La publicité digitale en France et dans le monde : chiffres clés

Le média digital est en bonne santé ! Le digital affiche sa plus grosse croissance depuis 3 ans et vient ainsi talonner la TV. 2016 sera t-elle enfin l’année où le digital va dépasser la TV ? Découvrez les chiffres clés de la publicité digitale en France et dans le monde en 2015.

 

Cette infographie, réalisée par le groupe Kwanko, donne un éclairage indispensable sur le marché publicitaire digital et son écosystème en pleine mutation. Cette photographie du marché fournit les chiffres clés de la répartition des dépenses publicitaires, des investissements en publicité digitale dans le monde, l’évolution des ventes de terminaux, et tirent ainsi des conclusions pour aujourd’hui et demain.

Sophie Poncin, Présidente du SRI (Syndicat des Régies Internet), se réjouit de ses bons résultats : « Nous sommes ravis de constater une fois de plus la bonne santé du media Digital qui affiche sa plus grosse croissance depuis 3 ans et talonne ainsi la TV. Tous les indicateurs sont au vert et témoignent de la très grande vitalité de ce marché, portée notamment par l’effervescence technologique et l’innovation. »

Répartition des dépenses publicitaires en France

Boostées par le display (+10% vs 2014), les dépenses sur le média digital représentent désormais 28% des investissements média, juste après la télévision 29%, mais avant la presse à 21% et l’affichage à 10%.

Investissements en publicité digitale dans le monde

Le premier investisseur, sans surprise, est les États-Unis qui pèse plus de 58 milliards d’euros. En Europe, les marchés britanniques (9 milliards) et allemands (6 milliards) sont 2 à 3 fois plus importants que le marché digital français. Avec une progression de 6% sur l’ensemble de l’année 2015, le marché français de la communication online affiche un chiffre d’affaires de 3,2 milliards d’euros.

La répartition se fait de la manière suivante :

– Porté par la croissance du Mobile et du Local, le Search (liens sponsorisés/SEM) poursuit sa dynamique : +4%. Avec 1,8 milliard investis, il reste n°1 dans le mix digital et compte pour 56% du marché de la publicité online en France.
Le Display reste le segment en plus forte croissance (+10%) et pèse dorénavant 1/3 du mix média (33%) et dépasse enfin le milliard investi.
– La très forte croissance des investissements sur le mobile (+59%), qui s’élèvent à 733M€, n’est cependant toujours pas alignée sur celle des usages puisqu’aujourd’hui, 52% des connexions passent par le mobile.
– La progression de l’achat Programmatique se confirme et s’établit à 423M€, soit +61%.
– La Vidéo continue son ascension et affiche un CA de 309 M€ en 2015, pour une croissance de 35%.
– En France, les revenus publicitaires générés par les réseaux sociaux augmentent de 31% en 2015, contre 33,5 % dans le monde.
Source

Par conséquent :

– En 4 ans seulement, les recherches réalisées depuis un smartphone ont été multipliées par 15 : 52% des internautes effectuent des recherches sur smartphones.
– 72% des Français de moins de 25 ans surfent sur le web depuis plusieurs devices (smartphones, tablettes…)
– 90% des sondés déclarent avoir déjà consulté leur smartphone lors d’un achat
– 45% utilisent des apps pour des informations sur des services/produits qu’ils souhaitent acheter.
– 62% des consommateurs recherchent des informations pendant leurs achats en magasin.
– 71% du parcours d’achat détail des Français débute par une recherche depuis une smartphone.

 

Et dans le futur ?

Le Brésil va devenir le troisième plus grand marché publicitaire mondial en 2018 dépassant l’Allemagne et le Royaume-Uni. La part du mobile dans la publicité numérique dans le monde dépassera 50% en 2017. Et la part du digital dans les investissements publicitaires en France augmenter de +18% en 2016 et est estimée à 33,5%.

 

chiffres-cles-publicite-digitale-france-monde-2015

Quel est le meilleur moment pour envoyer une newsletter ?

Tout professionnel du marketing c’est sûrement déjà posé ces questions : A quelle heure et quel jour dois-je envoyer ma newsletter pour avoir le meilleur taux de résultat ? Cette infographie créée par Coulisses vous aide à trouver les réponses à vos questions pour envoyer vos newsletters au bon moment, et selon votre cible.

