destination des collaborateurs, la direction des SI est une entité stratégique à part entière chez Showroomprivé. Son rôle passe essentiellement par sa capacité à concevoir des solutions dans des laps de temps très courts, en capitalisant sur une veille attentive sur chaque métier.

Pour répondre aux forts enjeux de croissance de l’entreprise, de nombreux postes informatiques sont à pourvoir avant fin 2016, au sein de l’équipe DSI. De formation bac +2 à bac +5, Showroomprivé recrute des développeurs front et back office, développeurs application mobile, administrateurs réseau, administrateurs de base de données, ainsi que des postes de DataOps.

 

« Nous recherchons des candidats très motivés qui sauront adhérer à notre culture d’entreprise et la véhiculer. Les profils disposant d’une double compétence nous intéressent également, la polyvalence et la créativité sont grandement appréciées chez Showroomprivé ! » conclut Frédéric Delalé.

Découvrez l’intégralité de l’interview de Frédéric Delalé, Directeur des systèmes d’informations chez showroomprive.com, sur LesJeudis.com

 

Vous êtes passionné(e) par le e-commerce ? Vous voulez travailler dans un environnement dynamique et stimulant ? Showroomprivé vous offre de nombreuses opportunités et challenges quotidiens !

 

Les salaires des développeurs PHP en 2016

Comme chaque année, l’AFUP (Association française des utilisateurs de PHP) dévoile son baromètre des rémunérations. Plus de 900 développeurs à travers la France ont répondu à ce questionnaire, découvrez et comparez les résultats.

 

Pour la troisième année consécutive, l’Association française des utilisateurs de PHP présente son baromètre des rémunérations des développeurs PHP. L’occasion de comparer les résultats et écarts d’année en année, mais aussi par expérience, répartition géographique, spécialisation et statut.
L’AFUP a mis en ligne un outil de visualisation, développé par les bénévoles de l’association, permettant de générer des graphiques en combinant les filtres (nombre d’années d’expérience, spécialisations, départements…)

 

Comparatif 2014 / 2015 : Les rémunérations progressent

Quel que soit le niveau d’expérience, le salaire des développeurs PHP progresse entre 2014 et 2015, partout en France, mais cependant nettement moins qu’entre 2013 et 2014.

salaire-dev-php-2015

Répartition géographique : Les salaires en Ile-de-France plus élevés qu’en province.

“Les écarts des salaires annuels entre Paris et les autres régions restent massifs.” AFUP

En effet, un développeur PHP junior en Île-de-France gagne, en moyenne, 6 000 euros de plus qu’un développeur situé dans une autre région.
Les développeurs présentant plus de 10 ans de pratique de PHP peuvent eux espérer une rémunération de 15 000€ supérieure en Île-de-France.

salaire-dev-php-regions

 

Spécialisation : Symfony toujours en tête

Les développeurs semblent toujours jeter leur dévolu majoritairement sur Symfony. 123 développeurs sur 930 interrogés indiquent s’être spécialisés sur ce framework PHP.
Juste derrière, WordPress et Zend récoltent respectivement 56 et 49 réponses, devant Drupal (36 réponses).

“Symfony a le vent en poupe avec une rémunération qui passe de 27 500 euros en 2014 à 29 400 euros en 2015 pour les jeunes développeurs. Toutefois, pour eux, il reste préférable de démarrer sur un CMS populaire comme WordPress ou Drupal, qui proposent une meilleure rémunération initiale (plus de 30 000 euros.)” Human Coders

Le salaire le plus élevé du baromètre est celui des développeurs Zend, justifiant de plus de 10 ans d’expérience, et atteignant un salaire annuel moyen de 62 500€.

salaire-dev-php-experience

Source

Les langages les plus appréciés des développeurs dans le monde en 2016

Dans son baromètre 2016 sur l’emploi des développeurs, Stack OverFlow fait le point sur les langages de programmation les plus populaires, mais aussi les langages les plus utilisés, appréciés, redoutés ou bien souhaités par la profession. Découvrez les résultats de cette étude complète réalisée auprès de 56 000 développeurs à travers le monde.

