10 tendances UX & Web Design pour booster les conversions de votre site

Chaque année apporte son lot de changement et de nouvelles tendances. L’année 2016 est déjà bien entamée, mais c’est l’occasion de réviser ses classiques pour la rentrée et se mettre à jour sur les tendances web design de cette année. Découvrez 10 concepts UX & Web Design en infographie, afin d’accélérer les conversions de votre site, grâce à cette infographie réalisée par l’agence design de Chicago, The Deep End. Sortez vos cahiers !

 

1. Des grandes images

Certaines études ont démontré que de larges images attiraient davantage l’attention des internautes et qu’ils avaient plus tendance à s’arrêter devant. Cet arrêt contribue à augmenter les conversions sur votre site, notamment s’il s’agit de photos de personnes souriantes, de vidéos d’ambiance ou bien de cinémagraphes.

2. Le « split screen » (écran partagé)

Si votre site propose différents produits, services ou catégories, vous pouvez diviser l’écran en deux parties afin de proposer des landing pages plus adaptées aux différents clics de vos prospects. En utilisant le split screen, vous encouragez votre audience à choisir sa propre aventure et les diriger là où ils sont les plus susceptibles de cliquer.

3. Les couleurs monochromatiques avec un CTA contrasté

Si votre site web est en grande partie en noir et blanc, ou de couleurs tamisées, placez un bouton Call-To-Action lumineux de façon à ce qu’il ressorte et obtienne davantage de clics. Votre CTA sera simplement beaucoup plus visible et c’est ce que les internautes le verront plus facilement !

4. Prioriser la navigation

Si on laisse trop de choix aux internautes, ils sont susceptibles de ne rien choisir du tout. Pour résoudre cela, cachez dans un menu toutes les pages secondaires (qui ne sont pas dans votre top), puis stylisez votre principal CTA comme vu dans le point précédent. Vous établirez ainsi des priorités et dirigerez votre audience exactement là ou vous souhaitez qu’elle aille.

5. Réduire le champ de collecte d’une adresse e-mail

Si vous souhaitez créer une page dédiée à la collecte d’adresses e-mails, il est plus efficace d’avoir un petit champ de formulaire, avec de bons titre et sous-titre. De cette façon, les internautes savent ce qu’ils sont censés faire, et vous êtes plus susceptible de collecter des adresses e-mails.

6. Les vidéos

Le format vidéo a explosé ces deux dernières années. La plus grande difficulté est de gagner la confiance de votre prospect afin de créer une conversion. Une vidéo bien réalisée permet aux gens de mieux connaître la personnalité de votre entreprise. C’est le format idéal pour souhaiter la bienvenue, récolter des témoignages ou faire des démonstrations produits.

7. Les boutons call-to-actions « collants »

Une fois que vous avez déterminé votre CTA le plus important, il doit rester visible. En restant, par exemple, en haut à droite de votre écran, même si vous faites défiler une page. Vous pouvez également le mettre dans une barre latérale « collante » ou sur mobile.

8. Une mise en page en cartes

Inspiré de Pinterest, une mise en page façon « cartes » est très visuelle et permet aux internautes d’aller rapidement à tout ce qui les intéresse, le noter, le garder en favori, ou d’aller sur une page où ils sont susceptibles de convertir.

9. Un CTA de colonne

Si un site comporte plusieurs colonnes, des études ont montré que vous pouvez interrompre ce flux de colonne en plaçant u CTA au titre convaincant. Les internautes seront ainsi plus enclins à cliquer.

10. Une expérience utilisateur personnalisée

A chaque fois que vous allez à Amazon, le site vous montre ce que vous avez regardé la dernière fois. La plupart des gens n’achètent pas du premier coup, et Amazon le sait ! Voilà pourquoi il vous montre à plusieurs reprises les derniers articles que vous avez consultés. Cette expérience est très personnalisée, Amazon connaît vos habitudes de navigation, sait ce que vous avez consulté, et en vous le montre à nouveau afin de conclure une vente.

 

Infographic-2016-Web-design-trends

La French Tech renouvelle et agrandit son ecosystème

Après 3 ans d’existence, la French Tech renouvelle et agrandit son réseau. Le label, crée en 2013 par Fleur Pellerin, structure et valorise les écosystèmes numériques français dans l’Hexagone et à l’étranger. C’est lors d’une cérémonie ce 25 juillet 2016 à Laval qu’Emmanuel Macron, ministre de l’Economie, et Axelle Lemaire, secrétaire d’État au numérique, ont dévoilé 13 labels Métropoles French Tech ainsi que 9 réseaux thématiques regroupant des acteurs par activité.