 

Tout d’abord il faut distinguer deux types de destinataires : le grand public (BtoC) et les professionnels (BtoB). En effet, selon si vous souhaitez toucher votre cible au bureau ou dans ses moments de repos, les moments et jours choisis sont assez différents.

Les newsletters BtoC :

Sélectionnez les moments où vos destinataires seront les plus disponibles pour consulter leur boîte mails personnelle :

  • Le matin en semaine, entre 6h et 8h : Beaucoup de personnes consultent leurs mails personnels avant d’attaquer la journée, au moment du petit-déjeuner ou dans les transports en commun par exemple.
  • Le midi en semaine, entre 12h et 14h : Lors de la pause du midi, les salariés sont susceptibles de lire leurs mails personnels ou messages téléphoniques.
  • Le soir en semaine, entre 21h et 23h : Les personnes actives sont enfin chez elles et peuvent s’accordent un créneau pour se détendre.
  • Le mercredi, entre 14h et 16h : Contrairement aux emails professionnels souvent déconseillés le mercredi après-midi car les effectifs sont moins importants en entreprise, ce créneau pourrait être bon pour cibler les particuliers.
  • Les samedi et dimanche, entre 8h et 15h : Beaucoup de personnes flânent sur internet dans la matinée ou après le déjeuner le week-end. Ce créneau est d’autant plus intéressant qu’il est peu exploité.
Les newsletter BtoB :

Pour toucher un professionnel en revanche, il ne suffit pas de se caler sur les horaires de bureau. Les créneaux favorables pour l’envoi des newsletters sont les suivants :

  • Le matin en semaine, entre 6h et 10h : Ce créneau est idéal pour les pros, en effet ils ont pour habitude de démarrer leur journée en commençant par vérifier leurs mails, et ce avant d’aller au bureau, et en arrivant.
  • Les mardiset jeudi, entre 14h et 15h : vous êtes susceptibles de toucher le plus grand nombre de professionnels les mardis et jeudis, s’agissant des jours réunissant le plus grand nombre de salariés au sein des entreprises. Le retour de la pause déjeuner et les horaires matinaux sont particulièrement favorables à la consultation de ses mails.
  • Le dimanche, entre 18h et 22h : Cela vous surprend ? ‘Perfect timing’ pour avoir une idée de la semaine de travail qui vous attend ! (Pas forcément conseillé pour passer une bonne nuit, ceci étant dit !)

A vous maintenant de déterminer le meilleur créneau horaire en fonction de votre cible, en testant différentes possibilités, et peut-être également en évitant les créneaux saturés !

 

meilleur-moment-envoyer-newsletter

Source

 

Conférence Facebook F8 : 10 nouveautés à retenir

Le rendez-vous annuel du F8, mené tambour battant par Mark Zuckerberg, donne les grandes orientations du réseau social, notamment les nouveautés (produits et fonctionnalités), et est également l’occasion de se projeter sur l’avenir de l’entreprise dans 10 ans. Rêve d’un monde hyperconnecté, plongé dans la réalité virtuelle, nué d’échanges avec des “chatbots”, et où nous pourrions tout partager : bienvenue dans le nouveau Facebook !

 

1. Instant Articles

Après une période de test auprès de partenaires, Facebook ouvre « Instant Articles » à tous les médias. Il s’agit d’articles de presse, au format natif Facebook, destinés à une consultation rapide et optimisée sur mobile.
Certains médias comme Le Monde s’y refuse déjà, évoquant en effet l’argument que l’audience est réalisée dans un domaine qui ne leur appartient pas, en l’occurrence Facebook.com.
Pour en savoir plus : instantarticles.fb.com

facebok-instant-articles

 

2. Facebook Live

Depuis plus de deux ans, la vidéo est le nouveau format de prédilection des géants du web et des réseaux sociaux. Grâce aux smartphones équipés de caméra, la diffusion de contenu au format vidéo a explosé. Cette guerre de l’image s’est accélérée cette année : les réseaux sociaux se livrent une bataille sans merci dans la course au live streaming sur mobile. Après Périscope, Meerkat, Twich et autres plateformes de diffusion en direct, Facebook lance officiellement Facebook Live. Son API est désormais disponible pour tous.