 

Toutes les 8 secondes, un développeur pose une question sur Stack Overflow. Cette année, 56 033 codeurs dans 173 pays ont répondu à leur appel. En France, ils sont 1 626 à s’être manifesté. La plate-forme a demandés aux professionnels la programmation informatique de donner leur avis sur les langages les plus appréciés, redoutés ou bien convoités.

Les langages les plus appréciés

C’est donc le langage Rust, développé par la fondation Mozilla, qui se hisse en tête des langages les plus appréciés des développeurs en 2016, devant Swift d’Apple, et le nouveau langage fonctionnel F# de Microsoft.

langages-apprecies-2016-stackoverflow

Les langages les plus redoutés

Parmi les langages qui « effraient » les développeurs, on trouve en première position Visual Basic, le langage de Microsoft, puis WordPress et Matlab.

langages-redoutes-2016-stackoverflow

Les langages les plus convoités

Les développeurs qui n’utilisent pas actuellement Android, Node et Angular rêveraient de pouvoir le faire.

langages-convoites-2016-stackoverflow

Les langages les plus utilisés

Enfin, Stack OverFlow a également sondé la communauté sur les langages et frameworks qu’ils utilisent le plus. Comparé à l’année dernière, le top 10 évolue peu.
Sans surprise, JavaScript arrive toujours en tête, suivi de SQL et Java. Seul mouvement à noter, le langage C est rétrogradé à la 10e position (au lieu de 8e l’année dernière). Et ce, au profit d’AngularJS qui progresse de deux positions.

langages-populaires-2016-stackoverflow

Voir le baromètre complet

Développeurs : ce que les annonces d’emploi signifient VRAIMENT

Le site creativeblog a publié le parfait guide du développeur candide à la recherche d’un emploi. Grâce à leur tableau drôle et explicatif, apprenez à déchiffrer les annonces d’offres d’emploi !

 

Pour aider les aspirants développeurs à décoder le langage utilisé par les recruteurs dans une offre d’emploi et à voir au-delà de leur jargon, ce guide du développer publié par creativeblog fournit des significations humoristiques mais réalistes aux phrases communes trouvées dans certaines offres d’emploi.

Alors, la prochaine fois que vous tombez sur une annonce pour le job de vos rêves, faites bien attention aux termes employés !

 

decrypter-annonces-developpeur

 

developer-jargon

 

Baromètre : salaires des développeurs en 2015

Pour la troisième année consécutive, Human Coders et l’AFUP présentent un baromètre des salaires des développeurs en France, pour l’année 2015. Dans cette étude, ils répondent aux questions que tout le monde se pose : Combien gagne un développeur débutant ? Comment les salaires évoluent-ils avec l’expérience ? Quelles sont les technos qui rapportent le plus ? Dans quelles villes peut-on avoir les meilleurs salaires ? Découvrez les réponses dans l’infographie ci-dessous.

 

Le centre de formation et de conseil Human Coders et l’association française des utilisateurs de PHP (AFUP) présentent pour la troisième année consécutive le baromètre AFUP – Human Coders 2015 : les salaires des développeurs en France.

Profils

Parmi les chiffres marquants de cette étude, on constate que les hommes gagnent en moyenne 14% de plus que les femmes. D’ailleurs seulement 18% des femmes de ce baromètre sont satisfaites de leur salaire, contre 34% chez les hommes développeurs.

Sans surprise, l’emploi salarié en CDI reste la norme. L’AFUP constate une légère diminution du nombre de freelances ayant répondu à l’enquête (2%).

On retrouve majoritairement les développeurs dans des SSII à hauteur de 31%, contre 18% dans une start-up, et 16% chez l’éditeur. En 2015, les start-ups semblent encore plus attractives, avec un score presque équivalent aux SSII (sûrement dû à un élargissement du sens du mot start-up, que beaucoup d’entreprises utilisent aujourd’hui.)

Rémunération

Les écarts de salaires entre Paris et les autres régions sont massifs et ont tendance à s’accentuer. Les profils les plus expérimentés à Paris bénéficient plus facilement d’un avancement de leur rémunération avec 56 700 € en moyenne, contre 41 300 € en moyenne en province.

La part variable de la rémunération reste faible dans ces métiers : de 4 à 6% selon l’expérience.

