Google+

2016 : plus que jamais l’année du mobile et des applications


Déferlante d’applis sur 2016 ! C’est ce que promet l’étude menée par Sociomantic sur l’état des lieux du mobile en France. Depuis plusieurs années déjà, les responsables marketing ne jurent que par le mobile, et pour cause, les consommateurs ont de plus en plus les yeux rivés sur leurs écrans portables. Le m-commerce a le vent en poupe, et son chiffre d’affaires augmente bien plus vite que celui des sites e-commerce, même si des améliorations sont à envisager du côté des applications mobiles. Résultats en infographie.

 

C’est une réalité, le mobile s’est imposé dans notre vie quotidienne depuis quelques années déjà, et la part de mobinautes ne cesse de progresser. Le nombre d’individus accédant à des contenus en ligne depuis un appareil mobile est passé de 49% en 2013 à 61% en 2015.
Plus de la moitié des Français naviguent désormais depuis son smartphone, majoritairement propulsé par Android, à 64%. Ils sont même 84% à surfer quotidiennement sur leur mobile et passent en moyenne 2h30 par jour sur leur téléphone.

Le mobile est ainsi devenu un canal stratégique pour les annonceurs, et les dépenses publicitaires allouées n’ont cessé de croître ces dernières années. En effet, le chiffre d’affaires du m-commerce a augmenté de 75% en 2014 et 2015 alors que le CA du e-commerce n’a augmenté que de 11%.
6 millions de Français ont déjà acheté avec leur mobile. Les produits qu’ils achètent le plus sont les vêtements, les produits culturels puis les voyages. 71% d’entre eux ont déjà utilisé leur mobile pour chercher plus d’informations sur un produit avant de l’acheter.

L’étude souligne également que les applications mobiles sont plébiscitées puisque les mobinautes installent en moyenne 36 applications sur leur smartphone et que 30% d’entre eux ont déjà acheté via une appli mobile. Cependant, un quart de ces applications ne sont jamais utilisées et 59% ne sont utilisées qu’une seule fois.

Les dépenses publicitaires allouées au mobile ne cesse d’augmenter : elles sont passées de 460 millions d’euros en 2014 à 733 millions d’euro en 2015, soit une hausse de 59%. Elles ont représenté plus qu’un quart des dépenses publicitaires digitales totales l’année dernière, contre 17% en 2014.
Enfin les campagnes publicitaires in-app enregistrent un meilleur taux de conversion que les campagnes web mobile, soit 70% plus élevées et génèrent plus de la moitié de vente en plus.

Selon Sociomantic, l’année 2016 promet d’être radieuse pour le marketing mobile à l’égard de ces évolutions !

 

2016-annee-mobile-applications



JeBosseDansLeWeb.com