 

3. Chats Bots

Mark Zuckerberg, dans sa vision à 10 ans, pense que, bientôt, nous n’aurons plus besoin d’installer des applications car tout sera accessible au même endroit (Instant Articles est un parfait exemple !) Facebook se projette dans “l’ère post-applis”.
Dans cet ère pas si lointaine, il sera ainsi possible de réserver un vol ou commander des fleurs avec un chatbot sur Messenger. Plus besoin d’application, ces robots “intelligents” analyseront vos demandes jusqu’à anticiper vos besoins et vous proposer des services.

 

4. Des messages sponsorisés dans Messenger

En parallèle de ces chats bots, Facebook prévoit d’insérer de la publicité et des messages sponsorisés dans les conversations de ces “assistants virtuels”. Par exemple, si un utilisateur a envoyé un message privé à une marque sur Messenger, la plateforme de bots intelligents sera capable de réengager la conversation en envoyant un message sponsorisé à l’utilisateur.

 

5. Réalité virtuelle et vidéos immersives : Facebook Surround 360

Un des grands pari de Zuckerberg pour les années à venir est la réalité virtuelle (VR). Selon le patron de Facebook, la réalité virtuelle, couplée aux chatbots, permettra de “connecter les gens” où qu’ils se trouvent dans le monde.
En effet, munis d’un casque Oculus Rift ou Gear VR, nous pourrons « “découvrir des scènes de vie entières, comme si nous étions là en personne”. Pour cela, nous pourrions nous équiper de sa dernière caméra futuriste, la Facebook Surround 360, qui permet de filmer des vidéos à 360 degrés, calibrées pour les casques VR.
Pour l’instant cette caméra n’est qu’à l’étape de plans open source sur Github. L’idée de Zuckerberg étant de nous inciter à la création de “vidéos immersives”, pour ensuite exploiter ce nouveau format.

 

6. Personnalisation du profil

Dans un monde où nous communiquons désormais plus en GIF et émojis qu’en formulant des phrases, cette fonctionnalité complètement gadget pourrait connaître un vrai succès ! Il est désormais possible d’utiliser des apps tierces pour créer des photos de profil animées. Cette fonctionnalité est lancée en bêta avec 6 premières apps : Vine, Boomerang, MSQRD, Lollicam, BeautyPlus et Cinemagraph Pro de Flixel.

 

7. Le partage de citations

Afin de partager des citations trouvées sur le web, et ne plus seulement utiliser le fameux Ctrl+C / Ctrl+V, il nous suffira de sélectionner le texte pour le partager, ainsi que l’article dont il provient. Un petit pas pour l’utilisateur, un grand pas pour la protection des droits d’auteur !

facebook-Quote-Sharing

 

8. Lutte contre le vol de vidéo

Autre pas vers la légalité et la protection des droits d’auteur, le lancement d’un outil de lutte contre le vol de vidéo. Cet outil « scannera » la vidéo lors de l’upload et détectera des uploads d’autres pages, permettant ainsi de les supprimer.

 

9. Le bouton « Enregistrer »

Facebook lance sa propre solution de « pins » à la façon de Pinterest : le bouton « Enregistrer ». Ce nouveau bouton vous permettra d’enregistrer des articles, photos et vidéos trouvés sur le web au sein d’un dossier « Enregistrés » sur Facebook. Les développeurs et publishers auront la possibilité d’ajouter ce bouton sur leurs sites.

 

10. Free Basics

Enfin, le F8 était l’occasion de faire un point sur « Free Basics ». L’internet gratuit selon Facebook semble montrer de bons résultats dans les pays en voie de développement, avec une augmentation du nombre d’abonnés : Free Basics serait déjà utilisé par 25 millions de personnes.

facebook-free-basics

 

10 ans du réseau social Twitter : chiffres et dates clés

Le 21 mars 2016, Twitter a fêté ses 10 ans ! L’occasion de revenir sur les chiffres et dates clés du réseau social qui gazouille, mais aussi de faire un tour d’horizon de la twittosphère française, et de parier sur son avenir.

 

Qui sont les utilisateurs ?

Twitter a fêté ses dix ans lundi 21 mars. Le réseau social compte désormais 320 millions d’utilisateurs actifs dans le monde, dont 6 millions en France. 55% des twittos sont des hommes, et près de la moitié à moins de 35 ans.