Spécialités

Parmi les spécialités choisies par les jeunes développeurs, Symfony et WordPress dominent largement les réponses. Pour les personnes plus expérimentées, Zend Framework détrône WordPress à la seconde place. En 2015, Symfony creuse encore son avance.

Symfony a le vent en poupe avec un passage d’une rémunération de 27 500 € en 2014 à 29 400 € en 2015 pour les jeunes développeurs. Toutefois, pour eux, il reste préférable de démarrer sur un CMS populaire comme WordPress ou Drupal, qui proposent une meilleure rémunération initiale (plus de 30 000 €).

Les salaires augmentent régulièrement avec l’expérience. Malgré tout, dans la catégorie des plus de 10 ans, on constate une explosion de la rémunération pour ceux pratiquant Zend Framework ou des CMS ou frameworks moins connus.

La part de PHP 5.6 à beaucoup progressé depuis 2014 au détriment de 5.4 et 5.3. Toutefois, on peut constater qu’en entreprise, 45% des répondants ont déclaré travailler sur des versions obsolètes de PHP.

 

Découvrez l’intégralité des résultats ici.

 

Infographie-human-coders-salaires

Tarifs des développeurs freelances en France et dans le monde

Alliant expertise, flexibilité et réactivité, travailler avec un développeur freelance apparaît comme une solution idéale et peut s’avérer rentable. Cependant, le prix varie énormément d’un freelance à l’autre, selon son expérience, la technologie utilisée et le pays, voire la ville, d’origine. La Fabrique du Net a dressé un comparatif des tarifs pratiqués par les développeurs freelances par technologie, villes en France, mais aussi pays dans le monde.

 

La création de site internet est un marché mondial, et vous pourriez être amené à travailler avec un prestataire à l’étranger. Il est donc utile d’avoir un ordre d’idée des prix à l’échelle mondiale. LaFabriqueduNet.fr a établi un panel des principaux tarifs liés à un projet web, à la fois en France et dans le monde, en se basant sur les prix pratiqués par les développeurs freelance sur Hopwork, et le tarif horaire moyen par pays sur Freelancer.

Selon La Fabrique du Net, un développeur front-end junior facture en moyenne 300€ par jour, alors qu’un sénior est à 500€ par jour.
En ce qui concerne les développeurs back-end, les freelances les plus recherchés sur la plateforme Hopwork sont ceux maîtrisant le langage PHP (40,2%), puis Java (34,35%) et loin derrière Ruby (7,8%).

Les tarifs peuvent varier du simple au double entre les différents langages et situations géographiques des freelances. Le langage rapportant le plus étant Scala, 576€/jour, mais il ne concerne que 3,3% des demandes, alors que PHP étant le langage le plus demandé, son tarif moyen baisse à 327€/jour. Pour Ruby, c’est en province que l’écart se creuse, à Paris un freelance facture en moyenne 500€/jour alors qu’il ne facturera que 245€/jour à Nice, soit moitié moins.

 

tarifs-developpeurs-hopwork

 

A l’étranger les prix sont beaucoup plus compétitifs notamment dans les Pays de l’Est, au Maghreb, en Inde, Chine ou Indonésie. Mais il faut savoir que le niveau de compétence moyen est plus élevé en France, et les prix sont ainsi répercutés. En moyenne, les freelances français sont plus chers que leurs concurrents non-européens. En effet, la France forme de très bons ingénieurs en informatique. Ils sont d’ailleurs nombreux à s’être exiler dans la Silicon Valley.

Si vous souhaitez privilégié un freelance francophone, les pays du Maghreb et de l’Europe de l’Est (notamment la Roumanie), sont à privilégier dans vos recherches. Le tarif horaire moyen d’un développeur HTML 5 en Roumanie est de 19,39$/heure, à égalité avec la Tunisie, 19,63$/heure, alors qu’en France le tarif moyen est de 22,17$/heure.

Cependant, l’offre anglophone est bien plus large, et les pays d’Asie du Sud-Est, comme l’Inde, regorgent de développeurs freelance aux tarifs ultra-compétitifs. Pour recruter votre futur partenaire, fiez vous aux notes sur des profils sur les plateforme de freelances telles que Freelancer. Comptez par exemple 16,18$/heure en Inde pour un développeur PHP, alors qu’aux Etats-Unis vous devriez dépenser le double, soit 31,82$/heure.