 

Le 27 novembre 2013, Fleur Pellerin, alors ministre déléguée chargée des petites et moyennes entreprises, de l’innovation et de l’économie numérique, lançait l’initiative French Tech, précédemment connue sous le nom de « Quartiers numériques ».
Cette initiative, visant à structurer et valoriser en France et à l’international les écosystèmes numériques français, favorise la croissance des entreprises numériques et les aider à devenir des champions internationaux.

Un an plus tard, la secrétaire d’État au numérique, Axelle Lemaire, accordait le label French Tech à neuf villes parmi les plus dynamiques et investies dans le numérique et le high-tech en France (Aix-Marseille, Bordeaux, Grenoble, Lille, Lyon, Nantes, Montpellier, Rennes et Toulouse.)

 

C’est cette fois-ci accompagnée du ministre de l’Economie, Emmanuel Macron, qu’Axelle Lemaire a confirmé 13 labels Métropoles French Tech lors d’une célébration à Laval, ce 25 juillet :

  • Aix-Marseille French Tech,
  • Bordeaux French Tech,
  • Digital Grenoble, Lille French Tech,
  • Lyon French Tech,
  • Montpellier French Tech,
  • Nantes Tech,
  • French Tech Rennes St-Malo,
  • French Tech Toulouse,
  • French Tech Brest+,
  • French Tech Côte d’Azur,
  • LORnTech,
  • Normandy French Tech.

frenchtech-villes-labelisees

Regroupant plus de la moitié des start-ups françaises et étant perçus comme le centre avéré de la French Tech, Paris et la région Île-de-France ne figurent pas dans ce classement.

En plus des 13 territoires labellisés, 9 réseaux thématiques regroupent des acteurs répartis également selon les grands axes d’activité du phénomène start-up dans l’Hexagone :

  1. #HealthTech : #BioTech  #MedTech #e-santé
  2. #IoT  #Manufacturing
  3. #EdTech #Entertainment
  4. #CleanTech #Mobility
  5. #FinTech
  6. #Security, #Privacy
  7. #Retail
  8. #FoodTech
  9. #Sports

Carte-réseau-thématique-French-Tech-Health

En marge de l’événement, certains créateurs de start-ups restent sceptiques sur l’intérêt du label. Guillaume Brincin, créateur de Realyz, une entreprise spécialisée dans la réalité virtuelle, s’exprime dans Ouest-France :

« Pour nous, c’est juste un énième dispositif. Une sorte de beau paquet cadeau. Mais un peu vide. À force d’être donné, il finit par être déprécié. »

Top 20 : Tu sais que tu bosses dans le web quand …

Avant le départ en vacances du blog, Je bosse dans le Web a voulu vous détendre un peu et mettre une pointe d’humour dans ce monde de geek ! Développeurs, community managers, web designers et autres ninjas du marketing, voici 20 preuves que vous bossez bel et bien dans le web !

 

Tu sais que tu bosses dans le web quand …

1. Tu donnes au recruteur une URL à la place de ton CV.

01-url-cv

2. Tu n’as jamais moins de 10 onglets ouverts sur ton navigateur.

02-onglets

3. Tu es capable de coder, tout en lisant tes mails, tweetant, et en postant un sujet sur GitHub.

03-multitache

4. Tes amis sont persuadés que ton métier consiste à « être payé pour trainer sur Facebook ».

04-facebook

5. Pour toi le ciel c’est du #0000ff.

05-ciel

6. Tu ne supportes plus qu’on te dise « Je t’ai envoyé le logo dans un fichier Word ».

06-hateyou

7. Un string n’est rien de plus pour toi qu’une chaine de caractères.

07-ofcourse

8. Tu as désactivé les cookies.

08-cookies

9. Tu peux bosser de n’importe où !

09-bosser

10. Pour toi Panda, Python et Penguin ne sont pas que des animaux …

10-animaux2

11. Tu rêves d’avoir un nuancier Pantone.

11-pantone

12. Tu préfères coder la nuit parce que la bande passante est meilleure.

12-coder-nuit2

13. PageRank est devenu ta religion.

13-pagerank

14. Tu apprends que le projet sur lequel tu travailles depuis un mois ne sera pas utilisé.

14-projet

15. Quand tu peux écrire () {} [] et <> sans regarder ton clavier.

15-clavier

16. Tu pleures devant ton écran … parce que ton code source ne veut pas compiler.

16-pleure

17. Tu connais tous les codes Wifi de tous les fournisseurs d’accès et tu cherches à tout prix des wifi ouverts partout où tu vas.