4887291_6_1b22_qui-sont-les-utilisateurs-francais-de-twitter_d097e655d38842eb557dedaf8163e0d9

 

Twitter en 10 dates clés
  • 21 mars 2006 : Premier tweet de Jack Dorsey, cofondateur de Twitter et actuel président.
  • 23 août 2007 : Naissance du premier hashtag.
  • 17 avril 2009 : Un compte Twitter atteint le million d’abonnés, celui de l’acteur Ashton Kutcher.
  • 24 janvier 2013 : Vine, le service de vidéo mobile qui permet de faire des vidéos de 6 secondes est officiellement lancé par Twitter.
  • 6 novembre 2013 : Entrée en Bourse de Twitter.
  • 3 janvier 2014 : Pic de cotation en Bourse avec un prix 170% supérieur à celui de son introduction en Bourse.
  • 3 mars 2014 : Avec plus de 3,3 millions de retweets, le seflie posté par la présentatrice Ellen DeGeneres lors de la cérémonie des Oscars de 2014 devient le message le plus retweeté de l’histoire du réseau social.
  • 13 juin 2015 : Suite à des difficultés financière, Dick Costolo, le patron du réseau social depuis cinq ans, est poussé à la démission.
  • 5 octobre 2015 : Jack Dorsey fait son retour à la tête de Twitter.
  • 5 février 2016 : Twitter atteint son plus bas niveau en Bourse. L’action est cotée 15,72€ ce jour-là.

 

Quel avenir pour Twitter ?

Il y a 10 ans, Twitter et ses gazouillis en 140 caractères voyaient le jour. Au fil du temps, le réseau social a trouvé son public : politiciens, journalistes, célébrités et autres influenceurs l’ont adopté. Seulement, Twitter n’a jamais vraiment pris son envol auprès de M. et Mme Tout-le-Monde.

En effet, Twitter a même pour la première fois perdu des utilisateurs au dernier trimestre de 2015. De plus, le prix de l’action est en chute (16 $ à la Bourse de New York, soit une baisse de 77 % en deux ans), et le nombre d’abonnés plafonne, ce qui ne rassure pas ses actionnaires.

Si on compare les utilisateurs actifs chaque mois sur Twitter et Facebook, on se rend également compte que l’audience n’est pas au rendez-vous. Facebook en compte plus de 1,5 milliard, alors que Twitter peine à se maintenir autour de 300 millions d’utilisateurs actifs.
Lorsqu’il s’agit de dépenser leur budget social media pour toucher M. et Mme Tout-le-Monde, certains annonceurs se détournent désormais de Twitter.

utilisateurs-actifs-facebook-twitter

Aujourd’hui, le réseau social sert moins aux interactions qu’à la diffusion d’informations, c’est en effet un bon outil pour s’informer. Delà à prédire sa mort il y a un gap, mais il faudrait tout de même que Twitter se réinvente pour remettre le navire à flot.

 

Les chiffres clés à retenir
  • 500 millions de messages chaque jour (même chiffre depuis novembre 2013)
  • 320 millions d’utilisateurs actifs par mois (Twitter assure que 500 millions d’internautes supplémentaires accèdent au réseau social sans se connecter à un compte)
  • Chiffre d’affaires : 2,2 milliards de dollars en 2015
  • Perte net : 521 millions de dollars en 2015

Tendances et chiffres clés internet et réseaux sociaux 2016

Comme chaque année, l’agence de communication digitale Novius présente les principaux chiffres et les tendances internet et médias sociaux de l’année. 2016 sera l’année de la transformation numérique, des nouveaux acteurs internet redéfinissent le terrain de jeu pour les entreprises établies, elles doivent opérer une transformation digitale pour s’adapter. Les professionnels de l’immobilier se rebellent contre Airbnb, les taxis s’unissent pour contrer Uber, le secteur de la santé est revisité avec de nouveaux objets connectés qui envahissent le marché. Découvrez les tendances et chiffres clés à retenir pour 2016.

 

INTERNET

– 3,2 milliards d’individus sont connectés à internet dans le monde, dont 2,2 milliards sont connectés aux réseaux sociaux, soit 69%, alors qu’en 2011 il n’était que 1 milliard.
– 4 millions de recherches Google sont effectuées chaque minute sur Internet.
– L’email est le service le plus utilisé sur internet après la consultation de sites web : 205 milliards de mails échangés chaque jour dans le monde pour 2,6 milliards utilisateurs dans le monde.

RÉSEAUX SOCIAUX

Facebook
– En France, 16 millions d’utilisateurs se connectent tous les jours à Facebook (au total ils sont deux fois d’inscrits au réseau social.)
– 2,46 millions de contenus sont partagés sur Facebook chaque minute.