 

tarifs-developeurs-monde

 

Enfin, comptez en moyenne 19,95€ de l’heure pour des prestations classiques de création de site web. Pour un site e-commerce, les prestations sont très légèrement plus abordables avec un tarif moyen de 19,65€ par heure. Enfin si vous souhaitez développer votre site dans le cadre d’un Framework particulier, par exemple AngularJS, framework Javascript, le tarif moyen est légèrmeent supérieur, soit 22,30€ de l’heure.

 

 

Les meilleurs développeurs ne se trouvent pas en Californie

Si vous deviez nommer un endroit dans le monde où l’on trouve les meilleurs développeurs … vous diriez sûrement la Silicon Valley ? Perdu ! Non seulement la Californie n’est pas dans le classement des meilleurs états, mais les Etats-Unis ne font même pas partie des meilleurs pays dans le monde. Le site de questions et réponses sur la programmation informatique, Stack Overflow, s’est intéressé aux localisations de ses meilleurs utilisateurs, et surprise, les grands gagnants ne se trouvent pas dans la Silicon Valley.

 

Avec plus de 3,5 millions d’utilisateurs actifs, Stack Overflow est la plus grande plateforme de questions et réponses au sujet de la programmation informatique. Alexa (le site de statistiques sur le trafic du Web mondial) a même classé Stack Overflow 53ème au rang des sites les plus fréquentés aux Etats-Unis, alors que Quora.com n’est que 164ème.

Afin de déterminer où se situent les génies de la programmation dans le monde, le site Venturebeat a épluché les données de Stack Overflow. Ils ont analysé les profils des 14 898 premiers utilisateurs, ceux dont les réputations sont supérieures à 5 000, soit un niveau extrêmement élevé de réussite.

Les meilleurs utilisateurs se trouvent à Londres

Alors que Londres a une solide réputation dans la technologie, elle n’est généralement pas l’égale de San Francisco en terme de  talents. Pourtant, Londres est la ville qui recueille le plus grand nombre de membres dont la réputation est supérieure à 5000 avec 394 utilisateurs. New York est également devant San Francisco, avec 270 et 269 utilisateurs respectivement. Pourtant, San Francisco ne représente qu’un dixième de la population de Londres et New York. On notera également Berlin à la sixième place (119) et Paris en dixième position (99).

developpeurs-villes

 

Nouvelle-Zélande et la Suède dirigent le monde des Top utilisateurs

Si on regarde le classement par pays, la Nouvelle-Zélande et la Suède remportent le classement des nations. Le Royaume-Uni, Israël, l’Australie complètent la liste des pays du top 5. Les États-Unis ne font même pas partie du top 10.

developpeurs-pays

 

La Californie perd également le combat des États

Enfin, si nous nous concentrons seulement sur les États-Unis, nous obtenons un autre point de vue intéressant. Étonnamment, la Californie arrive en cinquième position, derrière Washington DC, État de Washington, Massachusetts, et l’Oregon.

developpeurs-etatsunis

 

Baromètre de l’emploi freelance en France

Avec près de 5000 inscrits en 2014, la plateforme française de mise en relation entre freelances et entreprises, Hopwork, a publié son premier baromètre de l’emploi freelance afin de mieux connaître le marché, les tarifs ou la répartition géographique de l’offre et la demande.

 

Le freelancing en France

Spécialisée dans l’emploi des freelances, Hopwork a dévoilé les chiffres 2014 relatifs aux offres et demandes sur sa plateforme. Sans surprise, le nombre de freelances en France est relatif à la population du pays. On retrouve ainsi plus de 1700 freelances en région parisienne, vient ensuite la région Rhône-Alpes avec 335 profils, puis l’axe Marseille/Aix en Provence avec à peine 150 profils.
Parmi tous les profils présents sur le site, seulement 28% déclarent travailler uniquement à distance.

hopwork-freelance
Les tarifs et métiers des freelances en France

Les profils et tarifs pratiqués par les freelances présents sur Hopwork sont répartis de la façon suivante :

