Google+

La French Tech renouvelle et agrandit son ecosystème


Après 3 ans d’existence, la French Tech renouvelle et agrandit son réseau. Le label, crée en 2013 par Fleur Pellerin, structure et valorise les écosystèmes numériques français dans l’Hexagone et à l’étranger. C’est lors d’une cérémonie ce 25 juillet 2016 à Laval qu’Emmanuel Macron, ministre de l’Economie, et Axelle Lemaire, secrétaire d’État au numérique, ont dévoilé 13 labels Métropoles French Tech ainsi que 9 réseaux thématiques regroupant des acteurs par activité.

 

Le 27 novembre 2013, Fleur Pellerin, alors ministre déléguée chargée des petites et moyennes entreprises, de l’innovation et de l’économie numérique, lançait l’initiative French Tech, précédemment connue sous le nom de « Quartiers numériques ».
Cette initiative, visant à structurer et valoriser en France et à l’international les écosystèmes numériques français, favorise la croissance des entreprises numériques et les aider à devenir des champions internationaux.

Un an plus tard, la secrétaire d’État au numérique, Axelle Lemaire, accordait le label French Tech à neuf villes parmi les plus dynamiques et investies dans le numérique et le high-tech en France (Aix-Marseille, Bordeaux, Grenoble, Lille, Lyon, Nantes, Montpellier, Rennes et Toulouse.)

 

C’est cette fois-ci accompagnée du ministre de l’Economie, Emmanuel Macron, qu’Axelle Lemaire a confirmé 13 labels Métropoles French Tech lors d’une célébration à Laval, ce 25 juillet :

  • Aix-Marseille French Tech,
  • Bordeaux French Tech,
  • Digital Grenoble, Lille French Tech,
  • Lyon French Tech,
  • Montpellier French Tech,
  • Nantes Tech,
  • French Tech Rennes St-Malo,
  • French Tech Toulouse,
  • French Tech Brest+,
  • French Tech Côte d’Azur,
  • LORnTech,
  • Normandy French Tech.

frenchtech-villes-labelisees

Regroupant plus de la moitié des start-ups françaises et étant perçus comme le centre avéré de la French Tech, Paris et la région Île-de-France ne figurent pas dans ce classement.

En plus des 13 territoires labellisés, 9 réseaux thématiques regroupent des acteurs répartis également selon les grands axes d’activité du phénomène start-up dans l’Hexagone :

  1. #HealthTech : #BioTech  #MedTech #e-santé
  2. #IoT  #Manufacturing
  3. #EdTech #Entertainment
  4. #CleanTech #Mobility
  5. #FinTech
  6. #Security, #Privacy
  7. #Retail
  8. #FoodTech
  9. #Sports

Carte-réseau-thématique-French-Tech-Health

En marge de l’événement, certains créateurs de start-ups restent sceptiques sur l’intérêt du label. Guillaume Brincin, créateur de Realyz, une entreprise spécialisée dans la réalité virtuelle, s’exprime dans Ouest-France :

« Pour nous, c’est juste un énième dispositif. Une sorte de beau paquet cadeau. Mais un peu vide. À force d’être donné, il finit par être déprécié. »



JeBosseDansLeWeb.com