Twitter
– Twitter compte 320 millions d’utilisateurs actifs en 2015, alors qu’il n’était que 100 millions en 2011.
– 277 000 tweets envoyés chaque minute.

LinkedIn
– Le réseau social professionnel LinkedIn compte lui +400 millions d’utilisateurs.

Instagram
400 millions d’utilisateurs en 2015.
– Chaque jour, 80 millions de photos sont partagées.

WhatsApp
– 347 22 photos sont partagées sur WhatsApp chaque minute.

Youtube
– 72h de vidéos sont téléchargées sur Youtube chaque minute.

De nouveau réseaux sociaux explosent :
– Happn : une appli de rencontre qui vous permet de retrouver qui vous croisez (8 millions de membres)
– Periscope : une appli de live streaming reliée à Twitter (10 millions de comptes et 2 millions d’utilisateurs actifs)

 

MULTI-ÉCRANS

3,7 milliards d’utilisateurs mobile en 2015
– 84% des mobinautes naviguent sur internet tous les jours
– En France, 58% pour la population est équipée d’un smartphone
– La phablette (55,5+ pouces) s’impose avec 1,5 millions d’unités vendues en 2015
– le temps passé en moyenne sur mobile est 2,5h alors que sur ordinateur il est aujourd’hui de 2h
– Android toujours en tête sur le marché des smartphones : 81%, vs. 16% sur iOS.

 

OBJETS CONNECTÉS

– 18,2 millions d’objets connectés se sont vendus l’an passé, soit +21% en un an.
– Les prévisions pour 2020 sont de 50 millions d’objets connectés

 

chiffres-cles-mediassociaux-internet

Tendances du commerce connecté en 2016

CCM Benchmark Institut et l’Université Paris Dauphine a passé au crible les tendances du marché en matière de commerce connecté en 2016. Quels sont les produits les plus achetés en ligne ? Quel est le canal d’achat favoris par produit ? Découvrez les tendances du commerce connecté en 2016 en infographie.

 

La France compte 62% d’e-acheteurs avec un panier moyen estimé à 81€ pour une fréquence d’achat de 20 transactions par an.

Les produits les plus achetés en ligne

Parmi les produits phares des e-acheteurs, on trouve sur la première marche du podium l’habillement (74%), vient ensuite les voyages (71%), puis les biens culturels (69%).
Les produits high-tech (60%) ainsi que l’équipement de la maison (48%) se retrouvent en 4ème et 5ème position.

Les terminaux d’achat en ligne

L’ordinateur reste le terminal d’achat en ligne le plus plébiscité (75%), mais les devices mobiles poursuivront leur ascension. En effet, 6 millions de Français ont déjà effectué un achat en ligne à partir de leur mobile en 2016 : 17% depuis leur tablette et 8% depuis leur smartphone.

Le canal d’achat préféré par produit

Certains produits semblent synonymes d’achat sur internet, comme le billet d’avion,85% des e-acheteurs préfèrent effectuer leur achat sur internet, alors que 89% des consommateurs achèteront l’alimentaire en magasin plutôt que sur internet. S’il est des secteurs où les e-acheteurs ont majoritairement basculé sur le web, comme le secteur des biens culturels (62%), les consommateurs ne délaissent pas pour autant les boutiques, notamment pour l’équipement de la maison (72%) et l’habillement (78%).

L’utilisation du smartphone en magasin

Le smartphone est très largement utilisé en magasin, que ce soit pour photographier des produits (37%), s’informer sur ceux-ci (22%) ou encore comparer les prix des enseignes (21%).

 

commerce-connectéOK2

Source

6 tendances du marketing digital en 2016

Smart AdServer, une plate-forme de gestion de campagnes digitales, présente les 6 tendances qui marqueront le marketing digital en 2016. Les comportements des internautes ne cessent d’évoluer et nécessitent que les agences adaptent leurs pratiques notamment en termes de mobile, programmatique, publicité vidéo et digitale. Découvrez les tendances de 2016 en infographie.

 

1. Mobile Only

En 2015, pour la première fois aux États-Unis, le nombre de mobinautes surfant exclusivement sur leur smartphone a dépassé le nombre d’internautes sur ordinateur. Les investissements publicitaires dédiés au mobile devrait passer de 54,4% en 2015 contre 62,6% en 2016.
Sur les réseaux sociaux, la tendance mobile-only se confirme avec 727 millions d’utilisateurs de Facebook se connectant uniquement sur mobile, contre 160 millions surfant exclusivement sur PC.