17-wifi

18. Tu sais prononcer “layout” et “rough”.

19-layout

19. On te demande tes bonnes résolutions de l’année et que tu réponds « 1024 x 768 »

18-resolutions

20. Tu utilises Ajax, mais pas pour faire le ménage …

20-ajax

 

Bonnes vacances à tous !

21-vacances

Étude : démographie des développeurs à travers le monde

A quoi ressemblerait le métier de développeurs s’ils n’étaient que 100 à travers le monde ? C’est la question que c’est posé Vision Mobile, une entreprise spécialisée en audit et stratégie d’entreprise, pour leur enquête annuelle Developer Economics (30 000 participants). Panorama de la communauté des développeurs.

 

En dépit des efforts fournis par l’industrie du développement de logiciels pour devenir paritaire, la programmation reste majoritairement un monde d’hommes, à hauteur de 94%, contre 6% de femmes seulement.

Avec 34% de développeurs en Asie, le continent est en train de devenir un foyer d’innovation et de développement, à la fois grâce à l’externalisation de l’Ouest et à l’évolution des marchés locaux. Pourtant quatre fois plus petit, l’Europe talonne de près l’Asie, avec 30% de développeurs. Les Etats-Unis ne sont qu’à la 3ème place, dû justement à l’externalisation des compétences vers l’Asie, avec 25% de développeurs.

Java a été conçu pour être le langage qui pourrait tout faire, et se retrouve maintenant être utilisé partout. 21% des développeurs utilisent Java, 16% codent sur C#, 12% en HTML, 11% en javascript, et 11% sur C/C++. Près d’un tiers des développeurs interrogés utilisent un autre langage de programmation.

La majorité des développeurs sont des professionnels, 77% d’entre eux, mais 23% créent des logiciels juste pour le plaisir.

Les outils et les langages fonctionnant désormais sur tous les environnements (mobile, Internet des objets, desktop, cloud), il est donc logique que les développeurs en connaissent plusieurs : 36% d’entre eux en connaissent deux, 23% trois environnements, et 7% sur tous les environnements précédemment cités.

Les développeurs ont en moyenne entre 1 et 6 ans d’expérience (43% d’entre eux), 40% ont plus de 6 ans d’expérience.

Enfin, les développeurs aiment avoir de nouvelles cordes à leur arc et améliorer leurs compétences, si un employeur n’est pas prêt à les payer pour cela, ils se formeront sur leur temps libre.

100-developers-infographic-visionmobile

 

Facebook Notes vs. Instant Articles : quel format choisir pour publier du contenu sur Facebook ?

L’offre de formats proposée par Facebook est assez riche et s’étoffe d’année en année. De la simple image (album, carrousel, gif) en passant par la vidéo (360°, live, cinémagraphe) jusqu’aux call-to-actions en tout genre, le réseau social ne manque pas d’idées pour vous faire cliquer ! Lors de la dernière conférence F8, Facebook a dévoilé un nouveau format vous permettant de rédiger du contenu directement depuis la plate-forme, “Instant Articles”, et en à également profiter pour remettre au goût du jour ses “Notes”. Notes vs. Instant Articles : quel est le format le plus adapté à la publication de contenus sur Facebook ? Comparatif.

 

1. Facebook Notes

Ce “vieux” format Facebook semble être passé assez inaperçu ces dernières années. Pourtant accessible aux Pages et Profils, son style n’a pas réellement su convaincre ses utilisateurs.
Après avoir rindargisé les plateformes de blog telles que Blogger ou WordPress il y a quelques années avec ses publications courtes et spontanées, le réseau social fait machine arrière et a mis à jour la section Notes en septembre 2015 pour s’attaquer aux plateformes de blog nouvelle génération telles que Médium ou Tumblr.

notes-facebook-

A qui s’adresse ce format ?

Nous serions tentés de répondre : à tout le monde ! Pages et profils personnels pouvant l’utiliser, il n’y a pas de restriction particulière.
Vous êtes un particulier et vous souhaitez rédiger quelques articles de temps à autre, sans avoir la contrainte de créer et gérer un blog, Facebook Notes est fait pour vous !
Vous êtes une entreprise et votre objectif premier est d’améliorer l’image de votre marque sur les réseaux sociaux et fournir du contenu de qualité, Facebook Notes est également approprié.

Comment ça marche ?

Les Notes sont accessibles depuis un profil ou une page.

Rendez-vous sur les onglets de votre page, et cliquez sur « More » puis « Manage Tabs », et « Add or Remove Tabs ». Enfin « Add App » pour ajouter une section « Notes » dans vos onglets.

jbdlw-facebook-notes01 jbdlw-facebook-notes02
Pour lire toutes les notes des profils et pages dont vous êtes abonnés, cliquez directement ici.

