Vessel : la nouvelle plateforme vidéos qui veut concurrencer Youtube

S’attaquer au géant YouTube en essayant de faire tomber son modèle économique, c’est … ambitieux ! Jason Kilar, le fondateur d’Hulu (premier site de catch-up aux Etats-Unis) a officialisé, il y a quelques jours, le lancement de Vessel : une nouvelle plateforme de vidéos qui entend bien concurrencer YouTube sur son terrain et attirer les Youtubeurs stars !

 

Déjà connu pour avoir créer le premier site de catch-up aux Etats-Unis il y a 8 ans (Hulu), Jason Kilar s’apprête désormais à concurrencer YouTube avec sa nouvelle plateforme de vidéos baptisée Vessel (en français : vaisseau).

Jason Kilar donne le ton en homepage de son nouveau site :
« Aujourd’hui, la plupart des créateurs et propriétaires de contenu mettent leur création sur le web gratuitement avec de la publicité dans l’espoir de  créer une entreprise durable. Cependant, ils ne gagnent souvent que quelques faibles dollars à un seul chiffre pour chaque millier de vues que leurs vidéos génèrent. A ce niveau de monétisation (ou même 5 fois ce niveau de monétisation), il est extrêmement difficile – voire impossible – pour la plupart des créateurs et propriétaires de contenu de réaliser leurs ambitions créatives et professionnelles si c’est la seule manière dont ils distribuent leur contenu. »

Suite à ce constat, Vessel a décidé de lancer une offre freemium, c’est-à-dire d’un côté une version gratuite financée par la publicité (comme YouTube), et de l’autre une version version à 2,99$ par mois où les abonnés pourront profiter pendant 3 jours de vidéos exclusives avant qu’elles ne soient partagées sur YouTube (la période d’exclusivité pourra être prolongée par les créateurs de vidéos aussi longtemps qu’ils le souhaitent.)

De plus, Vessel propose de partager 60% du revenu des abonnements pour les programmes exclusifs, et 70% des recettes de la publicité pour les contenus gratuits, alors que son concurrent principal n’en offre que 55%. En effet, le créateur de Vessel estime que, pendant la période de lancement, les youtubeurs pourront gagner 50$ pour 1000 vidéos vues (soit 20 fois plus que lorsque les contenus sont gratuits et financés par la publicité.)

Tout ceci à conditions, bien sûr que l’audience soit rapidement au rendez-vous et de recruter quelques millions d’abonnés. Mais la concurrence est rude : déjà plus d’un milliard de visiteurs par mois sur YouTube, et des milliards de vidéos échangées sur Facebook tous les jours.

 

Avec ce nouveau modèle économique des plateformes de vidéos, Vessel entend donc attirer les YouTubers stars pour faire connaitre son projet ! Machinima, Tastemade, DanceOn, Rhett & Link, Shaw Dawson, Marcus Butler, Caspar Lee et Ingrid Nilsen … Jason Kilar a convaincu des Youtubers stars de lui donner une exclusivité de 3 jours, lors de sa première levée de fond de 75 millions de dollars.

Du côté du « gratuit » , Vessel diffusera les contenus vidéos de Funny or Die, Buzzfeed, TED, Major League Soccer et The New York Times, et sera partenaire de A+E Networks et Warner Music Group.

 

images0.vessel-static.com

Alors, Jason Kilar réussira t-il à le relever le défi qu’il s’est lancé ?
Il reconnait volontier que « ce ne sera pas facile et que cela ne se fera pas du jour au lendemain », mais selon l’intéressé, les fans des Youtubers et des MCN sont prêts à payer pour obtenir ne serait ce que 3 jours de vidéos en exclusivité, avant que ces contenus ne se retrouvent sur d’autres plateformes.

Difficile de prédir l’avenir, d’autant plus que les créateurs de vidéos seront les seuls maîtres du destin de Vessel, mais soulignons le fait que Vessel est un des rares concurrents des géants YouTube et Facebook à lancer une nouvelle offre avec un modèle gratuit/payant sur le marché de la VOD.

 

Source