2. Les plateformes full stack

L’intégration des ad servers traditionnels avec les SSPs permet de fournir de meilleurs services aux éditeurs multi-plateformes et multi-formats, en contrôlant, non seulement opérations de ventes directes et programmatiques, mais aussi toute l’optimisation des revenus.

3. Le programmatique direct

Le Programmatique Direct, correspond au fait de réaliser son achat d’espaces non pas aux enchères mais en disposant d’un inventaire garanti à l’avance, sur des places de marché fermées (contrairement au RTB qui est réalisé sur des places de marché ouvertes).

Les investissements programmatiques augmentent de 20% chaque année aux Etats-Unis et 42% des investissements display passeront par du programmatique direct en 2016.
En Europe, l’IDC prédit que d’ici 2018 le marché du programmatique direct représentera 28 millards de dollars.

4. Le Rich Media programmatique

En début d’année, la demande pour les formats rich media mobile a atteint 27%. Les prix des inventaires invendus baissent tandis que les prix des emplacements premium et garantis augmentent.

5. La combinaison In-stream out-stream native

Une étude de Teads indique que 77% des agences dans le monde affirment sur les formats vidéo out-stream seront de plus en plus importants pour les portefeuilles publicitaires de leurs clients dans le futur.
D’ici 2019, les annonceurs US sont prêts à dépenser plus de 5 milliards de dollars en publicité vidéo mobile, et ces dépenses ont déjà augmenté de 70% en 2015.

6. La publicité consensuelle (native ad)

Le blocage des publicités (adblock) a augmenté de 41% avec 77 millions d’utilisateurs en Europe et 45 millions aux États-Unis. Certaines estimations annoncent que les dépenses en publicités natives atteindront 8,8 milliards de dollars en 2018 contre 2,2 milliards de dollars en 2013.

 

2016-digital-marketing-trends-FR

Déploiement du multi-compte Instagram

Les community managers en rêvaient, Instagram l’a (enfin) fait ! Après plus de 5 ans d’existence, Instagram lance la gestion du multi-compte. Comme sur Twitter, les community managers et utilisateurs de l’application pourront jongler entre les différents comptes qu’ils gèrent. Cette fonctionnalité, réclamée depuis quelques années déjà par tous les experts social media, est en cours de déploiement.

 

Il est maintenant possible de gérer plusieurs comptes depuis l’application de partage de photos … mais pas encore pour tout le monde !
Instagram a finalement reconnu la nécessité pour de nombreux utilisateurs, community managers et commerçants de pouvoir utiliser plusieurs comptes en même temps depuis un smartphone.
En effet, la gestion de plusieurs comptes Instagram peut devenir un enfer lorsqu’il faut jongler entre le compte d’une marque et son compte perso, une erreur est si vite arrivée !

A l’heure actuelle, l’option n’est disponible que pour certains utilisateurs, à la fois sur iOS et sur Android. Les utilisateurs d’Android doivent rejoindre la communauté de bêta Instagram pour avoir accès à la nouvelle fonctionnalité, qui a été mis en œuvre à la fin de 2015. Les utilisateurs iOS reçoivent le déploiement lentement, et totalement au hasard. La fonctionnalité n’est donc ouverte qu’à quelques chanceux pour l’instant.

multicompte-instagram01

Dans la pratique, le multi-compte se gère exactement comme sur Twitter. Il suffit d’aller sur son profil, puis dans le menu « options », et tout en bas vous verrez apparaître la mention « ajouter un compte ». Vous pourrez ajouter autant de compte que vous le souhaitez, et basculer facilement entre les comptes.
En ce qui concerne les notifications, elles seront également reçues de manière distinctes, comme sur Twitter.

multicompte-instagram02

 

Maintenant que le multi-compte est en cours de déploiement, il n’y a plus qu’à espérer qu’il arrive rapidement sur vos profils. Du côté d’Instagram, aucune annonce officielle n’a été faite.

Desygner : créer vos images au bon format pour les réseaux sociaux, pubs, blogs, emails …

Vous avez besoin de créer des images à la parfaite dimension pour vos réseaux sociaux, ou bien encore vos publicités ou présentations marketing, mais vous ne savez pas utiliser les logiciels de PAO comme Photoshop ? Desygner est là pour vous venir en aide ! Ce nouvel outil permet de créer des images parfaitement cadrées pour les réseaux sociaux, mais aussi les publicités, les emails, les articles de blog, les documents marketing et corporate (carte de visite etc.)