Ensuite, la mise en forme est assez simple, très proche de celle de la plate-forme Médium : agrémentez votre article d’une large photo de couverture positionnée en en-tête. La fenêtre de composition présente divers outils de mise en forme : de deux niveaux de titres (H1 et H2), citations, extraits de texte brut, listes numérotées ou à puces.

 

Les avantages

– Mise en page simple, facile et design.
– Adapté aux textes longs.
– Visuellement plus attractifs.
– Meilleure expérience utilisateur.
– Reste dans l’écosystème Facebook (sauf url vers l’extérieur.)
– Statistiques disponibles.

Les inconvénients

– On ne connaît pas l’importance accordée à ce format par rapport aux autres contenus, et donc sa portée potentielle.
– Attention au duplicate content : si vous copiez/collez un article de votre blog dans une note Facebook, Google pourrait considérer ce dernier comme du contenu dupliqué.
– Pas de plus-value pour le référencement de votre site web, mais peut venir en complément.

 

2. Instant Articles

Après une période de test auprès de partenaires, Facebook a lancé en avril 2016 « Instant Articles », son nouveau format destiné aux publications de médias. Il s’agit d’articles de presse, au format natif Facebook, voués à une consultation rapide et optimisée sur mobile. Ce qui n’est donc pas le cas sur desktop, l’article continue de renvoyer directement vers le site du média.

A qui s’adresse ce format ?

Comme nous l’avons mentionné précédemment, Instant Articles est principalement consacré aux médias.
En France, le Parisien/Aujourd’hui a été le premier média à l’adopter, suivi par 20 minutes, l’Equipe, Libération ou encore Francetv Info, mais aussi foule de magazines comme le Demotivateur. À l’étranger, New-York Times, le National Geographic, Buzzfeed mais aussi Washington Post et The Atlantic ont été parmi les premiers médias à avoir passé un partenariat avec le réseau social.

Si vous utilisez un CMS tel que WordPress, vous pouvez également paramétrer votre site pour utiliser les Instant Articles.

instantarticles-gif

Comment ça marche ?

Facebook conseille aux éditeurs de contenu de lire attentivement la documentation technique des Instant Articles. La firme de Mark Zuckerberg fournit aux médias intéressés des guides et FAQ permettant d’automatiser l’optimisation des articles pour Facebook.

En ce qui concerne la monétisation à l’intérieur d’un Instant Article, l’éditeur a le choix d’y placer ses propres publicités, ou bien laisser le réseau Facebook Audience Network s’en charger. Dans le premier cas, l’éditeur touche 100% des revenus générés. Dans le second, un partage de revenu est appliqué : 70% pour l’éditeur, 30% pour Facebook.

Pour en savoir plus : instantarticles.fb.com

 

Les avantages

– Confort d’utilisation pour le mobinaute : l’utilisateur voit l’article apparaître jusqu’à 10 fois plus rapidement que s’il avait cliqué sur un lien classique.
– Les utilisateurs sont 20% de plus à cliquer sur des articles lorsqu’ils sont visibles sur Facebook en tant que Instant Articles.
– Instant Articles est encore plus intéressant lorsque il est utilisé dans des pays où la connexion est mauvaise, le chiffre passant 20% à 40%.
– Facebook met également en avant 70 % d’abandons en moins, et 30% de partage supplémentaire.
– Pour le moment, il n’y a pas de baisse du trafic observée par ceux qui ont choisi IA.

Les inconvénients

– L’audience est réalisée dans un domaine qui n’appartient pas aux médias, en l’occurrence Facebook.com. Certains médias, comme Le Monde, le Figaro ou Les Echos, ont dès le début refusé de l’utiliser.
– Les éditeurs sont donc réticents à « donner » tout leur contenu à Facebook.
– La monétisation des contenus : le partage de revenus que propose Facebook (70% pour l’éditeur, 30% pour Facebook) pose problème aux régies publicitaires des médias.
– Problème d’exploitation des données utilisateurs, à qui appartiennent-elles ? Comment les récupérer ?
– Possible rupture du lien entre le média et le lecteur : certains redoutent qu’à terme, les médias perdent l’audience au profit de Facebook – entrant ainsi dans une certaine dépendance – et que l’internaute ne fasse plus le lien entre le contenu et la marque de presse. (Source : Les Echos)
– Pour le média, l’audience n’est pas comptabilisée par Médiamétrie et l’ACPM (qui mesure les chiffres de la presse en France). Si l’audience IA était prise en compte, plusieurs médias pourraient revenir sur leur décision d’utiliser IA.