  • Les métiers de la création artistique (monteur, graphiste, webdesigner, infographiste, illustrateur…) : 31,48% – tarif moyen : 324€ par jour
  • Les professions informatiques dites “backend” (développeurs, administrateur système, administrateurs base de données relationnelles ou nosql etc…) : 22,87% – tarif moyen : 400€ par jour
  • Les développeurs web et mobile : 18,39% – tarif moyen : 338€ par jour
  • Les métiers du marketing et du référencement (SEO, SMO) et le management (PMO, manager, business developper, coach agile…) : 16,61% – tarif moyen : 499€ par jour
  • Les professions de la communication (community manager, journaliste, pigiste, traducteur) : 9,23% – tarif moyen : 240€ par jour
  • Les fonctions support de l’entreprise (administratif, comptabilité, RH) : 1,43 % – tarif moyen : 401€ par jour

 

La demande sur Hopwork

La demande sur Hopwork est concentrée sur les métiers de l’IT. En effet, avec près de 86 000 demandes en 2014, 50% étaient dédiées au développement backend (35%) et développement web et mobile (12%)

Parmi les langages les plus demandés, on retrouve :
1. PHP : 40,2%
2. Java : 34,3%
3. Ruby : 7,8%

En ce qui concerne la maitrise des logiciels de bases de données :
1. MySQL : 37,7%
2. Oracle : 19,9%
3. Mongodb : 13,3 %

 

[MAJ] Iletaitunepub met en avant la situation des freelances en France dans une infographie.

 

469270InfographieFreelanceIEUPV1

 

 

Baromètre de l’emploi freelance 2014

Programmation : 10 langages qui paient aux Etats-Unis

Le site Quartz a mené une étude à partir de milliers d’offres d’emplois aux États-Unis afin d’aider les développeurs à se retrouver parmi tous les langages proposés. Voici de quoi vous faire une idée plus précise sur les besoins actuels du marché !

 

La concurrence est rude entre les différents langages, les études se suivent et ne se ressemblent pas ! Après avoir vu que le langage R est fortement plébiscité par les chercheurs américains, que Python est devenu le langage le plus enseigné pour l’apprentissage de la programmation dans les meilleures universités américaines, mais aussi que les langages informatiques les plus utilisés dans le monde en 2014 sont Java, C et C+++ … Difficile de s’y retrouver !

Une chose est sûre, l’écart se creuse entre les salaires des métiers high-tech de la Silicon Valley et ceux des Etats-Unis. En effet, le salaire moyen annuel des petits génies de San Francisco atteindrait plus de 150 000 dollars en 2013 !

Pour tenter de se retrouver parmi tous ces langages, une étude réalisée à partir de milliers d’offres d’emplois aux États-Unis nous donne une idée plus précise des besoins actuels du marché. Le site Quartz a analysé les données précédemment compilées par Burning Glass et l’économiste Jonathan Rothwell de la Brookings Institution.

Le site tente de répondre à la sempiternelle question des développeurs : quel langage apprendre ? L’auteur précise que l’étude n’est pas “parfaite”, car il manque notamment de nouveaux langages populaires comme Erlang et Haskell, et de nombreuses annonces ne précisent pas les prétentions salariales exigées, mais elle permet néanmoins aux développeurs de se faire une idée sur la demande des langages et les salaires proposés.

 

the-most-valuable-programming-skills-to-have-on-a-resume-average-salary-value-of-skill_chartbuilder-1

Qu’en est-il en France ?

En France, il n’y a pas de chiffre précis sur la notoriété des différents programme dans les universités ou auprès des chercheurs, mais selon la dernière étude réalisée par JobProd, apprendre les langages Ruby et Python paierait également en France ! En effet, on s’aperçoit que la demande des entreprises est forte pour ces deux technologies (+11,6% par rapport à la moyenne des autres langages), mais que peu de développeurs la maîtrisent car l’apprentissage à l’école est faible.

Beaucoup de passionnés et d’autodidactes se distinguent dans ces catégories, alors n’hésitez plus et regoignez par exemple le meet-up Ruby à Paris, orchestré par Thibaut Assus.