 

Grâce à Desygner, créez facilement toutes vos images pour vos réseaux sociaux, publicités emails, blog, et documents marketing, à la parfaite dimension, et sans l’aide d’un graphiste !

Voici en quelques étapes la découverte de cet outil :

1. Choisissez votre type de création parmi plus de 50 modèles au choix. Vous avez également la possibilité de choisir une taille personnalisée.

desygner-outil-creation00

 

2. Une fois le type de création choisi, l’outil vous propose à nouveau une vingtaine de templates différents pour vous aider dans la composition de votre création.

desygner-outil-création04

 

3. Vous pouvez également choisir d’importer directement votre gabarit sous format .psd, .pdf ou .svg

 

4. Importez vos propres images depuis votre ordinateur, vos albums et pages Facebook, comptes Instagram et Flickr, puis customisez-les (filtres, effets de flou…)

desygner-outil-création06

 

5. Ajoutez du texte (personnalisation de la police, la taille, l’alignement, la couleur…) et des formes à votre création

desygner-outil-création07

 

6. Personnalisez le tout en changeant de couleurs, ajoutant des autocollants, formes ou dessins.

desygner-outil-création03

 

7. Lorsque votre création est terminée, vous pouvez la convertir dans un autre format et/ou la télécharger aux formats PDF, PNG ou JPEG. Vous pouvez aussi la partager publiquement.

 

8. Retrouvez votre profil et toutes vos créations en ligne pour les voir, modifier ou enregistrer à tout moment.

desygner-outil-création05

 

Desygner.com

10 conseils pour réaliser un live-tweet d’événement

Qu’il s’agisse de salons, conférences, événements culturels ou professionnels, les réseaux sociaux et les événements vont de pair. Twitter est LE réseau social de référence pour engager des conversations autour d’un événement en direct. Et quelle marque ne souhaiterait pas être au cœur de ces conversations ? Live-tweeter peut être un moyen très puissant de créer de l’engagement autour d’un événement et de construire une communauté durable et engagée autour de votre marque sur Twitter. Voici quelques bonnes pratiques pour vous aider à construire le live-tweet d’un événement.

 

1. Avant toutes choses : vérifiez votre connexion !

Cela peut paraitre bête, mais il s’agit pourtant de la règle de base souvent oubliée ! Vous pourriez vous retrouver à devoir live-tweeter sur un événement au fin fond de la campagne où les antennes relais sont parfois mauvaises, pas de réseau wifi installé, ou bien un trop grand nombre de personnes connectées et vous retrouver avec un réseau saturé. Pensez à vérifier au préalable le réseau téléphonique, et/ou la connexion internet, et à faire installer un réseau privé si besoin.

 

2. Quel matériel pour live-tweeter ?

Il est également important de choisir et vérifier son matériel pour live-tweeter. Un ordinateur portable est ce qu’il y a aura de plus confortable pour rédiger, faire votre veille, préparer vos visuels, mais aussi pour utiliser un client Twitter plus complet (Tweetdeck, Hootsuite).
Si toutefois vous êtes amené à vous déplacer dans l’événement (dans un festival par exemple), prévoyez 2 community managers, un fixe sur ordinateur, et un en mouvement avec un smartphone. Pensez également aux batteries de rechange, chargeurs, mieux vaut prévenir que guérir !

 

3. La préparation des boards Twitter

En amont, choisissez un client Twitter complet comme Tweetdeck ou Hootsuite qui vous permettra de préparer vos boards à l’avance, faire votre veille, définir les mots-clés et listes de personnes à surveiller et avec lesquelles interagir.
Préparez par exemple les colonnes suivantes :
- vos tweets : pour vérifier ce que vous tweetez, dans la précipitation une erreur est vite arrivée
- les mentions et interactions avec votre compte
- les messages privés
- des colonnes de mots-clés avec notamment une dédiée à votre hashtag : ajouter une autre colonne avec les variantes de votre hashtag qui pourraient être utilisées par les twittos, et entrez en conversation avec ces personnes afin de les rapatrier vers le bon hashtag.
- des listes de personnes à suivre, établies en amont, avec par exemple les intervenants, les personnes présentes à l’événement, les influenceurs susceptibles de relayer votre événement.