 

 

Si vous avez une stratégie web orientée sur la création de contenus, nul doute que vous serez intéressé par l’un de ces deux formats. Vous l’aurez compris, Instant Articles est davantage orienté pour les médias, ou bien si vous avez un webzine ou blog, alors que Notes peut être complémentaire de votre site web si vous êtes une marque. Reste également à étudier à qui vous vous adressez, et ce dont vous souhaitez parler.

Agenda : PyCon-FR, le rassemblement de la communauté Python à Rennes, 13-16 octobre 2016

Organisé depuis 10 ans par l’AFPy, PyCon-FR, le rassemblement annuel de la communauté Python francophone se tiendra cette année à Rennes. Du 13 au 16 octobre développeurs, chercheurs, étudiants et amateurs se réuniront autour d’une même passion pour le langage de programmation Python.

 

La capitale de la Bretagne accueillera du 13 au 16 octobre la communauté Python francophone. Depuis 10 ans, l’Association Francophone Pyton organise des conférences gratuites afin de regrouper tous les passionnés du langage en un même lieu.

L’événement se déroulera en deux temps : deux jours de sprints les 13 et 14 octobre, et deux jours de conférences les 15 et 16 octobre.

Les « sprints »

Les deux premiers jours sont réservés à des ateliers où développeurs et développeuses de différents projets open-source se rejoignent pour coder ensemble. Toute personne est la bienvenue pour contribuer au développement de son projet favori !

Les conférences

Les deux derniers jours, les participants assisteront à des présentations sur des sujets variés, autour du langage Python, : ses usages, bonnes pratiques, retours d’expériences et partages d’idées.
Vous souhaitez proposer un sujet ? L’appel à orateurs est ouvert jusqu’au dimanche 31 juillet.

 

PyCon-fr 2016 aura lieu à Rennes du 13 au 16 octobre dans les locaux de Télécom Bretagne.
2016.pycon.fr
@pyconfr

Les offres d’emploi de juillet par LesJeudis.com

En partenariat avec LesJeudis.com, le site de recrutement spécialisé dans les métiers de l’IT et du web en France, Je bosse dans le web vous donne désormais rendez-vous deux fois par mois ! Que vous soyez développeurs web ou mobile, graphistes, UX/UI designers, rédacteurs, community managers, magiciens du SEO et du marketing, vous dégoterez ici avec les meilleures offres d’emploi proposées par LesJeudis.com

 

Déposez votre CV sur LesJeudis.com et postulez plus facilement aux offres d’emploi !

 

Ingénieur Système Linux
MODIS

CDI – Lille
Expérience : 2 ans minimum
Salaire : 35K à 42K par an

Vos missions :
– Assurer le maintien en conditions opérationnelles et l’optimisation de la production informatique
– Se positionner en qualité d’Expert sur l’univers GNU
– Suivre l’activité quotidienne/mensuelle : Incidents de niveau 2 et 3, reporting
– Assurer les échanges avec l’équipe applicative, et les équipes support et exploitation
– S’assurer de la mise en place des tâches de contrôle régulier, demandées par le Responsable sécurité Informatique, pour être en conformité avec la Politique de Sécurité des Systèmes d’Information de l’entreprise
– Réaliser le suivi des interventions des entreprises extérieures
– Formaliser le reporting par la mise en place d’indicateurs
– Participer à la préparation et à la mise en œuvre des évolutions des systèmes, des services et de l’architecture
– Validation des livrables d’exploitation et de supervision
– Suivi et planification des activités techniques, intégration des applications,
– Mise en place des processus d’intégration, industrialisation
– Gestion des mises en Pré-production puis Production Participation à la définition des tests d’exploitabilité, réalisation et reporting associé
– Contribution aux axes de progrès, dans le cadre d’une démarche d’amélioration continue

Je postule !

 

Développeur Logiciel Drone
SAGEM

CDI – Eragny sur Oise
Expérience : 6 mois à 2 ans
Salaire : NC

Vos missions :
– Spécifier et concevoir les logiciels du système et leur architecture
– Participer aux activités de codage, test, recherche et correction de bugs
– Intégration des modules et intégration sur cible (station ou drone)
– Piloter la sous-traitance de certains modules logiciels :
– Préparations des spécifications et des données d’entrées, suivi technique, vérification des fournitures des sorties S/T,
– Valider les travaux réalisés par les équipes en sous-traitance,
– Participer à la phase d’intégration de l’équipement.

Je postule !

 

Administrateur Outils Systèmes Réseaux
AGRICA

CDI – Paris
Expérience : NC
Salaire : 40K à 45K euros par an

Vos missions :
– Administration : assurer le fonctionnement optimal des outils, systèmes et réseaux ; analyser et optimiser les performances et les ressources; assurer la maintenance et la sécurité des environnements.
– Exploitation : valider l’installation et l’intégration des nouveaux outils (systèmes ou réseaux et télécoms), traiter les incidents ou anomalies de niveau 2, réaliser l’exploitation technique des plate-formes (ordonnancement, flux, etc …)
– Étude : réaliser des études et assurer une veille technologique dans son domaine d’activité.

Je postule !

 

Python Data Software Engineer
MEILLEURSAGENTS.COM

CDI – Paris
Expérience : 2 à 5 ans
Salaire : NC

Vos missions :
Au sein de cette équipe, composée de Software Engineers & Data Scientists, vous aurez pour rôle de concevoir les différents algorithmes et applications, et de les implémenter pour produire ces données immobilières, qui font de MeilleursAgents.com la référence en la matière.

Je postule !

 

Architecte Systèmes Et Infrastructures
INRIA

CDI – Rocquencourt
Expérience : plus de 5 ans
Salaire : selon profil

Vos missions :
– Vous jouerez un rôle moteur dans le choix et le dimensionnement des infrastructures dans le cadre des projets confiés, en veillant à leur intégration dans le système d’Information existant et leur exploitabilité dans le respect des règles et méthodes en vigueur.
– Vous participerez à l’élaboration des cahiers des charges et aux choix des solutions.
– Vous intégrerez ou ferez intégrer par des tiers les solutions retenues dans l’environnement SI, en assurant les études d’évolution.

Je postule !

 

Ingénieur Systèmes & Réseaux Opérations – Infrastructure
WINAMAX

CDI – Paris
Expérience : 2 à 5 ans
Salaire : NC

Vos missions :
– Supervision et MCO des équipements systèmes, réseaux, sécurité
– Résolution des incidents de production et rédaction des rapports associés
– Intervention physique sur les différents sites de production de Winamax
– Participation aux projets d’amélioration de la disponibilité et de la qualité de service
– Participation aux projets d’amélioration des outils de monitoring et de déploiement
– Veille technologique
– Participation au programme d’astreinte 24/7 en rotation de niveau 1

Je postule !

 

Chef de Projet Infrastructures
QUANTIC

CDI – Paris
Expérience : 2 à 5 ans
Salaire : 55K à 70K par an

Vos missions :
– Vous intervenez de manière transversale sur l’ensemble des problématiques d’infrastructures (réseaux, serveurs de production, systèmes, base de données, messagerie, stockage/sauvegarde, …) rencontrées par la DSI, avec une majeure autour des réseaux et de la sécurité.

Je postule !

 

Développeur Web Php Symfony 2
EPITECH

CDI – Lyon
Expérience : 2 ans à 5 ans
Salaire : 30K à 34K par an

Vos missions :
– L’analyse fonctionnelle
– L’écriture des programmes informatiques
– Tests et intégrations
– Documentation technique
– Formation utilisateurs et techniciens
– Suivi et maintenance des applications web

Je postule !

 

Informaticien Support Technique
URSSAF

CDI – Paris
Expérience : 2 à 5 ans
Salaire : 29 362 € /an

Vos missions :
– La résolution des incidents matériels et logiciels sur les postes de travail, en particulier les incidents du site qui nécessiteront une intervention sur place,
– La prise en compte de toute demande d’assistance et d’information concernant l’informatique,
– Les interventions sur les applications ou sur les équipements informatiques, interventions réalisées en coordination avec les services informatiques situés en back office,
– Le réapprovisionnement du matériel en SPARE sur le site,
– La contribution aux déploiements logiciels ou matériels,
– La gestion du parc,
– L’accompagnement à l’utilisation des logiciels et des équipements.

Je postule !

 

Ingénieur D’étude Et Développement Php / Mysql
ORIENTIS GOURMET KUSMI TEA

CDI – Paris
Expérience : 6 mois à 2 ans
Salaire : 30K à 37K par an

Vos missions :
– Effectuer les spécifications fonctionnelles et techniques des sites du groupe
– Réaliser le développement Technique
– Assurer la maintenance
– Effectuer le monitoring des plate-formes
– Développer, corriger et maintenir la plateforme e-commerce basée sur l’outil Magento
– Développer, corriger et maintenir l’ensemble des CMS/blogs basés sur WordPress et Symfony
– Assister le Responsable Technique sur la tenue des processus informatiques et les échanges de flux entre les différentes plate-formes internes et externes
– Assurer le monitoring et la maintenance des serveurs Linux, Apache et MySQL
– Assurer une veille (concurrentielle et technologique)

Je postule !