 

4. Le choix du hashtag

Votre hashtag doit être le plus simple possible. Mettez vous à la place des twittos, si vous étiez à cet événement, spontanément quel hashtag utiliseriez-vous ? Faites aussi en sorte que le hashtag ne soit pas déjà utilisé pour un autre événement.

 

5. La promotion de ce hashtag

Une fois le hashtag choisi, annoncez le sur les réseaux sociaux. Ajoutez-le également durant la période de votre événement dans votre « bio » Twitter pour que les internautes n’est pas à remonter tout le fil de conversation pour le trouver.
L’idéal est également de pouvoir l’annoncer sur les supports de communication physiques : placez le stratégiquement près des endroits qui pourraient être prises en photos : la scène, au milieu d’une table ronde, sur les kakémonos, banderoles. Pourquoi pas aussi l’ajouter en amont sur les billets, les flyers, dans le programme etc.

 

6. Annoncez régulièrement le live-tweet

N’hésitez pas à tweeter plusieurs fois votre annonce en amont. Les flux Twitter sont assez chargés, vos abonnés sont peut-être passés à côté plusieurs fois.
Annoncez le live-tweet sur vos autres supports : Facebook, Instagram, mais aussi votre site internet, dans votre newsletter etc. Vous pouvez accompagner vos tweets d’un visuel avec le hashtag illustré dessus afin qu’il soit plus visible.
Enfin, à quelques heures ou jours de l’événement, faites un décompte (J-3, H-4) pour prévenir à nouveau vos abonnés.

 

7. Le Jour J !

Tweetez, créez de l’engagement avec vos followers … mais avec parcimonie ! Un live-tweet est certes une très bonne façon de mettre en avant votre marque, vos contenus, et prendre part à un débat, mais pensez également à vos followers non-concernés, que vous avez ni envie d’exclure, encore moins envie de perdre !
Imposez-vous un rythme de live-tweet, un tweet toutes les 5 minutes maximum si l’événement dure 1 à 2 heures. Deux à quatre tweets par heure si l’événement dure sur plusieurs jours. Idem sur les retweets, allez-y doucement ! Il ne s’agit pas de retweeter tous les messages positifs qui parlent de vous. Si vous souhaitez mettre en avant le tweet d’un internaute, mettez-le en favoris, répondez lui directement par un message public ou privé mais surtout éviter de flooder le fil de vos abonnés. Racontez, mais prenez aussi le temps d’écouter ce qui ce dit !
 Enfin, mentionnez les personnes, intervenants, artistes, sportifs présents à l’événement afin de maximiser l’engagement.

 

8. Ajoutez des contenus photos et vidéos de qualité

L’utilisation de médias vous permettra d’augmenter significativement l’engament de vos publications et d’illustrer vos propos. Les contenus peuvent être de plusieurs types :
- du contenu photo préparé à l’avance. Réfléchissez en amont aux différentes étapes de votre événements et aux illustrations que vous pourriez ajouter à vos tweets. Préparez-les en avance afin de ne plus avoir qu’à modifier une partie du texte au dernier moment.
- des photos prises sur le vif avec un smartphone, ou grâce à un bon appareil photo, puis uploadez-les rapidement sur votre ordinateur (d’ou la nécessité parfois d’avoir 2 community managers sur un événement.)
- des vidéos via des applications telles que Vine, Instagram, ou encore les nouvelles applications de livestreaming comme Périscope ou Meerkat.

 

9. L’heure du bilan

L’événement est terminé, mais votre mission n’est pas finie ! Après l’événement, il faut pouvoir estimer le « bruit » occasionné sur Twitter autour de votre événement. Pour mesurer la portée de votre événement, du hashtag, et de vos publications, vous pouvez utiliser les outils suivants : Twitter Analytics, Tweetreach ou Hahstracking.

 

10. Replay

Enfin, pour les personnes qui n’ont pu suivre votre live-tweet et souhaiteraient savoir ce qu’il s’est dit, vous pouvez récréer le fil principal de votre événement en utilisant Storify. Cet outil vous permettra de refaire vivre votre événement au travers de quelques photos, videos, et avec des tweets phares qui ont crée de l’engagement. Pour gagner du temps, nous vous conseillons d’établir votre Storify au fur et à mesure en copiant/collant l’URL ou en glissant les tweets dans votre board Storify.