 

Déposez votre CV sur LesJeudis.com et postulez plus facilement aux offres d’emploi !

Emploi : 8 raisons de postuler pendant les vacances d’été

Pendant les vacances d’été, c’est bien connu, les entreprises tournent au ralenti, entre les juillettistes d’un coté, les aoûtiens de l’autre, il ne reste plus beaucoup de monde dans l’open-space ! Est-ce cependant une raison pour stopper l’envoi de candidature ? Sûrement pas ! Voici 8 raisons pour vous inciter à postuler cet été et trouver un nouveau job à la rentrée !

 

1. Moins de candidatures = moins de concurrents

C’est vrai, en été, les offres d’emploi sont moins nombreuses que le reste de l’année. En moyenne un quart d’offres d’emploi sont publiées en moins par rapport au reste de l’année. Mais il faut voir le bon côté des choses, les candidats se font plus rare ! Et moins de candidatures pour une offre d’emploi, ça signifie plus de chances d’être retenu.

2. Des recruteurs plus disponibles

Les recruteurs ne sont pas tous partis en vacances, bien au contraire ! Ceux qui restent ont un emploi du temps plus allégé, ce qui vous permettra de les joindre plus facilement, et ainsi d’obtenir un entretien plus décontracté en plein mois d’août plutôt que dans le rush de la rentrée.

3. Les procédures de recrutement sont plus rapides

L’été étant plus calme, et les chargés de recrutement recevant moins de CV, ils ont davantage de temps pour examiner les profils. Les recruteurs profitent souvent de cette période pour recevoir des candidats afin de présenter une short list à la rentrée pour un démarrage rapide. De plus, certains recrutements ayant démarrés avant l’été ne sont pas encore bouclés. Il se peut qu’il ne reste plus que quelques semaines aux recruteurs pour trouver la perle rare. Et si c’était vous ?

4. Des contrats en intérims ou CDD saisonniers qui peuvent déboucher sur un CDI

Même si l’été est une période propice aux contrats en intérims ou CDD, notamment dans les secteurs du tourisme, de la restauration, de l’animation, les autres secteurs peuvent cependant avoir des besoins spécifiques durant l’été. Les contrats à durée déterminée peuvent très bien déboucher sur un CDI en septembre.

5. Soyez disponibles pour une prise de poste à n’importe quel moment

Pourquoi ne pas débuter son nouveau job en plein mois d’août ? Cela vous permettra d’être plus à l’aise en septembre, de commencer à vous familiariser avec l’entreprise, les nouveaux collègues, les menus de la cantine 😉

6. Optimisez votre e-reputation : prenez le temps de refaire votre CV et renforcez votre réseau

Profitez de cette période plus « down tempo » pour mettre à jour vos profils sur les réseaux sociaux, vérifier votre e-reputation, renforcez votre réseau via Linkedin et consultez l’agenda des salons de recrutements à venir.

7. Joignez l’utile à l’agréable : postuler depuis son lieu de vacances

Pensez également que postuler en été ne signifie pas tirer une croix sur ses vacances. Grâce aux smartphones et au web il est très simple de postuler depuis votre lieu de villégiature … à conditions que celui-ci ne soit pas à des centaines voire des milliers de kilomètres du lieu de votre futur emploi … Sait-on jamais, si vous deviez revenir pour un entretien.

8. Postulez !

Que vous soyez développeurs web ou mobile, graphistes, UX/UI designers, rédacteurs, community managers, magiciens du SEO et du marketing, retrouvez toutes les offres d’emploi pour trouver un job à la rentrée sur LesJeudis.com

E-reputation : 31 % des 18-34 ans ne la contrôlent pas

Faisant pourtant partie de la génération dites des « digital natives », les 18-34 ans ont encore des progrès à faire concernant la gestion de leur e-reputation. C’est que ce révèle une étude menée par Symantec, près d’un tiers des « millennials » ne sont pas conscients des résultats d’une recherche sur Internet portant sur leur nom. Bilan de l’étude.

 

Symantec, éditeur de logiciels de sécurité, a réalisé une étude auprès de plus de 3 000 jeunes Français, Britanniques et Allemands âgés de 18 à 34 ans. Le titre de cette étude est évocateur : « Pourquoi le Millennials devraient faire attention à leur empreinte laissée en ligne ? »
Si on apprend tout d’abord que cette génération née entre les années 1980 et 2000 (aussi appelée digital natives ou génération Y) est préoccupée par la façon dont elle apparaît en ligne, elle n’est cependant pas toujours satisfaite de ce  qu’elle peut y trouver.

En effet, sur les deux tiers (69%) des digital natives français qui ont déjà essayé de taper leur nom dans un moteur de recherche pour voir ce que les autres trouvent, plus d’un quart ont été choqués de trouver un contenu publié sans leur permission.

Parmi les mauvaises surprises fréquentes :

– 32% découvrent un ancien profil de réseau social
– 33% découvrent un profil qu’ils pensaient ne pas être accessible
– 27% ont été surpris de voir des contenus publiés sans leur autorisation
– 18% ont été surpris de figurer dans certaines photos ou vidéos

 

Votre e-réputation vs. votre future carrière

Contrairement aux jeunes anglo-saxons qui se disent très inquiets (à 17%) du fait de pouvoir être remis en question par un employeur ou de perdre un emploi en raison de photos/vidéos compromettantes, ou de messages négatifs, seulement 1 français sur 10 se dit inquiet des conséquences de ses activités sur les réseaux sociaux sur sa vie professionnelle.

Une inquiétude justifiée quand on sait que plus d’une entreprise sur deux a déjà écarté un candidat à cause de ses publications sur les réseaux sociaux. Selon une étude publiée par CareerBuilder France (décembre 2014), les recruteurs scrutent eux aussi les réseaux sociaux à la recherche d’informations complémentaires sur leurs potentiels futurs employés. 59% des recruteurs qui cherchaient leurs futurs collaborateurs sur les réseaux sociaux affirment y avoir trouvé des raisons de ne pas recruter certains candidats.

« Il est important en cas de recherche d’emploi de garder à l’esprit que tout ce que l’on peut publier sur Internet est aussi important que ce que les autres publient sur vous. Et ces données que l’on maîtrise ou pas, peuvent être lues par des employeurs potentiels, et peuvent affecter vos chances d’être embauché. » Rosemary HAEFNER, vice-présidente chez CareerBuilder en charge des ressources humaines.

 

Enfin, cette étude nous apprend également que ce manque de vigilance peut également entraîner d’autres types de désagrément puisque près de la moitié des personnes intéressées déclarent avoir été victime de phishing avec récupération de noms d’utilisateurs, de mots de passe ou d’informations financières.

Quelles opportunités d’emploi dans les métiers du numérique ?

La demande de spécialistes du numérique ne cesse de croître ces dernières années, les offres d’emploi ne manquent pas, mais les recruteurs font souvent face à une pénurie de talents. Avec l’avènement du tout digital, différents profils sont recherchés : développeurs web ou mobile, graphistes, UX/UI designers, rédacteurs, community managers, experts SEO ou marketing. Pour comprendre le secteur du numérique aujourd’hui et quelles sont les perspectives, Pôle Emploi a réalisé une infographie « Les Métiers du Numérique : quelles opportunités d’emploi ? ». A découvrir ci-dessous.

 

Près de 700 000 salariés dans le numérique aujourd’hui

En 2015, le secteur du numérique représentait 689 925 salariés répartis dans 36 513 établissements. Les secteurs qui recrutent le plus de professionnels du numérique sont l’informatique (à 46%), les télécommunications (19%) et l’édition de logiciels (14%).

Portrait robot d’un salarié du numérique

L’employé modèle du numérique est un homme (à 70%), plutôt jeune, 40 ans en moyenne, en CDI et qui travaille dans Île-de-France dans une TPE du secteur informatique.

Les activités qui recrutent le plus

En 2015, 55 300 offres ont été enregistrées par Pôle Emploi. Parmi les activités qui ont le plus recruté en 2015, on retrouve beaucoup d’offres d’emploi liées au développement informatique, à la maintenance informatique et bureautique ainsi qu’aux relations commerciales.

Quelles perspectives d’emploi ?

L’infographie de Pôle Emploi fait l’état des lieux sur les embauches dans le secteur du numérique en 2015. Une hausse de 10% est à prévoir, c’est 3 fois plus que dans les autres secteurs d’emploi.
Ce n’est pas tout, le numérique va continuer à fortement augmenter ces prochaines années car il existe 55 000 projets de recrutement en 2016 et 191 000 postes seront à pourvoir d’ici à 2022.
Enfin, Pôle Emploi dévoile le top 3 des métiers les plus recherchés en 2016 :
1. Data scientist
2. Traffic manager
3. Chef de produit web et mobile

 

Retrouvez toutes les offres d’emploi sur lesjeudis.com

pe-metiers-du-numeriques-infog-v11708